En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

5 conseils pour réussir en fac...

et ne pas laisser tomber l'université en cours d'année !

Beaucoup d’étudiants de 1re année se demandent en ce moment s’ils ne vont pas laisser tomber. Les pistes pour ne pas craquer…

La réussite étudiante : c’est l’un des trois gros chantiers sur lequel se penchent les assises de l’enseignement supérieur et de la recherche... mais aussi le ministère de l'éducation pour éviter que les étudiants sortent du système sans diplôme.

En attendant les actions du nouveau gouvernement, qui doivent endiguer le taux toujours aussi élevé d’échec en premier cycle et mener « 50% d’une classe d’âge » (contre 25% en 2006 selon les derniers chiffres disponibles) à la licence...

Quels sont les conseils pour vous aider dans vos études à la fac pour réussir cette première ou deuxième année ?

1 Assister aux cours.

C’est bête comme chou, mais pas une fac n’oublie de le rappeler à ceux qui découvrent en leur sein l’univers des études supérieures.
C’est en effet se trouver face à « beaucoup de liberté, pas d’obligation d’assister aux cours en amphithéâtre », prévient l’université Pierre-Mendès-France de Grenoble. Et si l’on se dit au début que l’on rattrapera « plus tard » quand arrivent les partiels c’est la panique. « Il faut donc se forcer », conseille Sylvie Lecharbonnier à « l’Etudiant ». Car non, même en déboulant en fac, avec bac et mention, on ne s’en sortira pas, comme le fanfaronnent certains, « au talent » !

2 De l’investissement personnel.

Il en faut, et beaucoup. Comprendre la quantité attendue est le plus dur. Pour imaginer ce qu’il va falloir fournir par soi-même en dehors des cours et TD (travaux dirigés), Paul Fontaine, vice-président chargé des études et de la vie universitaire à Paris-Ouest-Nanterre, donne un truc : « Si vous voyez dans votre filière, qu’un cours correspond à 3 crédits ECTS, sachez qu’un crédit équivaut à 25 heures de travail. Multipliez par trois, cela donne 75. Si vous n’avez que 32 heures de cours dans cette matière, faites la différence et cela vous donne le nombre d’heures à fournir par vous-même. »

Si l’on ne mesure pas très bien les attentes des profs, ne pas hésiter à aller leur taper poliment sur l’épaule et poser franchement la question en fin de cours.



3 Travailler à plusieurs.

Une vraie aide, estime Sylvie Lecharbonnier. Pour trouver le bi ou trinôme efficace de ses études, un peu perdu dans un amphi où on ne connaît pas grand monde, usez et abusez de la bibliothèque. « Profitez aussi des groupes de TD pour créer des liens », suggère la spécialiste.

Une fois les contacts créés, les réseaux sociaux sont un fil dont nombre d’étudiants usent ensuite pour s’entraider.

4 Organiser son temps.

Une clé de la réussite : il faut jongler entre heures de cours, activité sportive, éventuel petit job et… envie d’aller boire un pot avec les copains. Sans perdre de vue l’objectif : réussir son année en fournissant le travail nécessaire. Mieux vaut donc faire le tri, et, bien au calme devant son agenda, répartir le tout en un emploi du temps personnel. « En veillant à planifier sur l’année, et pas seulement sur les douze semaines d’un semestre », prévient Paul Fontaine.

5 Demander de l’aide.

Entre les UFR qui sont passées au contrôle continu, celles qui comme en droit à Nanterre planifient des « galops d’essai » ou épreuves blanches dès la mi-novembre, celles qui comme Cergy convoquent en entretiens les étudiants visiblement en perdition dès la Toussaint, difficile aujourd’hui de ne s’apercevoir qu’aux premiers partiels qu’on est largué. On a le droit « d’être étudiant en difficulté momentanée », rappelle Paul Fontaine.

C’est le moment de se tourner vers les tuteurs, étudiants et/ou profs institués dans chaque fac ou les conseillers d’orientation. Pour les trouver, on tape au secrétariat de son UFR. « On peut aussi demander conseil aux associations étudiantes, même culturelles ou sportives, présentes sur le campus. »

Claudine PROUST - article issu du Parisien du 27 novembre 2012


Réagir sur le Forum Universités
Le Parisien

Le Parisien
05.12.2012

Retour au dossier Universités
Universités : 5 conseils pour réussir en fac...
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Journées du Patrimoine 2017 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Journées du Patrimoine 2017 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Découvrez les campus qui se bougent pour la 34e édition des Journées Européennes du Patrimoine qui permettent de pousser les portes de lieux insolites, souvent inaccessibles ou avec des visites guidées spéciales.

Rentrée à la fac : «Tout est fait pour nous dégoûter de venir»

Rentrée à la fac : «Tout est fait pour nous dégoûter de venir»

Comme Pauline, en 1re année de droit à Paris, de nombreux étudiants vont faire leur rentrée universitaire aujourd’hui dans des amphis bondés.

Rentrée à la fac : 3 témoignages de bacheliers naufragés du système

Rentrée à la fac : 3 témoignages de bacheliers naufragés du système

Alors que de nombreux étudiants font leur rentrée universitaire ce lundi dans des amphis bondés, 3000 bacheliers attendent toujours une affectation.

Université Paris Nanterre : des centaines de bacheliers frappent encore à la porte de l’université

Université Paris Nanterre : des centaines de bacheliers frappent encore à la porte de l’université

A la veille de la rentrée sur le campus des Hauts-de-Seine, la pile de dossiers d’admission en souffrance reste très importante. Entre 250 et 400, selon les estimations de la direction et de l’Unef.

Bourse d’étude en Master : 1 000 euros pour les étudiants boursiers qui changent d’académie

Bourse d’étude en Master : 1 000 euros pour les étudiants boursiers qui changent d’académie

Une aide à la mobilité de 1 000 euros sera disponible dès la rentrée 2017 pour les étudiants boursiers effectuant leur master dans une académie différente de celle où ils ont obtenu leur licence.

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.