En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

Vis ma vie d'apprenti(e) - 3 retours d'expériences d'étudiants

Quentin, Emmanuella, Michaël, quels sont leurs motivations, la réalité de leur vie d'étudiant en alternance.

formation alternance Vis ma vie d'apprenti(e) - 3 retours d'expériences d'étudiants Quentin, Emmanuella, Michaël, quels sont leurs motivations, la réalité de leur vie d'étudiant en alternance. alternance, apprentissage, experience, cours, rythme, temoignages

Quentin Laffilay, en formation NCA (négociateur d’affaires) au CFA Léonard de Vinci (Paris-La Défense)

Être rémunéré tout en poursuivant ses études – financées par l’entreprise – est une motivation importante, mais elle n’est pas la seule : l’alternance permet de confronter théorie et pratique et de développer des compétences professionnelles. On comprend que la formule séduise les jeunes inscrits en enseignement supérieur ! D’ailleurs, le niveau de diplôme et l’âge des alternants continuent de s’élever, pour représenter aujourd’hui un tiers des contrats. Quentin, Emmanuela et Michaël nous expliquent les raisons de leur choix et ce qu’ils en ont retiré.

Quentin Laffilay, 22 ans


En formation NCA (négociateur d’affaires) – certification de niveau bac+3, au CFA Léonard de Vinci (Paris-La Défense)

« Après le collège, j’ai opté – par défaut – pour le dessin industriel : BEP, bac professionnel, puis BTS. Mais mon intérêt initial pour le commerce et la relation client était toujours présent, j’ai donc commencé à me renseigner sur les écoles qui permettent une intégration au niveau bac+3 et proposent l’alternance. Des amis m’avaient parlé du CFA Léonard de Vinci, auquel j’ai postulé avec succès pour une rentrée en septembre 2013. La recherche d’entreprise a été moins facile : malgré de multiples tentatives (forums, réponses à des offres, candidatures spontanées, soutien du CFA…), je n’ai pas trouvé d’employeur car le cursus ne correspondait pas à ma formation initiale ; je n’avais donc pas d’expérience et de connaissances à faire valoir. Finalement, au cours de l’année, j’ai trouvé par mon propre réseau une société de services en ingénierie informatique, qui cherchait à développer sa filière commerciale. J’ai pu intégrer la promotion en septembre 2014 et entamer l’alternance au sein de CS2DI (Auvers-Saint-Georges, Essonne), une PME spécialisée dans les prestations informatiques.

Des missions en adéquation avec les cours

Je suis arrivé dans l’entreprise en même temps qu’une responsable commerciale. Mon rôle est de contribuer à la prospection pour participer à l’ouverture de nouveaux comptes. Je rends compte au directeur général – mon tuteur – qui m’encadre et me conseille, avec le soutien de la responsable commerciale. Les débuts se sont bien passés car l’équipe est sympa et très soudée et mes missions correspondent à ce que je découvre et assimile en cours. Mais le secteur est très concurrentiel : on compte plus de 2 000 sociétés de services en ingénierie informatique en Île-de-France.
Pas toujours simple, dans ces conditions, de remplir les objectifs… Progressivement, je maîtrise mieux le savoir technique et les produits, je suis plus à l’aise et je prends confiance en moi. Le fil conducteur reste la prospection, mais je suis actuellement en charge d’un autre dossier : la mise en place d’un système de solutions de sauvegarde et de gestions de données pour des TPE de l’Essonne.
L’alternance est un rythme qui me convient : une semaine au CFA, trois semaines en entreprise. J’aimerais plus de cours, car je découvre cet univers qui me passionne, mais il est important d’être très présent dans l’entreprise pour mettre en place des actions et suivre les dossiers. J’y ai pris goût en tout cas : à l’issue de ma formation, j’envisage de poursuivre en master, toujours par la voie de l’alternance. Dans les services informatiques, ou dans un autre secteur. »

Emmanuella Nimba, 26 ans


Diplômée du master communication de PPA (Pôle Paris Alternance) en 2014, responsable de communication chez RED Édition (Paris)

« Suite à un BTS d’assistant de gestion PME/PMI et après deux années dans la vie professionnelle, j’ai voulu reprendre des études. Le choix de l’alternance s’est imposé car je tenais à suivre une formation étroitement liée au monde du travail. PPA, où ma sœur avait également étudié, proposait cette formule et un cursus qui m’intéressait. En première année de master, j’ai intégré une petite agence de communication, Pikicom, dans laquelle j’étais chargée de prospection commerciale. Une mission très formatrice, qui m’a permis de développer mes compétences en communication et en argumentaire. Pour la seconde année du master, RED Édition, une entreprise spécialisée dans les meubles design, m’a recrutée en tant que responsable de communication. C’était un vrai challenge, une création de poste visant à créer un service de A à Z et définir ses différentes activités (supports de communication, événementiel, image de marque, etc.). En tant que startup, RED Édition est marquée par une ouverture d’esprit et une confiance accordée aux collaborateurs dont j’ai pu bénéficier.

