En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Anaïs Baydemir : "Etudiante en stage, je ne...

Jobs/Stages

Anaïs Baydemir : "Etudiante en stage, je ne comptais pas mes heures"

Anaïs Baydemir, journaliste météo sur France 2 revient sur son parcours, sa formation, et nous donne ses conseils

Elle est au cœur de l’actualité car les problèmes météorologiques sont récurrents et ont une vraie incidence sur l’actualité et l’économie. Les journaux télévisés du 20h n’hésitent plus à faire des directs avec les journalistes météo en plateau. Elle, c’est Anaïs Baydemir qui fait la pluie et le beau temps sur France 2.

De l’émission Télématin aux bulletins du 13h et du 20h, Anaïs est sur tous les fronts. Pour tenir ce rythme, la journaliste météo s’astreint à une vraie discipline de travail. Anaïs tient à son titre de journaliste, car elle explique que le métier ne se limite pas au soleil et aux prévisions du jour. Les inondations et les retombées sur l’économie lui donnent raison en ce moment.

Son parcours :


Anaïs suit un cursus classique collège, lycée puis BTS action commerciale à Compiègne avec de l’alternance. « J’ai atterri chez Nrj et j’ai vendu des espaces publicitaires mais je m’intéressais plus au métier de journaliste. J’accompagnais le journaliste local quand l’occasion se présentait. J’ai aimé ce travail de terrain.»

Après avoir validé son BTS, Anaïs enchaine les petits boulots avant d’intégrer l’école EMI CFD (La coopérative de formation aux nouveaux métiers de l'information). L’école lui impose de faire un stage. Anaïs envoie des CV partout pour intégrer une rédaction.

Un jour, un recruteur d'Itélé l’appelle et lui propose un poste d’assistante à la rédaction. Curieuse, Anaïs suit des journalistes sur le terrain, les reporters et va en salle de montage. A la demande de sa tutrice, elle renouvelle son stage. En période de vacances, un casting météo se présente sur la chaîne. Elle est prise et l’aventure commence avec son premier bulletin en direct avec Bruce Toussaint.

Ses conseils :


« Après 10 ans dans ce métier, j’ai appris qu’il ne faut jamais dénigrer le travail que l’on vous propose. Au fur à mesure, on se fait un réseau. Si on ne plait pas maintenant, on plaira peut être après. Il faut suivre un cursus normal de journaliste pour intégrer ce milieu là. Ne pas compter ses heures et les efforts paieront. Quand il fallait remplacer quelqu’un au dernier moment, j’étais là. Quand il fallait se lever à 5h du matin, j’étais là. »

Retrouvez l’interview d’Anaïs Baydemir par Benjamin DAHAN de la FFBDE


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

LE PARISIEN
29.05.2013

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Anaïs Baydemir : "Etudiante en stage, je ne comptais pas mes heures"
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Le Parisien Etudiant vous invite au plus grand salon innovation et tech de l'année ! 1500 billets pour la journée grand public de VivaTechnology Paris sont à gagner !

L'alternance : un booster pour l'emploi - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

L'alternance : un booster pour l'emploi - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

Très prisée des jeunes comme des entreprises, qui l’utilisent de plus en plus comme un outil de pré-recrutement, l’alternance est un effet de levier pour l’insertion professionnelle. Décryptage d’une formule aux nombreux atouts.

Jobs d'été : 4 offres complètement incroyables

Jobs d'été : 4 offres complètement incroyables

Les recrutements pour des jobs incroyables - mais vrais - se multiplient. Pas moins de quatre « meilleurs boulots » sont proposés en ce moment. Desjobs d'été vraiment cool.

Le Top 20 des employeurs qui font le plus rêver les étudiants français en 2017

Le Top 20 des employeurs qui font le plus rêver les étudiants français en 2017

Les étudiants français sont de lus en plus séduits par le "Made in France" et les petites structures qui prônent une forte culture entrepreneuriale.

Un concours de start-up étudiantes dans... des oeufs !

Un concours de start-up étudiantes dans... des oeufs !

A Val-d'Isère, des entrepreneurs en herbe ont eu le temps d'une montée en télécabine pour convaincre un jury de la pertinence leur projet. Retour sur cette expérience insolite : certains ont même passé un entretien d'embauche sur des skis !

Premier emploi : plus des 2/3 des jeunes estiment que l'école prépare mal à l'insertion pro

Premier emploi : plus des 2/3 des jeunes estiment que l'école prépare mal à l'insertion pro

Selon une étude, les jeunes Français jugent l’accès à la vie professionnelle difficile et considèrent que l’école les prépare mal.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM, École Supérieure des SYstèmes de Management, est une école de la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.