En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Mieux-travailler > Argent / Prêt

Comment maîtriser son budget étudiant ?

Une année d'étude revient à environ 10 000 euros. Voici les clés pour vous aider à gérer votre budget étudiant : postes de coûts et bons plans.

Au total, la France compte aujourd’hui plus 2,5 millions étudiants auxquels s’ajoutent quelque 450 000 jeunes en alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation). Si ces chiffres en constante augmentation sont une bonne nouvelle pour le niveau de formation en France, ils masquent tout de même d’autres données moins réjouissantes.
Notamment sur l’autonomie financière des jeunes. Selon le syndicat étudiant Unef, à la rentrée dernière, le coût de la vie étudiante faisait un bond de 1,6 %, soit 1,5 fois l’inflation. Pire, pour les non boursiers, la perte de pouvoir d’achat avoisinait les 2 %.

10 000 euros l’année d’étude


Concrètement, la rentrée étudiante coûterait près de 2 500 euros. Le coût d’une année d’étude avoisinerait 10 000 euros en moyenne. Les principaux postes de dépenses des étudiants et des apprentis ? Le logement, l’alimentation, les transports et les frais d’inscription pour ceux qui optent pour une grande école de commerce ou d’ingénieur. Pas toujours facile pour ces jeunes de joindre les deux bouts. D’autant que selon les différents parcours et situations personnelles et sociales de leurs parents, ils peuvent de moins en moins compter sur la solidarité familiale.

Du coup, les jeunes sont devenus les rois du système D. Il y a d’abord les adeptes du job d’appoint et des contrats étudiants. D’autres optent pour l’alternance, afin d’avoir un salaire mensuel en travaillant et une formation liée et simultanée. Selon l’âge et l’année d’étude, un alternant perçoit entre 361 et 1 127 euros bruts. De quoi subvenir, totalement ou partiellement à ses besoins quotidiens. D’autres recourent à un prêt personnel pour financer leurs études. Ces pratiques diverses et variées ne sont pas toujours bien vécues par les étudiants. 53 % d’entre eux se déclarent stressés et/ou déprimés. Pourtant, des solutions existent pour mieux vivre sa vie étudiante.

Cet article est issu de notre dossier La Voix des Projets : nos conseils pour mieux gérer votre budget au quotidien. Le quatrième chapitre de la Voix des projets est consacré aux étudiants. Comment faire face, avec peu de moyens, à des coûts de plus en plus élevés ? Dossier à retrouver en kiosque avec Le Parisien / Aujourd'hui en France ce mercredi 2 juillet 2014.

Budget étudiant : quels sont les postes de coûts et les bons plans possibles ?



Coût de la scolarité : 183 euros / an


C’est le montant des droits d’inscription en licence, DUT, BTS… à la rentrée dernière. Pour un master, il fallait débourser 254 euros, 606 euros pour un diplôme d’ingénieur. Le barème pour la prochaine année universitaire sera connu en août mais l’inflation semble de mise. Neuf écoles d’ingénieurs publiques Mines- Télécom doublent les frais d’inscription pour atteindre 1 850 euros. À l’université Paris-Dauphine, les masters augmentent de 2 % mais surtout, l’établissement créé deux nouvelles tranches. Les familles les plus riches paieront 5 940 euros par an. Soit + 41 %.
Le bon plan : l’alternance. Outre la rémunération (361 à 1 127 euros), vous êtes également dispensé des frais d’inscription et de scolarité au centre de formation des apprentis. C’est votre employeur qui règle la note.

Logement : 425 euros / an


C’est le montant moyen des loyers des logements occupés par des étudiants. Évidemment, plus la ville est grande plus les chiffres grimpent. Dans Paris intra-muros, on flirte par exemple avec les 600 euros par mois selon les chiffres 2 013 de l’Observatoire de la vie étudiante (OVE). 34 % des étudiants sont « seuls » en location, 32 % vivent chez leurs parents, 12 % pratiquent la colocation et 11 % bénéficient d’une résidence universitaire. Au loyer, il faut ajouter les éventuels frais d’agence estimés à plus de 550 euros en Île-de-France et près de 400 euros en province mais également une assurance multirisque habitation (entre 60 et 150 euros). Pour le syndicat étudiant Unef, toutes ces charges mises bout à bout représentent 600 euros supplémentaires. Donc sur un an, un logement étudiant à Paris coûte 7 800 euros. Ce qui en fait le premier poste de dépenses des étudiants.
Le bon plan - Pour s’équiper, un tour sur les sites de vente de matériel d’occasion s’impose (eBay, leboncoin, troc.com…). Sur www.rachetemonavoir.com, vous trouverez des avoirs et des bons d’achat. 15 à 40 % de rabais à la clé.