L’aventure se poursuit en CDI


C’était difficile dans les premiers temps, mais le directeur général, malgré un emploi du temps très chargé, faisait des points réguliers avec moi et se rendait disponible en cas de besoin. Je me suis appuyée sur les attentes de l’école pour avancer dans mes missions : pour réaliser deux projets étudiants, dont l’un sur l’usage des réseaux sociaux dans l’essor d’une image de marque, j’ai choisi comme thème l’entreprise dans laquelle je travaillais. J’ai ainsi pu mettre en œuvre les préconisations issues de ces projets ! Aujourd’hui, je suis toujours chez RED Édition, cette fois en CDI, et toujours en tant que responsable de communication. J’ai également en charge le développement de la marque en direction des hôtels et des restaurants. L’aventure initiée lors de l’alternance se poursuit, c’est ce qui m’a motivé pour rester dans l’entreprise.
Pour s’inscrire dans une formation en alternance, il faut avoir la maturité nécessaire pour prendre conscience que l’entreprise apporte beaucoup mais attend beaucoup également. Une bonne dose d’exigence envers soi-même est donc indispensable, ainsi qu’une forte motivation. Aujourd’hui, les diplômes en eux-mêmes ne suffisent plus, les employeurs veulent aussi de l’expérience professionnelle. Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas plus d’étudiants qui passent par l’alternance ! C’est pourtant le meilleur moyen pour se forger une image juste de la réalité de l’entreprise et des métiers. »

Michaël Bethouart, 20 ans


En deuxième année du BTS Assurance du CFA IGS

« L’alternance était pour moi un critère essentiel dans mon choix de cursus, après une première année de licence de sociologie. Plusieurs personnes m’ont parlé en bien du CFA de l’IGS, notamment en ce qui concerne l’encadrement de l’équipe pédagogique et la reconnaissance des formations dans le monde professionnel. Une fois reçu à l’IGS, je n’ai pas eu de difficultés à trouver un employeur. La responsable du placement de l’école m’a proposé un entretien pour un poste chez Axa. Ce qui a fait la différence par rapport à d’autres candidatures ? J’avais fait un stage d’un mois, après le bac, à la caisse nationale d’assurance vieillesse : une première expérience, même modeste, qui a séduit le recruteur.

Un rythme soutenu

Ma fonction est celle de conseiller en gestion de contrats (assurance-vie et contrat de capitalisation) dans la branche dédiée du groupe Axa. Après réception du dossier, je m’occupe de son étude – vérification des informations et de la cohérence, rédaction d’avenants. Depuis 18 mois, j’ai toujours les mêmes missions mais celles-ci portent de plus en plus sur des dossiers qui gagnent en complexité. Ma tutrice, une collègue plus expérimentée, est à mon écoute, m’aide en cas de problème sur des aspects techniques et fait des points réguliers avec moi. Les personnes avec qui je travaille me considèrent comme un collègue à part entière.
Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières mais le rythme de l’alternance est soutenu, on doit répondre aux attentes académiques et professionnelles. Il faut donc faire preuve de rigueur, de sérieux, bref d’une forte implication. Mais cela me convient car je recherche un maximum d’expériences. J’envisage de poursuivre mes études en licence professionnelle, peut-être au sein d’Axa, mais sur un autre poste qui me permettrait d’acquérir de nouvelles compétences et donc de continuer à découvrir et apprendre. »

Gilles Marchand

DOSSIER SPECIAL ALTERNANCE : "Les atouts de l'Alternance"


Vis ma vie d’apprenti(e) : 3 témoignages d'étudiants apprentis.
Pratique : comment trouver une formation, calendrier, contrat, rémunération...
Alternance : les conditions de la réussite - Interview de François-Xavier Théry : directeur du développement et des entreprises à Montpellier Business School
Alternant-recruteur : le duo gagnant ! Décryptage de l'engouement des entreprises pour l'alternance
L'alternance nouvelle formule : les enjeux de la réforme de la taxe d'apprentissage
L'alternance séduit les recruteurs : une vraie plus-value pour l’insertion
Filières, diplômes : l’alternance s’impose partout. Les stats de l'apprentissage.
Grandes écoles et universités : des formations en alternance au top
• Les bon plans musique & sorties...
• Partir étudier à l'étranger : Passeport pour... l'Australie.


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
13.04.2015

Retour au dossier Alternance
Alternance : Vis ma vie d'apprenti(e) - 3 retours d'expériences d'étudiants
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?

Pour suivre une formation en alternance, il faut une école et une entreprise qui vous accueille en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Sinon vous risquez de devoir abandonner votre projet.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM, École Supérieure des SYstèmes de Management, est une école de la...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.