En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

Alternance. Un statut des apprentis plus ouvert

Réforme. Le gouvernement a lancé un train de mesures sur l’apprentissage. À quoi les élèves doivent-ils s’attendre ? Tour d’horizon des nouveautés.

L’heure du Big Bang a-t-elle sonné ? La réforme de l’apprentissage, menée de front avec celle, plus large, de la formation professionnelle, sera présentée ce mois-ci en Conseil des ministres. Déjà vingt mesures ont été dévoilées le 9 février dernier, qui doivent ouvrir la voie à la “Révolution copernicienne” promise.

Avec un premier objectif : franchir le cap des 500 000 apprentis en France, souvent annoncé, jamais atteint. « On a besoin de bousculer le système, de le transformer, pour changer d’échelle et que ce soit vraiment une grande voie de passion et d’excellence pour un beaucoup plus grand nombre », explique la ministre du Travail Muriel Pénicaud. Pour les entreprises, cela passe par des mesures de simplification (système de financement, procédures d’enregistrement) et d’accompagnement, en particulier auprès des PME et TPE.

Mais qu’en est-il concrètement pour les apprentis ? Premier changement d’importance, l’apprentissage sera désormais ouvert jusqu’à l’âge de 30 ans, contre 26 ans aujourd’hui. Une première nouveauté, qui va dans le sens de l’élargissement du dispositif à tous les étudiants. Mais ce n’est pas la seule.

Des coups de pouce bienvenus


Favoriser l’apprentissage, c’est déjà le rendre plus attractif financièrement. Ainsi, dès la mise en œuvre de la réforme, prévue au 1er janvier prochain, un apprenti entre 16 et 20 ans verra son salaire progresser de 30 € nets. Un étudiant de 21 ans en 1re année de contrat, par exemple, touchera 824 €, contre 794 € actuellement. En outre, pour favoriser leur mobilité, tous les apprentis majeurs bénéficieront d’une aide de 500 € pour passer leur permis de conduire.

Une orientation choisie et éclairée


L’apprentissage, ça marche…sauf que tout le monde ne le sait pas encore. « Il y a un travail à faire sur l’orientation, martèle Muriel Pénicaud. Il faut qu’elle soit choisie et non pas subie, et qu’elle soit éclairée. » Pour tordre le cou aux idées reçues sur l’apprentissage, des journées d’information sur les métiers et les filières seront organisées plusieurs fois par an, dès la classe de 4e. L’occasion pour les élèves de rencontrer des professionnels, chefs d’entreprise comme jeunes apprentis, pour toucher de plus près les différents métiers.
La prépa-apprentissage, d’une durée de 2 mois environ, est une autre grande nouveauté. Le but de ces classes, dont les contours restent à préciser, est de donner les meilleurs outils aux futurs apprentis pour booster leurs chances d’obtenir leur diplôme et de réussir en entreprise. Des campus des métiers seront organisés dans les CFA (Centre de formation des apprentis) pour faciliter les échanges entre les futurs apprentis, les employeurs et les formateurs.

Ouvrir les portes de l’Europe


C’est bien connu, partir à l’étranger en tant qu’apprenti relève du parcours du combattant (lire p. 10). L’Erasmus de l’apprentissage, qui est proposé par la réforme, devrait permettre à 15 000 apprentis, chaque année, de s’expatrier dans un pays européen à l’horizon 2020. Ce serait deux fois plus qu’aujourd’hui, mais encore loin des 43 000 étudiants qui en profitent chaque année… Là encore, le dispositif demande à être précisé dans ses formes, dans ses moyens. L’appel du large, lui, commence déjà à se faire sentir.

Chiffres clés de l'Alternance


• 7 % des 15-26 ans sont en alternance en France, contre 16 % en Allemagne. (Source : Eurostat, 2016/2017)
• 405 205 apprentis.
• 288 700 nouveaux contrats signés (+1,9 % en un an) dont 4 200 dans le secteur public (+ 64,7 %).
• 7 apprentis sur 10 trouvent un emploi dans les 7 mois après leur formation, dont 60 % en CDI.
• 3 apprentis sur 4 sont employés dans une entreprise de moins de 50 salariés.
• Seuls 33 % des apprentis sont des femmes.
• Salaire moyen d’un apprenti : 869 € nets.
(Sources : Dares, ministère du Travail, Eurostat, ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, chiffres 2016/2017)


Le Parisien Etudiant : "Mon cursus c'est l'alternance"


Réforme. Un statut des apprentis plus ouvert. Tour d’horizon des nouveautés
Alternance : une montée en puissance au sein des écoles
Témoignages : des salariés-étudiants épanouis
Masters, diplômes d’ingénieur…les grandes études, de plus en plus pros
Les DRH sont convaincus. Dans tous les secteurs on recherche des alternants
Candidature, mode d’emploi pour trouver un contrat en alternance
Budget. Comment financer ses études grâce à l'alternance
Témoignage : Les conseils de Romain pour réussir son cursus
L’alternance à l’étranger : un cursus à inventer
Apprentis & Erasmus. L'alternance : bientôt un passeport pour l’Europe


Réagir sur le Forum Alternance
Le Parisien

Le Parisien
10.04.2018

Retour au dossier Alternance
Alternance : Alternance. Un statut des apprentis plus ouvert
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

Masters : l'alternance côtoie les plus hautes sphères

Masters : l'alternance côtoie les plus hautes sphères

L’apprentissage connaît une progression sans précédent dans l’enseignement supérieur. Peu d’écoles y résistent

Alternance : le secteur du nettoyage propose de multiples opportunités

Alternance : le secteur du nettoyage propose de multiples opportunités

Un emploi à coup sûr en fin de formation - Chloé Caradec, une apprentie de 22 ans, croit en l’ascenseur social dans le secteur du nettoyage.

Apprentissage : le nouveau campus modèle de la filière automobile

Apprentissage : le nouveau campus modèle de la filière automobile

Aforpa, propose des formations en alternance dispensées dans ses 6 centres CFA en ile-de-France. Reportage dans les Yvelines, près du Technocentre Renault de Guyancourt.

Les points négatifs de l'alternance

Les points négatifs de l'alternance

L'alternance est souvent considérée comme étant une formation "parfaite" pour entrer dans la vie active. Mais attention, avant de voir l'alternance tout en rose, soyez conscients des points négatifs

Etudes en alternance : le choix gagnant

Etudes en alternance : le choix gagnant

OPPORTUNITÉ. Presque toutes les écoles proposent ces cursus école-entreprise : une entrée sans détour dans le monde des pros.

Alternance & écoles de commerce : une formule très économique

Alternance & écoles de commerce : une formule très économique

Face au coût élevé des formations, cette solution semble idéale : Gratuite, concrète et pro, elle prend de l’ampleur dans les grandes écoles.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
IMSI - Paris - Institut du Management des Services Immobiliers
L’IMSI propose une offre de formation complète, du BTS au Cycle Mastère...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements