En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Pratique

7 pistes pour réduire la facture de son permis de conduire

Quelques conseils pour réduire la facture de son permis de conduire.

Passer le permis coûte cher : en moyenne, le coût du permis de conduire est de 1 493 € selon une étude de l’association Prévention routière publiée courant 2013. Soit, pour plus de la moitié des personnes interrogées, un surcoût moyen de 580 € par rapport à leur budget initial. Voici nos 7 pistes pour réduire le montant global.

Conseils pratiques : Comment diminuer le coût de son permis de conduire ? Les aides financières et comment choisir une auto école

1. Se présenter en candidat libre


Rien ne vous oblige à faire appel à une auto-école pour préparer votre permis. Vous pouvez en effet apprendre à conduire sous la surveillance constante d’un accompagnateur de votre choix. Et ce, dès lors que vous êtes titulaire d’un formulaire de demande de permis de conduire (ou du récépissé de cette demande) portant le cachet de la préfecture du département dans lequel vous avez déposé votre dossier.
Durant cette phase d’apprentissage, plusieurs conditions sont néanmoins à respecter. Vous devez conduire pendant au moins vingt heures, avoir souscrit une assurance couvrant les éventuels dommages causés aux tiers ainsi qu’aux personnes transportées, et être détenteur d’un livret d’apprentissage (vendu dans les autos-écoles et sur Internet, entre 2,50 € et 5 €) à présenter en cas de contrôle. Mais surtout, vous devez absolument apprendre à conduire sur un véhicule spécial équipé notamment d’un système de double commande de frein et d’embrayage : des sites Internet comme Permis malin, par exemple, proposent ce type de location (environ 20 €/h).
Inscription à l’examen gratuite
Quant à votre accompagnateur (qui ne doit pas être rémunéré pour cette mission), il doit lui-même être détenteur du permis B depuis au moins cinq ans de manière ininterrompue (ni suspension ni annulation) et avoir suivi une formation obligatoire de quatre heures auprès d’une auto-école ou d’un centre d’enseignement à la conduite. L’inscription à l’examen, elle, est gratuite. A noter, dans certaines régions, une taxe sur le permis de conduire peut néanmoins vous être réclamée.

2. Profiter des sites d’achat groupé


A condition d’être patient et réactif, vous pouvez trouver sur certains sites d’achat groupé, comme Lookingo, Marché-privé ou encore Groupon, des deals proposant jusqu’à 50 % de remise sur le prix de votre formation. Petit bémol toutefois : ces offres, certes régulières, ne sont pas permanentes et concernent de manière générale les grandes agglomérations.

3. Suivre la conduite supervisée


Sur le même principe que la conduite accompagnée pour les mineurs, la conduite supervisée vous permet de compléter votre expérience au volant sans pour autant multiplier les heures de cours payantes. Concrètement, après un échec au permis ou au terme de votre apprentissage initial (obtention du code et suivi de vingt heures minimum de leçons en auto-école), vous pouvez parfaire votre conduite au quotidien en présence d’un accompagnateur de votre choix… à condition que celui-ci soit titulaire du permis B depuis au moins cinq ans de manière ininterrompue (ni suspension ni annulation). Avant de passer ou repasser l’examen, deux obligations toutefois : parcourir au moins 1 000 km en trois mois minimum et participer à un rendez-vous pédagogique avec un moniteur d’auto-école.
Attention, pour suivre cette formation, il vous faut obtenir au préalable une extension d’assurance pour le ou les véhicules que vous allez utiliser.

4. Passer votre permis à l’étranger...


Aucune loi ne vous impose de passer votre permis en France. Autrement dit, si vous partez vivre quelques mois à l’étranger dans un pays où les tarifs des autos-écoles sont plus attractifs, vous pouvez sans problème y présenter votre permis. Attention néanmoins : à votre retour, vous disposez d’un an si votre permis a été obtenu dans un pays extérieur à l’Espace économique européen pour demander l’échange de ce document contre un permis français. Faute de quoi, vous perdez tout droit de conduire dans l’Hexagone.
A noter : cette conversion n’est pas automatique. Le pays qui a délivré votre autorisation de conduire doit obligatoirement avoir signé un accord d’échange réciproque avec la France (liste disponible sur www.diplomatie.gouv.fr). En revanche, si vous avez réussi votre permis dans un pays de l’Espace économique européen, vous n’êtes pas tenu de l’échanger… du moins jusqu’à ce que vous commettiez une infraction entraînant une perte de points.

