En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

Alternance : L'enseignement supérieur se mobilise pour l'apprentissage

L’alternance a gagné ses lettres de noblesse dans l’enseignement supérieur. Toutes les formations sont concernées.

Fini les a priori. L’alternance a gagné ses lettres de noblesse dans l’enseignement supérieur. Licence, master 1 ou 2, école de commerce ou d’ingénieurs, toutes les formations sont concernées. Loin d’être réservée aux formations courtes, l’alternance est désormais accessible aux études supérieures. Grandes écoles et universités s’engouffrent dans cette voie.

Elles ont ainsi formé en 2010 plus de 100 000 apprentis, selon le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, soit 7%de plus que l’année précédente.
Pour les bacs + 4 et bac + 5, la croissance est encore plus forte, avec une hausse de 9 000 apprentis en deux ans (+ 10% par an). La Conférence des grandes écoles confirme cette tendance. Aujourd’hui, 108 de ses membres proposent des filières en apprentissage pour plus de 12 300 élèves.
La palme revient aux écoles de management (EM) à 86%, suivies par celles d’ingénieurs (42%), et les autres spécialités (15%).
Certes HEC, numéro 1 des écoles de commerce n’a pas franchi le pas, mais la plupart des autres y croient. Negocia/, l’Essec, depuis les années 1990, mais aussi toutes les ESC de province ou les EM de Strasbourg ou de Lyon.
Pour les futurs ingénieurs, l’offre est très riche, aussi bien pour les formations généralistes que spécialisées.

Alternance : Les écoles s'y mettent de plus en plus..


Le réseau des instituts de techniques d’ingénieurs de l’industrie (ITII) regroupe plus d’une vingtaine d’écoles d’ingénieurs spécialisées dans l’alternance avec le monde industriel.
A l’Ecole centrale de Paris, «un parcours professionnel en alternance» est ouvert depuis 2010. Les étudiants sont encadrés par un maître d’apprentissage dans l’entreprise et un référent scientifique au sein de l’école.
Les universités ne sont pas à la traîne. «Tous les masters de l’IAE de Paris (institut d’administration des entreprises), de niveau bac + 4 et bac + 5, sont ouverts à l’apprentissage et accueillent plus de 200 étudiants», explique Christine Pochet, directrice de cette université réputée pour ses formations en administration des entreprises, finance, marketing et ressources humaines.
Le Celsa (Sorbonne) a également ouvert à l’alternance son magistère pour les spécialistes de la communication.
L’apprentissage serait-il un ascenseur social ? "Certainement", répond Christine Pochet, "il permet à des jeunes de milieu modeste de financer leurs études, soit, pour l’IAE, 6 500 € par an."
Dans le cas des écoles de commerce, les coûts sont plus élevés, 11 000 à 18 000 € par an. "L’alternance nous permet de repérer et de garder les talents", estime Hélène Villeroy de Galhau, responsable ressources humaines commerciales d’Axa France.
L’entreprise intègre chaque année six cent cinquante alternants. «Ils sont accompagnés par un tuteur. Celui-ci consacre 5% de son temps à cette mission et reçoit une prime en fin d’année.»

Près de 50 % des alternants recrutés par leur entreprise


Ce mode de formation actif et participatif favorise l’employabilité des jeunes diplômés. Près de la moitié d’entre eux sont recrutés par leur entreprise d’accueil et 70% des autres trouvent leur premier emploi en moins de trois mois, estime l’IAE de Paris.
Quels sont les secteurs qui recrutent ? Les sociétés de conseil, comme Accenture ou Capgemini, les grandes banques ou les entreprises du luxe et de la grande consommation pour leur service marketing.
Les salaires alors proposés varient entre 31 000 et 37 000 € brut par an pour les diplômés des universités, selon l’IAE de Paris et de 34 000 à 38 000 € brut pour les diplômés de grandes écoles d’après la Conférence des grandes écoles.

