Orientation FormationAlternance

Alternance. Immersion au coeur d'un CFA (Centre de Formation des Apprentis)

Dans un CFA se croisent des étudiants, aux âges et parcours parfois bien différents. Visite d’un tout nouveau campus à Paris.

formation alternance Alternance. Immersion au coeur d'un CFA (Centre de Formation des Apprentis) Dans un CFA se croisent des étudiants, aux âges et parcours parfois bien différents. Visite d’un tout nouveau campus à Paris.

Il est 10 heures, rue de Paradis, dans le Xe arrondissement de Paris. Déjà, des groupes sont formés, investissant de larges boxes disséminés sur deux étages. Là, les étudiants peuvent s’isoler en petits groupes pour peaufiner les projets qu’ils devront, dans un instant, présenter en cours. C’est ici que le CFA Codis, centre de formation d’apprentis du groupe IGS, a élu domicile en octobre dernier. « Nous commencions à nous sentir à l’étroit », sourit sa directrice Caroline Costa- Savelli. Il fallait bien ces 4 000 m2 pour accueillir les 1 000 apprentis de bac Pro à bac +5 qui seront vraisemblablement 1 300 à la fin de cette année. Ici, on trouve 40 salles de cours, un amphithéâtre à usages variés, des salles de repos, une cafétéria… Une école, ni plus ni moins, à ceci près que tous les étudiants sont alternants.
Des CFA, il en existe aujourd’hui de toutes tailles, dans toutes les filières (sans compter ceux que les entreprises ont intégrés en leur sein pour assurer la formation de leurs collaborateurs).
Par définition, les étudiants occupés en entreprises passent moins de temps dans le centre que s'ils suivaient un cursus classique. D’où la nécessité d’innover pour faire de chaque passage dans le centre, un moment où ils se sentent bien.

Lieu de vie, aussi


Au CFA Codis, qui dispense des bac Pro, BTS, bachelors et masters dans les domaines du commerce, de la distribution et du marketing, on joue de la diversité des âges et des niveaux. « Nous essayons au maximum de casser les classes, mélanger les étudiants de différentes filières sur des projets. Nous croyons à l’apprentissage par les pairs », explique Caroline Costa-Savelli. Pour elle, « quand un jeune choisit l’apprentissage, ce n’est pas un hasard ! » Au-delà de la gratuité des études et du salaire perçu, « il ne se retrouve pas toujours dans le système éducatif classique, qui ne lui permet pas d’exprimer toutes ses qualités. »
Sport, sophrologie, théâtre, street art, etc. animés par des artistes, discussions sur des thèmes d’actualité… Le CFA se veut davantage qu’un lieu de transmission des connaissances. « Tous ces projets menés permettent de stimuler la créativité, de gagner en aisance dans la prise de parole, d'apprendre à travailler en groupe », décrypte Caroline Costa-Savelli. Autant de soft skills très appréciées des recruteurs. La vie d’apprenti étant intense, bienveillance et accompagnement conditionnent la réussite, selon la directrice du CFA Codis : « Notre rôle est d’enseigner, mais aussi de donner de la confiance à nos étudiants, afin qu’ils s’autorisent à être ambitieux », revendique-t-elle.

Des contrats pérennes


Les résultats sont là : le taux de rupture de contrats (qui peut, dans certaines filières comme les BTS, grimper jusqu’à 25 %) est voisin de zéro. Quant aux entreprises, « elles suivent de près notre approche pédagogique, car elles-mêmes sont en transformation managériale, pour intégrer cette formidable jeunesse qui arrive sur le marché du travail. » Évaluation par les compétences, voyages solidaires, classes inversées, salle vidéo pour s’entraîner à la négociation… Autant d’innovations qui attirent, tous profils confondus. « Nous recevons de plus en plus de candidatures d’excellents élèves, qui se seraient naturellement dirigés vers des écoles classiques il y a dix ans, mais qui attendent autre chose de leurs études… » Une entrée dans la vie active, tout de suite. Oui, mais en étant bien accompagnés. N.C.

Quand un jeune choisit l’apprentissage, ce n’est pas un hasard ! Caroline Costa-Savelli, directrice du CFA Codis (Groupe IGS)

« Les entreprises rivalisent pour trouver de jeunes talents »


Interview de Bruno de Monte Directeur de Ferrandi Paris, école de gastronomie et management hôtelier.

