En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

Alternance : comment trouver un contrat en entreprise ?

Respecter le bon timing, utiliser le réseau de son école, adopter une posture professionnelle...

Être admissible dans une formation est une chose, trouver l’entreprise idéale en est une autre. Respecter le bon timing, utiliser le réseau de son école et adopter une posture professionnelle, autant d’ingrédients essentiels pour faire la différence !

En s’embarquant dans une filière en alternance, les étudiants ont tout intérêt à se comporter comme des candidats matures, porteurs d’un projet et dotés d’une ambition claire. Quand ils postulent, attention aux fausses notes, attention au timing ! Directeur délégué du groupe Gifi, Thierry Boukhari signale d’emblée que « les candidats laissant leurs parents effectuer les démarches n’ont aucune chance d’intégrer nos équipes ». Cela posé, une règle fondamentale doit être respectée : le timing. « Il faut anticiper le plus possible. Nous remarquons deux profils de jeunes : ceux qui candidatent en avril avec un projet professionnel consistant, et ceux qui postulent en août/septembre et peuvent donner à tort l’impression d’avoir fait un choix par défaut. Ceux-là ont généralement un projet professionnel moins abouti ! » précise-t-il.

Définir son projet

Avant d’envoyer son CV un peu partout, vous devez vous interroger sur vos ambitions professionnelles et faire correspondre le contenu de vos enseignements avec votre future mission en entreprise. « Informer les jeunes est primordial. Non seulement il faut les renseigner sur les droits et devoirs attachés à l’apprentissage mais il faut également les projeter en termes d’acquis et de compétences. Ainsi, ils se dirigent vers une entreprise qui cadre avec leurs objectifs », souligne Véronique Lable, directrice du CFA de la CCI Paris Île-de-France.
Idéalement, les établissements de formation s’attachent à les préparer : accompagnement personnalisé, aide à la recherche d’emploi (CV, lettre de motivation) et ateliers de coaching en vue de l’entretien d’embauche. Pour s’assurer une réussite rapide, Alain Kruger conseille aux étudiants de se vendre (compétences, projets) avant même de parler du type de contrat. « Grâce à cette stratégie, les étudiants transforment l’offre initiale de stage en contrat de professionnalisation. Les entreprises sont prêtes à faire des efforts pour disposer d’un jeune qui les accompagne sur le long terme. »

Réseaux et événements

Formaposte délivre des formations en apprentissage pour tous les métiers de La Poste. Cet organisme a une particularité : le fait d’être admissible à la formation débouche automatiquement sur l’obtention d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. « Comme nous sommes un centre de formation attaché à une entreprise, nous faisons intervenir La Poste dans notre processus de sélection des jeunes », remarque Pascal Picault, directeur de Formaposte. Le défi des postulants est de réussir une journée test basée sur des savoirs
théoriques et complétée par un entretien de motivation. En tout, ce sont chaque année 1 200 places de formation du CAP au master et donc 1 200 contrats qui sont proposés par Formaposte. Vers quels métiers ? Principalement la relation client, la distribution, la banque, le commercial…
Pour décrocher un contrat, rien de mieux que des sessions de recrutement collectif. « Quand une entreprise cherche à embaucher entre 10 et 20 alternants, nous lui dédions une journée et lui proposons le double de candidats. Les RH présentent les métiers du groupe puis font passer des entretiens individuels. Les jeunes obtiennent une réponse le soir même », explique Macdonald Souhaier, responsable du service inscription et placement du CFA Codis.
À une toute autre échelle, Carrefour a organisé le 28 mars sa « journée de l’alternance ». En 2014, le groupe va recruter 5 000 jeunes sous ce type de contrat. Cet événement dédié à l’insertion professionnelle des jeunes leur permettra de découvrir les 120 métiers de Carrefour et de déposer leur candidature. « Avec ou sans diplôme, nous recrutons de nouveaux talents à tous les niveaux, partout en France. Parce qu’embaucher des jeunes en alternance, c’est leur garantir une formation, un métier, un avenir professionnel », affirme Isabelle Calvez, directrice des ressources humaines de Carrefour France.

Forte sélectivité

Le niveau d’exigence des entreprises s’élève de manière significative. « Leur investissement, en temps et en argent, est considérable, entre le coût de la formation, le salaire du jeune et l’accompagnement du tuteur », souligne François Xavier Théry, directeur du développement et des entreprises du Groupe Sup de Co Montpellier. De fait, les processus de sélection ressemblent fortement à une embauche classique. La preuve avec Julia Bardiaux, ex-apprentie chez Orange, qui a d’abord effectué un entretien sur ses compétences avec la chargée de recrutement puis un second sur sa motivation avec la directrice de la communication.
« Ils ont insisté sur mon envie de rejoindre Orange. Comme j’étais destinée à évoluer en communication événementielle, ce qui suppose des horaires atypiques, ils se sont montrés très exigeants. C’est normal, ils reçoivent énormément de candidatures », souligne-t-elle.
Chez Gifi, on retrouve également une sélectivité comparable : « Pour recruter 20 jeunes, on en rencontre plus d’une centaine », avertit Thierry Boukhari. Cette exigence est la conséquence logique d’une approche claire pour les entreprises : à l’issue de sa formation (1 ou 2 ans), l’apprenti doit être autonome pour satisfaire à une éventuelle embauche...

POINT DE VUE


François Xavier Théry, directeur du développement et des entreprises du Groupe Sup de Co Montpellier
L’alternance partout dans le monde ?
« Combiner alternance et international n’est pas un dispositif courant, mais nous espérons développer ce sujet dans les années à venir. Étant donné que nous formons des futurs managers destinés à faire preuve de mobilité, nous pensons que ce levier participe d’un réel enrichissement pédagogique. Aujourd’hui, nous avons conçu plusieurs formats. Ainsi, des alternants peuvent effectuer leur mission dans une entreprise basée à l’étranger sur un rythme de 3 semaines en entreprise et une semaine sur le campus. Pour des problématiques de coût et de durée de trajet, nous tablons sur un périmètre Europe et Afrique du Nord. C’est le cas d’une apprentie qui travaille chez Kuoni à Londres tout en suivant ses cours à Montpellier. Autre possibilité : les jeunes vont effectuer les derniers mois de leur cursus à l’international, à l’image de cet étudiant chez GL Events qui va se rendre au Brésil pour évoluer au cœur de la Coupe du monde de football. »


Vidéo : conseils pour postuler en alternance

Alternance : les conseils d’un recruteur (responsable RH) aux étudiants pour postuler à un job en alternance / comment séduire un recruteur ?

=> 4 vidéos conseils pour postuler en alternance

Article issu de notre supplément Le Parisien Etudiant spécial alternance du 7 avril 2014
Romain Giry


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
07.04.2014

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance : comment trouver un contrat en entreprise ?
Imprimer

Alternance : consultez aussi...

orientation
Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Sans entreprise, pas de contrat en alternance. Trouver un employeur est donc une étape qui demande anticipation, organisation et persévérance

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

Point de vue : Olivier Faron, administrateur général du Cnam

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.