En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > étranger

Alternance. L'alternance à l'étranger : un cursus à inventer

Frontières. Changer de pays au cours de son apprentissage, c’est compliqué… Sauf si votre entreprise accepte de jouer le jeu.

Le point négatif de l’alternance, c’est la quasi-impossibilité d’avoir une expérience internationale. La plus grosse difficulté vient des contrats français, d’apprentissage et de professionnalisation, qui sont difficilement transférables ailleurs. Alors, comment y parvenir ?

La solution la plus fréquente est de multiplier les petits séjours. Pris sur le temps des cours, ils ne peuvent pas excéder une semaine ou deux : intéressant pour se sensibiliser à un pays, pas suffisant pour une immersion digne de ce nom…
Autre piste : une vraie alternance à l’international. Le contrat est signé avec une entreprise basée en France mais qui a une activité à l’étranger. Elle peut alors expatrier son apprenti. Dans ce cas, l’inconvénient est logistique : il faut pouvoir revenir souvent – donc facilement et pas trop cher ! – pour assister aux cours. Le champ géographique se limite vite à quelques pays frontaliers.

Des missions plus qu’une expatriation


Troisième solution : suspendre votre alternance pour suivre un semestre de cours ou faire un stage. Il est d’ailleurs possible d’obtenir des aides, avec notamment Erasmus +. « C’est une solution qui demeure rare car les entreprises n’aiment pas se priver d’un salarié pendant des mois », explique Laurent Leboucher, Directeur marketing de l’EFREI. Pour y remédier, son école étudie avec chaque entreprise la possibilité d’une mission, « dans une de ses succursales à l’étranger, ou plus largement dans son écosystème, chez ses partenaires, fournisseurs, clients… »

Dernière possibilité, certaines écoles terminent leur cursus sans cours. Plus simple pour bouger quelques mois ! C’est le cas à l’ECAM, école d’ingénieurs dont les étudiants de dernière année partent travailler de 2 à 6 mois à l’étranger. Lina, par exemple, en apprentissage chez Alstom, se réjouit déjà : « Je commencerai par 2 semaines en Thaïlande, puis 2 mois en Pologne, pour retourner en Thaïlande jusqu’à la fin de la mission. » Joli programme. De toute évidence, le fameux “Erasmus de l’apprentissage” annoncé par le gouvernement sera scruté de près par le monde de l’alternance.

CHIFFRE
6 800 apprentis, seulement, ont bénéficié d’Erasmus
en Europe en 2016. (Source : ministère du Travail)


« Une expérience magnifique »


TÉMOIGNAGE
Alexandre Pouteau / Diplômé de EM Normandie


Alexandre a dû patienter pour partir, lui qui a suivi presque toutes ses études en alternance. « Je tenais à avoir une expérience internationale mais n’en avais pas eu l’occasion », explique-t-il. En 3e année de bachelor, il intègre une entreprise dans le secteur du photovoltaïque. « Le marché français était un peu morose, mais mon niveau d’anglais trop faible pour travailler à l’étranger », se souvient Alexandre. Une bonne entente avec son employeur lui permet de conclure un accord tacite. Il fait une coupure d’un an et part à Édimbourg, puis Malte. « Nous avions convenu qu’à mon retour, je parlerais anglais et qu’il y aurait une possibilité de partir. » Reçu en master à EM Normandie, il retrouve comme prévu son poste pour un nouveau contrat.
Sa destination ? L’Afrique de l’Ouest, en particulier le Cameroun. « Je devais nouer des contacts avec les fournisseurs, clients et partenaires techniques. » Un poste de Business Developer qu’il effectue à travers une multitude de missions, de Yaoundé à Douala, restant basé en France comme apprenti. « Cela ne représente que quelques semaines au total, mais ce fut une expérience magnifique et enrichissante… »


Le Parisien Etudiant : "Mon cursus c'est l'alternance"


Réforme. Un statut des apprentis plus ouvert. Tour d’horizon des nouveautés
Alternance : une montée en puissance au sein des écoles
Témoignages : des salariés-étudiants épanouis
Masters, diplômes d’ingénieur…les grandes études, de plus en plus pros
Les DRH sont convaincus. Dans tous les secteurs on recherche des alternants
Candidature, mode d’emploi pour trouver un contrat en alternance
Budget. Comment financer ses études grâce à l'alternance
Témoignage : Les conseils de Romain pour réussir son cursus
L’alternance à l’étranger : un cursus à inventer
Apprentis & Erasmus. L'alternance : bientôt un passeport pour l’Europe


Réagir sur le Forum Orientation
Le Parisien

Le Parisien
10.04.2018

Retour au dossier étranger
étranger : Alternance. L'alternance à l'étranger : un cursus à inventer
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

étranger : consultez aussi...

Bac +5, ou quand l'anglais devient langue officielle

Bac +5, ou quand l'anglais devient langue officielle

Langues. L’Hexagone rétif aux langues étrangères ? Au niveau master, rien n’est moins sûr. Les cursus anglophones se multiplient. Un vrai plus pour les étudiants ?

Logement étudiant : face à la pénurie, la tentation de l'étranger !

Logement étudiant : face à la pénurie, la tentation de l'étranger !

Lyon est devenue une des villes préférées des étudiants qui y viennent de toute la France.

Cet été, je booste mon anglais !

Cet été, je booste mon anglais !

La première rentrée étudiante signifie pour certains les premiers cours en anglais. Si vous êtes fluent, tout va bien. Sinon, vous avez deux mois pour prendre des mesures !

Une année sabbatique, pour quoi faire ?

Une année sabbatique, pour quoi faire ?

Prendre du temps pour soi avant de se lancer dans les études, l’idée séduit beaucoup de bacheliers. Est-ce le bon moment ? Comment en profiter vraiment ?

Brexit : le sort des étudiants français et européens s'éclaircit

Brexit : le sort des étudiants français et européens s'éclaircit

Les étudiants européens poursuivant actuellement un cursus universitaire au Royaume-Uni, et ceux prévoyant de s’inscrire pour la rentrée 2019, garderont les mêmes droits que les étudiants britanniques pour la première rentrée universitaire post-Brexit.

Bon plan : trouver un job d'été à l’étranger !

Bon plan : trouver un job d'été à l’étranger !

Pour financer vos études, pour acquérir de l’expérience professionnelle, pour étoffer votre CV et surtout pour vous améliorer dans une langue étrangère, vous êtes nombreux à chercher un job d’été à l’étranger !

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...
IPI - Toulouse - Ecole d'informatique
L'IPI, école informatique du Groupe IGS, accompagne chaque année à Paris,...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements