Accueil > Orientation > écoles

Grandes Ecoles & admissions parallèles : la fin du règne de la prépa

Une grande école de commerce/management (post prépa) mais sans prépa... les admissions parallèles sont maintenant supérieures à celles via prépa.

orientation ecoles Grandes Ecoles & admissions parallèles : la fin du règne de la prépa Une grande école de commerce/management (post prépa) mais sans prépa... les admissions parallèles sont maintenant supérieures à celles via prépa. admission paralleles ecoles de commerce, concours passerelle, prepa comment integrer ecole sans prepa

Jean-François Fiorina, Directeur Adjoint de Grenoble Ecole de Management et Président de l’Association Passerelle.

Consultez aussi :

Les portes sont grandes ouvertes ! Les écoles de commerce ont bien compris que leur croissance passait par une augmentation des admissions parallèles aux dépends des recrutements sur prépa.
Après tout, pourquoi bûcher dur durant deux ans, alors qu’un bac+2 ou 3 peut vous ouvrir les portes des meilleurs établissements. Rencontre avec Jean-François Fiorina, Directeur Adjoint de Grenoble Ecole de Management et Président de l’Association Passerelle.


Sans la prépa ! La prépa n'est plus la filière royale pour intégrer une grande école. Seuls 37% des élèves en sont issus. Ils sont 24% à avoir intégré une école directement après le bac (prépa intégrée, plus concrète). Un quart est issu d’un bac+2/3, le reste vient de filières diverses. Infos : cge.asso.fr (Enquête : « Les voies d’accès aux grandes écoles de la Conférence des grandes écoles » (CGE).


Comment se porte le Concours Passerelle après le départ de quatre écoles ? (Les ESC Clermont, Brest et Amiens ont été radiées tandis que Chambéry a quitté le concours)


Plutôt bien. Passerelle a toujours eu comme objet de mutualiser le recrutement sans toucher à la stratégie des écoles. De ce point de vue, le concours se porte bien. Au fil des années, nous avons donné naissance à d’autres concours axés sur la diversité : Pass-world pour les étudiants étrangers, « Ascension sociale » pour des jeunes que nous prenons en charge après le bac et le dispositif« handicap ». Nous nous attendions au départ d’au moins trois écoles qui ont rejoint France Business School. Nous regrettons que ces établissements ne nous aient pas informé et n’aient pas pris la peine de répondre à nos courriers, alors qu'ils étaient membres fondateurs. Mon seul souhait est que l’on n’entraîne pas une multiplication de concours d’admissions parallèles. Cela ajouterait de la confusion vis-à-vis des étudiants et conduirait à un affaiblissement de notre système face à la concurrence des universités. Une chose est sûre toutefois : pour éviter la cacophonie entre nous, il nous faudra un système d’affectation centralisé de type SIGEM.

Pourquoi les écoles de commerce n’arrivent pas à s’entendre alors que les familles souhaitent de la simplicité ?


Les écoles doivent générer des ressources propres. Il y a donc une forte concurrence entre elles qui se traduit au niveau du recrutement notamment. Ce serait pourtant un service à rendre aux familles.
Le nombre d’étudiants issus des classes prépas est désormais inférieur à celui de ceux issus des admissions parallèles.

Dans les écoles de commerce, on estime que le nombre d’étudiants issus des admissions parallèles est désormais équivalent, voire supérieur, à celui de ceux issus des classes prépas. La prépa n’est plus le SESAME pour intégrer une Grande Ecole de commerce ?


Oui. Les prépas stagnent voire baissent, alors que la taille des promotions augmente. Les admissions parallèles deviennent fondamentales. Si les meilleurs bacheliers optent pour la prépa, de plus en plus préfèrent assurer avec un BTS ou un DUT dans un premier temps avant d’investir dans une école. Et puis, il y a une part non négligeable de jeunes qui vont acquérir des fondamentaux théoriques à la fac avant de s’engager pour deux ans dans une formation hyper professionnalisante. Enfin, de plus en plus de jeunes suivent un bachelor en trois ans avant de s’engager chez nous. Au fond, le recrutement via les admissions parallèles correspond assez bien à ce qui se passe dans le monde anglo-saxon, où l’on suit des études supérieures après 2/3 ans de formation généraliste.

Il y a eu de nombreuses fusions, selon-vous d’autres sont-elles à venir ?


Je n’en sais rien… Il y a de nombreuses discussions entre toutes les écoles pour trouver des nouvelles organisations. C’est une période compliquée pour les écoles, y compris les meilleures, dont le modèle économique est très chahuté.

Propos recueillis par Gilbert Azoulay

A savoir : Les ESC Clermont, Brest et Amiens ont été radiées tandis que Chambéry a quitté le concours.
L'Association Passerelle compte désormais treize écoles membres , ESC Dijon, ESC Grenoble, ESC La Rochelle, ESC Montpellier, EM Normandie, ESC Pau, ESC Rennes school of business, ESC Saint-Étienne, EM Strasbourg, ESC Troyes, Télécom École de management, EDC Paris, Novancia business school Paris.

Réagir sur le Forum écoles

Gilbert
26.11.2012

Retour au dossier écoles
écoles : Grandes Ecoles & admissions parallèles : la fin du règne de la prépa : Imprimer
Derniers articles "écoles"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
7e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien Etudiant

7e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien Etudiant

En 2015 la compétition s’accélère ! Rarement la compétition entre écoles a été aussi forte ! À la découverte des business schools made in France, une enquête exclusive pour mieux choisir et connaître ces lieux d’excellence.

Témoignages de 4 étudiants en école de commerce : les expériences qui font la différence

Témoignages de 4 étudiants en école de commerce : les expériences qui font la différence

La direction d’une association humanitaire, les premiers pas vers la création d’entreprise, un stage longue durée qui confirme un choix professionnel, une formation atypique à l’intelligence économique.

Ecoles de commerce : les campus s'exportent à l'étranger

Ecoles de commerce : les campus s'exportent à l'étranger

L’immersion internationale fait aujourd’hui partie intégrante des formations, et de plus en plus d'écoles ouvrent leurs propres campus à l'étranger

Ecoles de commerce : 94% des étudiants ont un emploi suite à leur formation

Ecoles de commerce : 94% des étudiants ont un emploi suite à leur formation

Malgré un contexte économique peu favorable à l’emploi des jeunes, les diplômés d’école de commerce réussissent leur entrée dans le monde du travail...

Bernard Ramanantsoa, HEC Paris : « On a fait le job ! »

Bernard Ramanantsoa, HEC Paris : « On a fait le job ! »

Le directeur emblématique de HEC Paris quitte ses fonctions, retraite oblige. Il revient sur son parcours et en profite pour nous donner sa vision des grandes écoles ainsi que des managers qui y sont formés

Bachelor en quatre ans : la nouvelle référence

Bachelor en quatre ans : la nouvelle référence

Si les cursus bac+3 se multiplient dans les écoles de commerce, il existe aussi un format plus atypique en France, et pourtant très courant à l’étranger : les programmes en quatre ans, résolument tournés sur l’international.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IJEM - Institut de Journalisme de L'École Multimédia
Parce qu’il a ce souci constant de proposer un enseignement en adéquation...
ESGI - École Supérieure de Génie Informatique
L'ESGI, créée en 1983, est une école supérieure délivrant des titres...
EMWeb
Saisissez dès maintenant les nouvelles opportunités de métiers offertes par...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.

Sites du Groupe Amaury

France Football L'equipe ASO Velo magazine Journal du Golf