Que représente l’apprentissage chez Ferrandi ?
Il fait partie de notre histoire. Dans les métiers de la gastronomie et de l’hôtellerie, l’apprentissage est une tradition, sans doute plus qu’ailleurs. Beaucoup de chefs d’entreprise ont été eux-mêmes des apprentis. Aujourd’hui, 60 % de nos étudiants suivent leurs études en alternance. Tous nos cursus du CAP au BTS y sont ouverts ; nos bachelors et masters ne le sont pas, du moins pas encore.

Est-ce difficile de trouver une entreprise d'accueil ?
Tous trouvent des missions, et ce pour plusieurs raisons. La première, historique, comme je le rappelais à l’instant : nous avons affaire à des employeurs habitués à recruter des apprentis. Deuxième raison, ils connaissent la réputation de Ferrandi depuis longtemps. Troisième facteur qui explique la relative facilité de nos étudiants pour décrocher leur contrat : la forte pénurie de compétences dans notre secteur !

L’insertion professionnelle est-elle au rendez-vous ?
Les entreprises rivalisent pour trouver de jeunes talents bien formés, en nombre suffisant. Pour elles, l’apprentissage est un moyen de fidéliser un étudiant, avec bien souvent l’intention de l’embaucher à la fin de son contrat. Nos partenaires s’intéressent aussi à Ferrandi pour la large palette de métiers et de compétences que nous enseignons. Les entreprises savent qu’ils pourront trouver chez nous des jeunes de tous niveaux de responsabilité, du CAP au bac +6 !


Le Parisien Etudiant spécial Alternance


→ Cursus, entreprises... où en est l'apprentissage en 2020 ?
→ Tribune d'Olivier Faron. Réforme : un nouvel âge pour l'apprentissage ?
→ Parole aux entreprises. Pourquoi les recruteurs s'y mettent
Immersion au coeur d'un CFA (Centre de Formation des Apprentis)
PPA Business School : « L’alternance, par ses vertus pédagogiques, est une voie d’excellence »
→ Alternance. Apprenti-ingénieur, un profil qui séduit
→ Cursus. Quel avenir pour les bac +2 ?
Les 5 forces de l'étudiant alternant
→ Recherche d'un contrat en Alternance : les 8 clés d’une candidature réussie
→ Alternance et mixité : apprenties au féminin

LE PARISIEN

LE PARISIEN
14.01.2020

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance. Immersion au coeur d'un CFA (Centre de Formation des Apprentis)
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Rencontre avec Jean-Marc Loeser, directeur des relations entreprises et du développement de l’ESIEA, école d’ingénieurs spécialisée dans le numérique.

Trouver son alternance avant l'été : participez à des forums de recrutement 100% en ligne

Trouver son alternance avant l'été : participez à des forums de recrutement 100% en ligne

Chaque année, de nombreux étudiants doivent rechercher une alternance pour valider leur cursus scolaire. La mise en place du confinement a largement complexifié la situation des étudiants pour trouver une alternance pour la rentrée 2020.

Coronavirus : « Le télé-alternant, futur télé-travailleur est né »

Coronavirus : « Le télé-alternant, futur télé-travailleur est né »

Le directeur général Yves Hinnekint de Talis Education Group souligne l'importance de l'apprentissage par l'alternance en entreprise, avec un développement de plus en plus fort en France, même en situation de télétravail avec une formation à distance.

Stagiaires et apprentis confrontés au coronavirus

Stagiaires et apprentis confrontés au coronavirus

Ils sont eux aussi des victimes collatérales de l’épidémie de covid-19 : beaucoup de stagiaires et d’apprentis manquent encore d’informations précises sur la poursuite ou non de leurs stages et contrats, dans des entreprises en pleine réorganisation.

Bachelor. Alternance, le cercle vertueux

Bachelor. Alternance, le cercle vertueux

Pour un étudiant, jongler entre théorie et pratique n’est pas de tout repos. Mais sur le marché du travail, le système fait mouche.

L'école PPA Business School s’exporte à Lille, Lyon, Grenoble, Reims et Aix-en-Provence

L'école PPA Business School s’exporte à Lille, Lyon, Grenoble, Reims et Aix-en-Provence

Un déploiement rendu possible grâce à son alliance stratégique récente avec le Réseau Eductive. Trois questions à Erwan Poiraud, directeur de PPA Business School

Ecoles à la Une

Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse Aix-Marseille et Nantes
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
GLION - Institut de Hautes Etudes
Des formations qui font la différence Étudier à Glion vous préparera à...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation




Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.