En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

Alternance : des candidats très convoités

L'apprentissage est synonyme de sang neuf et d'innovation. Tous les moyens sont bons pour séduire les candidats.

L'alternance est à la mode et toutes les grandes entreprises s'y mettent ! Tous les moyens sont bons pour séduire les candidats à l’alternance. Un bus va sillonner les routes d’Alsace pour faire la promotion des contrats proposés par 230 entreprises, Carrefour s’apprête à lancer un site dédié, une page Facebook et une journée portes ouvertes en magasin. Le géant de la distribution recherche 4 000 alternants, du CAP au bac + 5...

Dans un autre secteur, Steelcase, leader mondial du mobilier de bureau (1 000 employés en France), monte de toutes pièces une école de vente en apprentissage en plus d’un site mis en ligne en février.
«Les formations classiques en business to business font défaut, explique Philippe Robineau, directeur du Steelcase Campus. Aussi, avec cette école en partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Strasbourg, l’idée est d’intégrer 15 apprentis, immédiatement opérationnels.»
Le coût de l’opération est d’environ 100 000 €, sans compter un véhicule mis à disposition des candidats et une prime de performance.
Cette société met les petits plats dans les grands pour toucher sa cible. «Le B to B reste méconnu des jeunes. Et l’intégrer leur paraît moins sexy que d’entrer chez Nike. Notre ambition est de les recruter in fine.»

Détecter les futurs collaborateurs


A l’issue du contrat, un alternant sur quatre est recruté par EDF pour les postes d’exécution et de maîtrise. La proportion est de 4% pour les emplois de cadre et d’ingénieur. L’embauche d’alternants atteint 52 % chez Carrefour. Et 36% chez Poclain Hydraulics, spécialisé dans les transmissions hydrauliques.
«C’est un bon moyen de détecter et flécher nos futurs collaborateurs», confie Alain Everbecq, son DRH.
Pour tous, l’apprentissage est surtout synonyme de sang neuf. «Le questionnement de ces jeunes nous amène à réfléchir sur notre organisation, sur nos process et à nous remettre en cause», note Bertrand Gérard, DRH de Sanef, société concessionnaire et d’exploitation d’autoroutes. Cent alternants vont rejoindre le groupe entre 2012 et 2013, contre 30 jusque-là.

Un travail de préparation en amont


Pour Sandra Martin, chef de secteur commercial chez Sanef, l’alternance s’est révélée «salutaire. Je n’avais plus goût aux études théoriques».
C’était en 1996, dans le cadre de son BTS assistant de direction. Aujourd’hui, elle encadre les nouvelles recrues. «Promouvoir à mon tour cette formule est bien normal, vu ses atouts», conclue la jeune femme.

DOSSIER SPECIAL ALTERNANCE

2012... Un nouveau souffle pour l'alternance
L’enseignement supérieur se mobilise pour l’apprentissage
L’université de Cergy-Pontoise professionnalise ses filières classiques
Des candidats très convoités
Témoignages d'entreprises, étudiants et diplômés
Des étudiants directement opérationnels pour les entreprises
Alternance / contrat d'apprentissage : en 14 questions
L'alternance c'est quoi ? Rappel / mode d'emploi



Dossier paru dans le Parisien Economie du lundi 12 mars 2012.


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
21.03.2012

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance : des candidats très convoités
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Pour suivre une formation en alternance, il faut une école et une entreprise qui vous accueille en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Sinon vous risquez de devoir abandonner votre projet.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.