5. ...ou un permis à embrayage automatique (BEA)


Plus de problème pour passer les vitesses, plus de souci pour dompter l’embrayage… apprendre à conduire sur une voiture à boîte automatique se révèle beaucoup plus simple que sur un véhicule classique. Si une formation pratique de vingt heures de conduite minimum demeure obligatoire, vous diminuez le nombre de cours supplémentaires nécessaires pour maîtriser l’ensemble de ces techniques et réduisez les risques d’échec à l’examen. Pour en bénéficier, il faut simplement se renseigner auprès des autos-écoles équipées de ce type de véhicule. Attention, les tarifs pratiqués peuvent toutefois être plus élevés que sur un véhicule traditionnel.
Pour convertir par la suite votre permis BEA en permis B et donc obtenir le droit de conduire sur une voiture autre qu’automatique, nul besoin de prendre de nouveaux cours. Il vous suffit en effet de démontrer à un inspecteur lors d’un court test que vous savez utiliser de manière efficace la pédale d’embrayage et la boîte de vitesse.

6. Devenir élève-test


Multiplier les cours de conduite et de code sans débourser un centime, c’est ce que vous proposent les centres de formation de moniteurs d’auto-école. Afin de préparer leurs propres élèves à leur futur métier, ils ont en effet régulièrement besoin d’apprentis conducteurs. Pour vous inscrire et être accepté comme cobaye, une seule condition : être inscrit en tant que candidat au permis auprès d’une préfecture (par le biais d’une auto-école ou en qualité de candidat libre). Attention toutefois, si cette méthode vous permet d’acquérir plus de pratique au volant avant de passer votre propre examen et donc de mettre toutes les chances de votre côté pour le réussir du premier coup, les heures ainsi effectuées ne sont pas prises en compte dans le calcul des 20 heures de conduite imposées par la loi préalablement à toute présentation au permis.
Renseignements : www.bepecaser.org.

7. Choisir une auto-école Internet


Elles se développent et font parler d’elles en ce moment. Alors que les discussions avec Bercy et le ministère de l’Intérieur sur les conditions de modernisation de la profession se poursuivent, les autos-écoles sur Internet proposent d’accéder à des cours de code en ligne, et à des leçons de conduite avec des moniteurs indépendants, à des prix plus faibles que ceux des autos-écoles classiques. Le site Auto-ecole.net (qui ne fonctionne pour l’instant que sur l’Ile-de-France) affiche ainsi des forfaits à partir de 675 €. Attention, pour avoir le droit d’exercer, ces autos-écoles doivent avoir reçu l’agrément d’école de conduite.


Conseils pratiques : Comment diminuer le coût de son permis de conduire ? Les aides financières et comment choisir une auto école

Dossier Réalisépar Anne-Lise Defrance


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
10.11.2014

Retour au dossier Pratique
Pratique : 7 pistes pour réduire la facture de son permis de conduire : Imprimer
Derniers articles "Pratique"

Pratique : consultez aussi...

orientation
Université. Et si vous contribuiez à sauver les réserves zoologiques de l'UPMC ?

Université. Et si vous contribuiez à sauver les réserves zoologiques de l'UPMC ?

Pour préserver, réinstaller et mettre en valeur la collection unique de zoologie, connue des scientifiques du monde entier, la Fondation de l’UPMC fait le pari risqué du financement participatif pour récolter la somme de 15 000 €.

En quête de sponsors pour le 4L Trophy

En quête de sponsors pour le 4L Trophy

Les équipages du 4L Trophy 2017 recherchent en ce moment leurs sponsors : exemple ici avec un équipage d'étudiants de l'Université de technologie de Compiègne !

Adok, une start-up née sous X

Adok, une start-up née sous X

« L’IDÉE m’est venue lorsque je faisais des présentations en entreprise : je n’avais qu’une tablette pour cinq ou six participants, c’était tout sauf pratique ! Je me suis dit qu’il fallait trouver un nouvel outil de présentation, plus interactif. »

Loyer, transports... Le coût de la vie augmente encore pour les étudiants

Loyer, transports... Le coût de la vie augmente encore pour les étudiants

L’augmentation du coût de la vie enfonce un peu plus à chaque rentrée les étudiants dans la précarité. » Le constat de l'Union nationale des étudiants de France (Unef), est clair : le coût de la vie étudiante connaît à la rentrée 2016 une nouvelle...

Baby-sitting : Quel salaire négocier ?

Baby-sitting : Quel salaire négocier ?

8,76 € DE L’HEURE. Tel est le tarif net moyen de garde d’enfant en France en 2016, d’après un rapport publié hier par Yoopies. Un chiffre établi à partir des tarifs déclarés par les 350 000 baby-sitters inscrites sur le Facebook de la garde d’enfants.

Alban, le prof d'anglais qui cartonne sur le Web

Alban, le prof d'anglais qui cartonne sur le Web

Alban dispense toutes les semaines des cours d’anglais gratuits et en vidéo sur Internet. Il réunit des milliers d’élèves de tous âges et de toute la France.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.