En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

APB & filières sélectives : Son bac ne suffit pas pour la fac

Camille n’a pas été acceptée dans la filière de son choix. Un phénomène qui s’amplifie

orientation universites APB & filières sélectives : Son bac ne suffit pas pour la fac Camille n’a pas été acceptée dans la filière de son choix. Un phénomène qui s’amplifie bac, fac, enseignement supérieur, affectation, choix, APB

A l’instar de Camille, qui n’a pas été acceptéeen psycho comme elle le voulait, ils seraient 5 000 bacheliers toujours en attente d’affectation ou assignés à un choix par défaut selon l’Unef

Consultez aussi :

La vocation de Camille, c’est de devenir psychologue. Mais ce n’est pas en fac de psycho que la bachelière a été affectée mais selon ses derniers vœux : sociologie, sciences du langage et sciences sociales. « J’ai tout eu sauf psycho, que je demandais dans mes sept premiers choix », se désole-t-elle. Selon une enquête publiée mi juillet par le premier syndicat étudiant, l’Unef, au moins 5 000 bacheliers seraient toujours en attente d’affectation ou assignés à un choix par défaut, en bas dans leur liste de vœux formulés lors des admissions post-bac (APB). « La moitié d’entre eux n’a aucune affectation », rapporte William Martinet, président du syndicat, qui pointe une année particulièrement tendue.

« C’est dû à deux phénomènes : »

« des capacités d’accueil réduites à cause des difficultés budgétaires des universités et un nombre d’inscriptions en augmentation », estime-t-il. Face à ces tensions, encore plus criantes en Ile-de-France et dans les filières Staps (sport), droit, économie et biologie, certaines universités ont mis en place des procédures de sélection : entretiens, étude du dossier, alors que ce sont en théorie des filières non sélectives, accessibles à tous. « C’est illégal, le premier cycle en université doit être libre d’accès », dénonce l’Unef, alors que le secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, Thierry Mandon, a admis que, « dans moins de 10 % des cas », des difficultés existaient.

« C’est injuste, c’est un ordinateur qui a décidé pour moi ! » s’indigne Camille, qui ne s’imagine pas sur les bancs de la fac de socio. « Au moment de rentrer mes vœux dans le système APB, j’ai été alertée par un message que je voulais des filières à capacité limitée », se souvient la jeune fille de Villebon-sur-Yvette (Essonne), qui avait décidé de mettre le maximum de chances de son côté : « J’ai aussi demandé psycho à Lyon où j’ai de la famille qui peut m’héberger. » Avec des bulletins solides récompensés par une mention assez bien au bac L, elle ne pensait pas faire partie des recalés. Impliquée, l’élève a travaillé dur, pour présenter le meilleur dossier et a d’ailleurs décroché un 18 au bac en littérature anglaise. « J’aurais adoré avoir mon premier choix, à l’université Paris-Descartes, où il y a des cours de psycho en anglais », regrette-t-elle.

Camille avait écumé les portes ouvertes et même assisté à la journée d’immersion de l’université Descartes. Et maintenant ? « J’ai pensé au privé, mais c’est beaucoup trop cher. » Accrocheuse, la bachelière envisage de suivre un cursus auprès d’une université publique… par correspondance. « Je prendrai un petit boulot en parallèle », se figure-t-elle, envisageant même d’aller au culot décrocher un entretien avec le président de la fac de son premier choix.

Le ministère de l’Education a indiqué qu’il étudierait les dossiers en souffrance et ferait « du cas par cas pour que les bacheliers aient l’affectation qui correspond à leur choix ». Avec 50 000 étudiants supplémentaires par an, Thierry Mandon met les pieds dans le plat : « Je lance une alerte, le choc démographique de l’université aujourd’hui […] mérite qu’on soutienne financièrement de manière pérenne et sécure les établissements. »

Flora Genoux

APB : consultez aussi :


Dossier spécial APB : tout savoir sur la procédure !
> APB - les établissements qui abusent des candidats
> APB - Comment sont sélectionnés les futurs étudiants ?
> APB : quelle stratégie mettre en place pour vos voeux de formation ?
> S'inscrire à la Fac sur APB
> Procédure complémentaire d'APB
> Exemple de lettre de motivation pour les formations sélectives


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
23.07.2015

Retour au dossier Universités
Universités : APB & filières sélectives : Son bac ne suffit pas pour la fac
Imprimer

Universités : consultez aussi...

orientation
Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Tifany, élève en psychopathologie clinique ne trouve pas de place en master 2

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Une réforme mise en place à la rentrée perturbe les inscriptions au niveau bac + 4. Des étudiants galèrent pour trouver une place… Les associations dénoncent un manque d’information.

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Voix Express du Parisien : à votre avis, faut-il instaurer une sélection à l'entrée à l'université ? 5 avis / témoignage... propos recueillis par Margaux Dussaud.

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L’EISTI est une école d’Ingénieurs en Informatique et en Mathématiques...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.