En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Alternance : L'université de Cergy-Pontoise professionnalise ses filières classiques

L’université de Cergy-Pontoise compte 15 000 étudiants dont 1 400 alternants de niveau bac + 3 à bac + 5

L’université de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) fait partie du groupe des quatre universités nouvelles créées il y a vingt ans en Ile-de-France, avec celles d’Evry (Essonne), Marne-la-Vallée (Seine et- Marne) et Versailles-Saint-Quentin- en-Yvelines (Yvelines).
«Notre mission consiste à favoriser l’égalité des chances et l’employabilité durable de nos étudiants», explique Florence Daumarie, directrice du service commun relation entreprise professionnalisation (SCREP) de l’université de Cergy-Pontoise.

Dans cette faculté, 15 000 étudiants, dont 1 400 alternants de niveau bac + 3 à bac + 5, sont répartis entre 223 formations. «Nous avons, grâce à l’apprentissage, professionnalisé des filières classiques comme les lettres, l’histoire ou la géographie et les étudiants trouvent un emploi à la sortie.»

Quelques exemples. Le master ingénierie éditoriale et communication permet à des littéraires d’intégrer le service communication d’une grande entreprise, d’une mairie, ou de rentrer chez un éditeur.
Le master projets européens destiné aux historiens forme des experts du financement de projets pour les grandes entreprises, les collectivités territoriales ou les hôpitaux.
Les géographes peuvent se tourner vers le master transport, logistique, territoire et environnement très prisé par la RATP, la SNCF ou Keolis.

Autre originalité de cette faculté, le master management et ingénierie des services à l’environnement a été élaboré en collaboration avec Veolia Environnement.
Une centaine d’étudiants acquièrent leur diplôme chaque année et sont recrutés en CDI chez Veolia.
«Dans 30% des cas, nos apprentis trouvent un emploi dans leur entreprise d’accueil. Plus de huit sur dix signent un CDD, dans les trois mois qui suivent leur formation, à un salaire de 30 000 à 35 000 € brut par an, selon l’enquête 2010 de l’Observatoire de la vie étudiante de l’université», précise Florence Daumarie.
PSA apprécie également les apprentis formés à Cergy-Pontoise et accompagne une quarantaine d’entre eux chaque année, notamment ceux des filières génie électrique, contrôle de gestion et des systèmes d’information.

L’alternance garantit une embauche plus simple et plus aisée. Toutefois Florence Daumarie constate qu’«au bout de cinq ans, les carrières des alternants se révèlent identiques à celles des étudiants au parcours plus classique, notamment en termes de salaires».
Mais l’essentiel c’est bien entendu de décrocher son premier emploi.


DOSSIER SPECIAL ALTERNANCE

2012... Un nouveau souffle pour l'alternance
L’enseignement supérieur se mobilise pour l’apprentissage
L’université de Cergy-Pontoise professionnalise ses filières classiques
Des candidats très convoités
Témoignages d'entreprises, étudiants et diplômés
Des étudiants directement opérationnels pour les entreprises
Alternance / contrat d'apprentissage : en 14 questions
L'alternance c'est quoi ? Rappel / mode d'emploi




Réagir sur le Forum Universités

Contact
21.03.2012

Retour au dossier Universités
Universités : Alternance : L'université de Cergy-Pontoise professionnalise ses filières classiques : Imprimer
Derniers articles "Universités"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Vidéo. La rentrée à la fac : les amphis débordent...

Vidéo. La rentrée à la fac : les amphis débordent...

Amphis bondés, wifi saturé, étudiants au sol : les conséquences de la surpopulation universitaire à la rentrée 2016.

Cergy : au moins 20 % de premières années en plus à l’université

Cergy : au moins 20 % de premières années en plus à l’université

« La fac, c’est vraiment différent de ce qu’on a connu avant ! On découvre les BDE (NDLR : bureaux des étudiants) et tout ce qu’on n’avait pas au lycée. » Comme Dimitri, un habitant de Luzarches de 17 ans, plusieurs milliers de nouveaux étudiants font...

Universités : faute de places, les étudiants ne parviennent pas à s'inscrire

Universités : faute de places, les étudiants ne parviennent pas à s'inscrire

En cette rentrée, les facs accueillent 30 000 étudiants en plus. Faute de place, certains restent sur le carreau, comme Thomas, à Saint-Denis.

Journées du Patrimoine 2016 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Journées du Patrimoine 2016 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Découvrez les campus qui se bougent pour la 33e édition des Journées Européennes du Patrimoine qui permettent de pousser les portes de lieux insolites, souvent inaccessibles ou avec des visites guidées spéciales.

Classement mondial QS : notes en baisse pour les Universités françaises

Classement mondial QS : notes en baisse pour les Universités françaises

Classement mondial des meilleures Universités selon QS : les universités anglo-saxonnes dominent le top 20 alors que les universités / écoles françaises dégringolent... explications !

Campus : le casse-tête de la sécurité à la fac

Campus : le casse-tête de la sécurité à la fac

30 M€ vont être réaffectés aux campus en France - La sécurité est le mot clé prioritaire de la rentrée 2016

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.