Santé : 485 euros / ans


C’est le coût moyen de la Sécurité sociale étudiante obligatoire et d’une cotisation à une complémentaire santé étudiante (facultative). Un poste de dépense énorme qui rebute de nombreux jeunes. Ainsi 19 % d’entre eux renoncent à une complémentaire santé. Conséquence, quand ils déboursent 100 euros pour se soigner, il leur reste 23 euros à charge contre 9,60 euros s’ils avaient souscrit à une mutuelle. Pire, en 2012 (source enquête ENSE), près de 30 % des étudiants déclaraient avoir renoncé à des soins médicaux pour des raisons financières. Les étudiants pâtissent également des délais de remboursement pouvant atteindre jusqu’à 6 mois et des délais pour obtenir la carte Vitale.
Le bon plan Que la proposition de tiers payant 100 % prévue dans le projet de loi santé présenté par la ministre Marisol Touraine soit adoptée. Ainsi, les étudiants n’auront plus à avancer les frais médicaux lors d’une consultation. Pour l’heure, les plus modestes d’entre eux peuvent bénéficier de la Couverture maladie universelle complémentaire (soins pris en charge à 100 % sans avance de frais) ou d’une aide de la Sécurité sociale (entre 100 et 200 euros) pour régler leur complémentaire santé.

Equipements : 71 euros / mois


Voilà en moyenne ce que les étudiants dépensent en connexion internet, en frais téléphoniques et en équipements informatiques (source Unef). Un poste qu’ils ne sont pas prêts à sacrifier. Selon une étude publiée par Aruba networks (mai 2014), ces « digital natives » préfèrent se passer de café, de télé et de sorties que de leur précieux smartphone. Un sur cinq est même connecté à cet objet plus de 5 heures par jour. Et notamment pendant les cours, entre autres pour prendre des notes. Pour les apprentis, ces smartphones et autres tablettes sont aussi un excellent moyen de rester connectés avec leur entreprise d’accueil quand ils sont en cours. Et inversement quand ils sont en période « entreprise ».
Le bon plan : Souscrire un prêt étudiant ou un prêt apprenti : cette avance faite par les banques (moyennant intérêt bien sûr), vous permet de disposer de matériel de qualité adapté à vos études. Le remboursement du prêt intervient à la fin de votre cursus de formation.

Alimentation : 159 euros / mois


Somme moyenne consacrée à leur alimentation par les étudiants n’habitant plus chez leurs parents (Source OVE 2011 + évolution de l’indice de consommation des prix). Deuxième poste budgétaire, ce n’est pourtant pas une priorité pour tous. Un jeune sur 5 ne consommerait pas plus de 2 repas par jour. Pourquoi ? Parce que c’est cher. Mais l’argent n’est pas le seul facteur. Le manque de temps, le stress, la rupture avec les habitudes alimentaires familiales sont aussi responsables de cette situation. Du coup, la communauté étudiante se mobilise. Amap sur les campus, jardin collectif, blog de recettes (cuisine-etudiant.fr, cuisine-etudiante.fr)…
Le bon plan - Cuisiner pour arrondir ses fins de mois. Les cinq étudiantes rennaises à l’origine du site Cook and Share it vous proposent de revendre le « surplus » de vos plats à d’autres étudiants. Et vice-versa.

Transports : 100 euros / mois


C’est le montant moyen dépensé par un étudiant de province pour suivre ses cours. En Ile-de-France, on arrive à 107 euros. Pour son calcul, la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes) inclut le tarif d’un abonnement de transport en commun au tarif étudiant. Par exemple entre 332 et 760 euros par an selon les zones de voyages retenues pour une carte Imagin’R en Ile-de-France. Ce chiffre comprend également que 20 allers retours entre le lieu d’habitation et le lieu d’étude dont la distance est estimée par l’Insee à 14 km. Évidemment, ceci concerne les étudiants ou apprentis n’habitant pas à proximité de leur lieu d’études. Pour faire baisser la note, pourquoi ne pas opter pour le covoiturage entre étudiants / apprentis grâce à des sites comme www. covoiturage-etudiants. com, www.covoiturage. fr ou encore http://mgel. covivo.fr.
Le bon plan Solliciter l’aide des collectivités locales. La région Poitou-Charentes finance par exemple 60 à 350 euros par an pour le trajet effectué par les apprentis entre leur CFA et leur entreprise. En Seine-et-Marne, Mobil’Etudes 77 dispense également 100 à 650 euros pour les trajets domicile/lieu d’étude.

