En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Mieux-travailler > 4L Trophy

4L Trophy : les bacs à sable et la première journée des ambassadeurs

Mardi 23 février - Etape 3 : La compétition continue sur le 4L Trophy avec au programme deux étapes de boucle

Robin, notre reporter suit tous les jours le 4L Trophy sur place et nous fait vivre l'aventure des Trophystes

L'aventure suit son cours sur le 4L Trophy avec deux étapes de boucle que se partageront les participants : l’Erg Chebbi et l’Oued Ziz. Sans oublier la première des deux journées des ambassadeurs.

Après deux premières journées plutôt chaotiques au pays du couchant lointain, les équipages ont pu bénéficier d’une bonne nuit de sommeil réparatrice avant de reprendre la course ce mardi 23 février. Le départ des premières 4L était fixé à 9h. J’ai fait le choix de suivre la boucle 1 de l’Erg Chebbi, une étape courte mais technique. Longue de 99,2 km, l’étape du « groupe blanc » - les équipages numérotés du n°1 au n°828 – s’est faite essentiellement sur piste, avec en guest star les célèbres bacs à sable. Et une fois de plus, les étudiants ont pu admirer tout au long de la route des paysages épurés d’une grande beauté. Avant de rejoindre le village fantôme aux ruines de pisé couleur sable, les 4L ont emprunté les pistes d’un désert aux cailloux noirs, venant ainsi compléter, avec les dunes ocre de Merzouga, la palette de couleurs qu’a à offrir le sud marocain. En somme, une mise en bouche avant les passages de « Mou » comme indiqué dans le roadbook, synonymes d’enlisement mais surtout d’entraide et d’une bonne dose de fun !



« Garde tes roues droites ! »


Ce qu’on appelle dans le jargon les « bacs à sable » sont en fait des zones sablonneuses situées à proximité des oueds asséchés, particulièrement techniques à passer quand on connaît le caractère tout-terrain d’une Renault 4. Une par une, en suivant le top départ des commissaires de course, les 4L s’élancent pied au plancher et croisent les doigts pour ne pas rester ensablées. Et quand bien même elles commenceraient à ralentir ou à patiner, des hordes d’étudiants accourent spontanément pour pousser les voitures et les faire repartir, tandis que d’autres lancent des encouragements sans ménagement. C’est aussi ça le 4L : l’entraide et la motivation ! « On avait déjà eu un avant-goût de solidarité avec la remise des dons, mais là, le mot solidarité prend tout son sens avec les bacs à sable ! », me confie Ivan, étudiant de l’équipage 408. Et son compère Quentin de l’équipage 484 d’ajouter : « On a tout analysé et la méthode la plus efficace semble être de foncer en deuxième en gardant les roues droites, et éventuellement de repasser en première en cas de trop fort ralentissement ! »
Malgré ces bons conseils, des embouteillages se sont formés à l’entrée du deuxième bac à sable au PK55, obligeant l’organisation à modifier le tracé pour éviter les remorquages à répétition.



Une aventure humaine et solidaire


Pendant ce temps-là, quelque part dans le désert, quarante étudiants, soit vingt équipages, participent à la première des deux journées des ambassadeurs. À l’origine du projet, l’association Enfants du Désert et sa présidente Laetitia Chevallier, qui souhaitait montrer concrètement aux Trophystes le bienfait de leurs dons en fournitures et financiers. « Chaque année, ce sont près de 20 000 enfants qui bénéficient des dons du 4L et depuis 2012 qu’Enfants du Désert propose aux étudiants de faire un don financier, onze écoles ont été construites, expose Laetitia Chevallier. C’est considérable et bien au-delà de mes rêves les plus fous ! » Et c’est pour cette raison que sont nées depuis l’année dernière les journées des ambassadeurs, qui proposent d’emmener sur le terrain des étudiants, afin qu’ils constatent d’eux-mêmes les actions réalisées et participent à des activités avec les enfants du désert.



J’ai donc rencontré Antoine et Jean-Marhy de l’équipage n°426, qui ont décidé de faire l’impasse sur une journée de course afin de profiter de rencontres uniques et de mettre les valeurs humaines au cœur de leur 4L. « Etant donné que l’on n’avait pas la prétention de faire un bon classement sportif dès la première année, on a préféré faire une croix sur l’étape des boucles et partir à la rencontre des enfants, raconte Antoine, les échanges et les sourires sont au moins aussi importants pour nous que le rallye. » Le temps d’une journée, les deux amis sont donc allé à la rencontre des écoliers dans les salles de classe construites par le 4L Trophy. Autour de leur activité « Sourires et grimaces », ils ont pu échanger, jouer et partager des moments forts en émotions avec ces enfants oubliés du désert marocain. « Ca fait chaud au cœur de voir qu’une complicité puisse naître avec ces gamins et ce, en dépit de la langue ou de la culture. »
Une belle initiative, touchante et solidaire. Mais pour Antoine et Jean-Marhy comme pour les autres, la course reprend demain avec la deuxième partie de l’étape des boucles, avec de nouvelles émotions en perspective et des nouveaux souvenirs à écrire.

Robin Dussenne (texte et photos)

JT#7 : Entraide, boussole et Roadbook sur les pistes & journée des Ambassadeurs



JT N°7 : Entraide, boussole et Roadbook sur les... par 4ltrophy_officiel


Réagir sur le Forum Actualités / Humeur

Contact
24.02.2016

Retour au dossier 4L Trophy
4L Trophy : 4L Trophy : les bacs à sable et la première journée des ambassadeurs : Imprimer
Derniers articles "4L Trophy"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

4L Trophy : consultez aussi...

orientation
4L Trophy : le best of des moments les plus décalés de l'édition 2016

4L Trophy : le best of des moments les plus décalés de l'édition 2016

En plein milieu du désert, ou enfermé dans une 4L... un étudiant ne reste pas sérieux pendant 6000 km... et tant mieux ! Voici les meilleurs tweets, photos ou vidéos repérés sur le web.

4L Trophy : La remise des prix 2016

4L Trophy : La remise des prix 2016

Samedi 27 février - Soirée de clôture : la course est terminée, l’heure est à présent au repos, à la détente et à la visite

4L Trophy 2016 : la grande arrivée à Marrakech

4L Trophy 2016 : la grande arrivée à Marrakech

Deuxième jour de l’étape marathon et dernière journée de course ce vendredi 26 février, entre Tazarine et Marrakech. Dès le lever de soleil, les Trophystes reprennent la route de là où ils ont bivouaqué... 

4L Trophy : bivouac en autonomie, comme un grand tu te débrouilleras !

4L Trophy : bivouac en autonomie, comme un grand tu te débrouilleras !

Jeudi 25 février - Etape 5 : premier jour de l’étape marathon qui doit relier Merzouga à Tazarine, avant la grande arrivée à Marrakech, place Bab el Jdid.

4L Trophy : détente, bosses et mécanique

4L Trophy : détente, bosses et mécanique

Deuxième jour de l’étape des boucles ce mercredi 24 février. On inverse cette fois-ci les rôles. Le « groupe blanc », hier sur la boucle 1 de l’Erg Chebbi, s’attaque à la boucle 2 de l’Oued Ziz et vice versa pour le « groupe jaune ».

4L Trophy : Les choses sérieuses commencent

4L Trophy : Les choses sérieuses commencent

Lundi 22 février - Etape 2 : Après une première étape de mise en jambes, qui a vu relier Tanger à Midelt, la course commence enfin pour les 1 200 équipages du 4L Trophy

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.