Le Parisien Etudiant   Imprimer cette page
4L Trophy 2020 : des préparatifs dans une école primaire
À quelques jours du grand départ les équipages se préparent pour le grand départ à Biarritz le 20 février prochain.
Pierre, étudiant en école d'ingénieur, a remporté notre grand jeu concours pour devenir notre reporter sur le 4L Trophy, Il suit avec nous les préparatifs des équipages et partira au Maroc pour nous faire vivre l'aventure des aventuriers "Trophystes"

2130 étudiants et jeunes actifs prendront le cap du Maroc cette année pour la 23e édition du 4L Trophy. L’occasion de se pencher sur la préparation d’un équipage qui sera présent sur la ligne de départ ce jeudi 20 février.

Un équipage presque comme des frères


Ce mercredi 5 février, j’ai eu le plaisir de rencontrer deux futurs participants pour la 23e édition du 4L Trophy : Hugo Debroucker et Maxo Delcloy. Âgé de 19 ans chacun ils se connaissent depuis la classe de 3e et sont originaires de Berck, situé en Hauts-de-France. Leur aventure a débuté au mois de décembre 2018 une semaine à peine après avoir vu une publicité diffusée à la télévision. Pour ces amis de longue date cette décision s’est fait naturellement, presque sur un coup de tête. Ils ont rapidement créé leur association au début de l’année 2019 puis ont poursuivi avec la création de leur logo et du compte bancaire.

La 4L, acheté fin août en état d’épave a nécessité un peu plus de trois mois de réparations. C’est sans compter sur l’aide de Joël et Régine, propriétaire du Garage de la Poste à Berck, qui se sont proposé d’entreposer la 4L dans leur garage tout au long des rénovations. Les gros travaux ont débuté aussitôt la petite berline achetée : elle est rentrée au garage le 10 septembre. Elle ressort le 21 décembre soit trois mois après. Quel plaisir d’entendre le moteur rugir à nouveau !
Leur plus grand sponsor est le garage Autosur dirigé par le père de Maxo, l’entreprise a su participer à la fois financièrement mais également en nature. En effet ce dernier a affecté un de ses employés, Eric à la rénovation et l’entretien de la carrosserie pendant la semaine. Tous les week-ends les deux étudiants se retrouvaient en parallèle de leurs études pour travailler sur l’aspect mécanique.
Au total ce n’est pas moins de 20 sponsors qu’ils ont réussis à obtenir, amenant ainsi le budget global réuni autour de 10 000€. Une somme loin d’être aberrante au vu des coûts de réparations de la voiture avoisinant les 3000€ auxquels il faut rajouter de nombreuses dépenses telles que l’inscription, l’essence et les péages.



Le projet présenté devant une classe primaire !


Hugo et Maxo ont également eu l’opportunité de présenter leur aventure devant une classe de primaire. Attirer l’attention sur un tel projet à des tout petits n’est pas chose facile mais les élèves de l’école Jean Rostand ont été particulièrement touchés par le projet notamment en apprenant le soutien apporté aux enfants démunis du Maroc.
Pour ces jeunes Berckois c’est important de montrer que chacun peut se retrouver dans les nombreuses actions humanitaires déjà existantes. Le fait de concilier l’aspect sportif et mécanique à une cause humanitaire a été très motivant pour eux.
Avant de rejoindre Biarritz ils comptent rejoindre d’autres équipages pour réaliser un pré départ dans la ville de Niort. Bien entendu vous pourrez suivre et encourager Hugo et Maxo tout au long de leur périple sur leur page facebook et instagram.

@la_chtite_4l
https://www.facebook.com/La-Chtite-4L-106979980648754/

Texte et photos par Pierre Stringari

Retour au dossier 4L Trophy 2021

Par LE PARISIEN - Le 17.02.2020