L’AVIS DE

Bernard MASINGUE,
directeur de projet dans l’association Entreprises et personnel et ancien directeur des formations corporate de Veolia Environnement

Quels sont les grands enjeux de la formation en alternance ?
Ils sont surtout financiers. L’alternance se développe nettement dans l’enseignement supérieur ce quimet en évidence un danger.
Le système de financement actuel basé sur la taxe d’apprentissage (proportionnelle à la masse salariale) ne devrait plus permettre aux entreprises de prendre en charge des formations à la fois plus nombreuses et plus coûteuses, en l’absence de création d’emplois.
Il faut donc modifier les modalités de financement de l’alternance dans l’enseignement supérieur.
Certaines grandes entreprises ont déjà mis en place des groupes de réflexion sur ce sujet,mais le dossier ne semble pas pris en main par les pouvoirs publics.
On pourrait par exemple envisager que les étudiants contribuent pour une part à leur formation.

Comment assurer la réussite de ce cursus de formation ?
Le tuteur joue un rôle primordial. Il fait le lien entre l’école ou l’université et l’entreprise. C’est lui qui permet la cohérence et la solidarité entre les moments académiques et ceux passés dans l’entreprise.
Il doit être disponible et formé pour accompagner l’étudiant. Il permet à l’alternant de mettre en pratique ses connaissances théoriques.
Pour cela, il est indispensable qu’il confie à l’étudiant des missions à responsabilité et en adéquation avec sa formation universitaire.C’est sur cette base qu’il pourra l’évaluer.

Quel est l’impact de l’alternance sur l’entreprise ?
L’arrivée d’un jeune en alternance est enrichissante. Ses questions, ses commentaires,mais aussi ses apports théoriques contribuent au développement de la connaissance de ses collègues. Son regard neuf favorise les échanges et la créativité.
Et une fois recrutés par l’entreprise qui les a formés, les jeunes lui restent plus fidèles que les autres salariés. Une sorte de contrat moral semble être signé entre les deux parties.


DOSSIER SPECIAL ALTERNANCE

2012... Un nouveau souffle pour l'alternance
L’enseignement supérieur se mobilise pour l’apprentissage
L’université de Cergy-Pontoise professionnalise ses filières classiques
Des candidats très convoités
Témoignages d'entreprises, étudiants et diplômés
Des étudiants directement opérationnels pour les entreprises
Alternance / contrat d'apprentissage : en 14 questions
L'alternance c'est quoi ? Rappel / mode d'emploi



Dossier réalisé par Fabienne TISSERAND
Article paru dans le Parisien Economie du lundi 12 mars 2012

EN SAVOIR PLUS
À CONSULTER
- Le site de la Conférence des grandes écoles qui publie des enquêtes sur les salaires des jeunes diplômés à la sortie de l’école : www.cge.asso.fr
- Le site d’Alternance emploi, pour trouver une formation en alternance et une entreprise d’accueil : www.alternancemploi.com


Réagir sur le Forum Alternance

Le Parisien
27.04.2012

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance : L'enseignement supérieur se mobilise pour l'apprentissage
Imprimer

Alternance : consultez aussi...

orientation
Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Sans entreprise, pas de contrat en alternance. Trouver un employeur est donc une étape qui demande anticipation, organisation et persévérance

L’alternance est une porte vers l’employabilité dans les métiers techniques de l’audiovisuel

L’alternance est une porte vers l’employabilité dans les métiers techniques de l’audiovisuel

Point de vue de Bruno Burtre, directeur délégué à l'Enseignement, la Formation et au Conseil de l’Institut national de l’audiovisuel (Ina)

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

Point de vue : Olivier Faron, administrateur général du Cnam

Alternance. Les entreprises créent leurs classes dédiées

Alternance. Les entreprises créent leurs classes dédiées

Pour dénicher les talents et maintenir leur niveau d'excellence, certaines entreprises vont jusqu'à co-construire des modules d'enseignement adaptés à leurs besoins

Alternance. Faire ses gammes à Londres ou Berlin

Alternance. Faire ses gammes à Londres ou Berlin

En théorie, suivre un cursus en apprentissage à l'étranger est possible. En pratique, les écoles et universités restent encore peu nombreuses à proposer de l'alternance hors Hexagone

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L’EISTI est une école d’Ingénieurs en Informatique et en Mathématiques...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.