Loisirs/Sport : 92 euros / mois


C’est le budget moyen qu’un étudiant parisien consacre chaque mois à ses sorties et loisirs. Ceci comprend évidemment l’achat de places de cinéma, de livres, de spectacles, de prestations sportives ou encore de théâtre (source FAGE 2 013). Au quotidien, les jeunes consacrent 1 h 50 à leurs loisirs divers et variés, observe BVA dans une enquête pour Sodexo (mai 2012). L’occasion de décompresser de leurs études et/ou de leur job étudiant. Pour autant, les jeunes sont raisonnables. Voire très raisonnables. S’ils ne sont pas prêts à sacrifier leur budget internet et téléphone, 80 % selon Ipsos rognent sur leur budget loisirs et sorties.
Le bon plan Via un tirage au sort hebdomadaire, Wizbii, un réseau social professionnel pour étudiant, rembourse une sortie à l’un de ses membres dans la limite de 100 euros. C’est ouvert à toute personne âgée de moins de 26 ans ou ayant eu le statut d’étudiants dans les deux dernières années. Le remboursement se fait évidemment sur présentation d’un justificatif. On en profite !

Sylvie Laidet

Consultez aussi :
"Au quotidien, les jeunes sont des gestionnaires très prudents et des clients fidèles" - Interview d'Elisabeth Sabbah, Directrice Marketing de La Banque Postale,

Retrouvez des témoignages d'étudiants face à leurs budgets, conseils pratiques pour gérer votre budget sur le site La Voix des Projets réalisé avec La Banque Postale.


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
02.07.2014

Retour au dossier Argent / Prêt
Argent / Prêt : Comment maîtriser son budget étudiant ? : Imprimer
Derniers articles "Argent / Prêt"

Argent / Prêt : consultez aussi...

orientation
Jobs étudiants : l'embarras du choix

Jobs étudiants : l'embarras du choix

De plus en plus d’entreprises et de secteurs d’activité s’intéressent aux 18-25 ans et à leurs disponibilités atypiques – soirées, week-ends et vacances. Des recrutements qui privilégient la personnalité à l’expérience.

Argent. 3 bons plans que vous offrent certaines banques !

Argent. 3 bons plans que vous offrent certaines banques !

Crédits à taux réduit, frais bancaires à prix cassés, les banques multiplient les offres pour les jeunes. Conseils pour trouver les offres les plus intéressantes.

Fournitures scolaires : 5 astuces pour dépenser moins

Fournitures scolaires : 5 astuces pour dépenser moins

Entre les souhaits des enfants, les exigences des profs et la recherche des meilleurs prix, l’achat des fournitures scolaires tient du casse-tête. Nos conseils.

Résultats du Bac : pourquoi et comment les banques draguent les bacheliers

Résultats du Bac : pourquoi et comment les banques draguent les bacheliers

Baccalauréat option cadeaux - Les résultats sont à peine tombés que les banques s’arrachent les néodiplômés à coup d’offres promotionnelles, de primes à la mention ou de jeux...

Résultats du Bac : une mention peut vous rapporter gros !

Résultats du Bac : une mention peut vous rapporter gros !

En plus de remplir votre CV, votre Bac remplit votre porte-monnaie. Les banques vous courtisent en vous faisant ouvrir un compte mais aussi les collectivités (mairie et conseils régionaux) qui veulent pousser à l'exemplarité ! Profitez en !

Témoignages - Job étudiant : Ma vie d’étudiant et de salarié

Témoignages - Job étudiant : Ma vie d’étudiant et de salarié

Près d’un jeune sur deux jongle entre études supérieures et job à temps partiel. Comment réussir à concilier cette double activité sans pénaliser ses résultats académiques ? Éléments de réponse avec Alice et Julien.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.