En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Anciens élèves : l'entraide des réseaux commence dès les études

Pour trouver un emploi ou obtenir des conseils professionnels, les étudiants de Grandes Ecoles peuvent compter sur les réseaux d'anciens élèves

Intégrer une grande école, c’est aussi rejoindre la communauté très active de ses diplômés et bénéficier, dès les études, de son soutien financier et de ses conseils professionnels.
Entraide et solidarité sont les maîtres mots des associations de diplômés
. La communauté va jusqu’à s’apparenter à une famille, comme chez les polytechniciens ou les Gadz’Arts (diplômés des Arts et Métiers ParisTech). Sources de soutien financier ou de conseils professionnels, les anciens s’investissent de plus en plus auprès des jeunes.

Un accueil des associations dès les premiers jour à l’école


La plupart des associations de diplômés des grandes écoles permettent aux jeunes d’adhérer dès leurs études. « Il faut qu’ils y trouvent une valeur ajoutée sans pour autant être uniquement consommateurs de services, analyse Laurent Billès-Garabédian, président de l’Association des anciens élèves et diplômés de l’Ecole polytechnique (AX). La valeur d’une association tient dans le lien entre anciens, avec l’école, et l’envie de redonner ce qu’on a reçu durant ses études. » Yves Séchaud, président délégué du réseau ESCP Europe Alumni, affirme que l’association s’est « rapprochée des élèves ces dernières années. Nous les accueillons dès leur premier jour à l’école. Nous venons aussi de lancer une box de services qui leur sont dédiés ».

Échanges professionnels


« Nous sommes aux côtés des élèves dans la définition de leur projet professionnel, leur recherche de stage ou d’emploi, lors de leur soutenance de stage, explique le président de l’AX. Ils peuvent se renseigner auprès des membres des groupes professionnels ou du bureau emploi carrière. »

Les étudiants ont aussi accès aux précieux annuaires des diplômés et peuvent échanger sur un mode informel au cours des dîners ou conférences organisés par les associations. « Nos services sont de deux natures, détaille Yves Séchaud. D’une part, l’accès à un réseau et la manière de l’utiliser. D’autre part, le pôle carrière avec des outils dédiés. »

La box de services donne aux étudiants l’accès à des ateliers, des entretiens avec des professionnels, le Duo Day (un élève suit un ancien durant une journée de travail), des conférences comme « Comment tirer parti d’un forum? ». « Si ces élèves n’ont pas de difficulté à trouver un emploi, ils se posent plus de questions depuis la crise, constate Yves Séchaud. En multipliant les rencontres et les services, nous souhaitons leur donner des clés pour qu’ils se dirigent vers la vie active sereinement. »

Entrer dans la famille


La solidarité intergénérationnelle est le fondement des réseaux d'anciens / diplômés. Le groupe le plus structuré est sans conteste celui des Gadz’Arts. Chaque élève a un parrain diplômé vingt-cinq ans avant lui et un « super » parrain cinquante ans avant. « Se savoir soutenu par une communauté est un atout extraordinaire, souligne Olivier Vercherand, directeur communication de la Société des diplômés des Arts et Métiers ParisTech. Parmi les 45000 Gadz’Arts vivants, 32000 sont adhérents, une fidélité record, enviée par nombre de grandes écoles. « Dès qu’un jeune est reçu au concours, il est convié par le groupe d’anciens de sa ville, entrant ainsi dans la famille. » Dans le même esprit, les Polytechniciens viennent de créer un dispositif n + 10 de parrainage de la promotion en cours par celle sortie dix ans avant, et ESCP Europe Alumni forme chaque année 700 binômes parrain-filleul.

Soutien aux études


Les diplômés assistent aussi les jeunes dans leurs études. Les Gadz’Arts financent à hauteur de 100000 € par an les associations étudiantes. En 2011, ils ont octroyé 180000 € de prêts aux élèves pour financer un cursus à l’étranger, et 360000 € de prêts pour ceux connaissant des difficultés financières.
Chaque promotion de Gadz'Arts (Arts et Métiers ParisTech) est parrainée par les promotions diplômées 25 et 50 ans avant elle

TEMOIGNAGE

Olivier FAULQUE
25 ans, diplômé en 2011 des Arts et Métiers ParisTech


« Grâce au prêt obtenu, j’ai pu partir faire un master en Australie »



Comment avez-vous eu l’idée de solliciter l’aide financière de la Société des diplômés des Arts et Métiers ?
J’ai postulé pour réaliser un master en management de projet à l’université du Queensland (Australie), pour lequel il me fallait débourser près de 40000 €. Mes parents pouvaient m’aider un peu et j’ai aussi pris un emprunt bancaire. Un camarade m’a dit que l’association proposait des prêts à taux zéro remboursables une fois en activité. J’ai rédigé une lettre exposant mon projet et décroché un prêt de 3 500 € (le maximum). C’est grâce à cela que j’ai pu partir.

Quel rôle ont joué les anciens sur le plan professionnel ?
J’ai identifié dans l’annuaire une quinzaine de membres de l’association travaillant dans le métier que je ciblais : le conseil en management et stratégie. Tous ont répondu à ma demande de conseils. Le tutoiement est de rigueur entre Gadz’Arts et met tout de suite à l’aise, il y a un élan naturel vers celui ou celle qui a fait la même école.

Ce soutien a-t-il été déterminant pour votre début de carrière ?
Sans ce double diplôme, je n’aurais pas pu entrer comme consultant dans un cabinet très sélectif, Bearing Point. Mais les conseils des anciens m’ont été précieux pour affiner mon projet, préparer mes candidatures et mes entretiens. Je suis adhérent à la Société des diplômés et, à mon tour, prêt à conseiller mes jeunes condisciples! C’est cela la fraternité entre Gadz’Arts.


Dossier réalisé par Ariane Despierres-Féry
en partenariat avec Le Journal des Grandes Ecoles
Article paru dans le supplément éco du Parisien daté du 19 novembre 2012


Réagir sur le Forum Ecoles

Le Parisien
29.11.2012

Retour au dossier écoles
écoles : Anciens élèves : l'entraide des réseaux commence dès les études
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Les vacances de Février étant maintenant derrière nous, nous entrons officiellement dans la dernière ligne droite avant les concours. Cette période doit permettre à tous les étudiants de peaufiner leurs révisions, tout en gardant du temps pour soi...

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

S’inspirer de la stratégie militaire pour réussir en entreprise. L’idée est devenue aujourd’hui à la mode dans les écoles de commerce. Edhec, Neoma… De plus en plus d’établissements envoient leurs élèves en stage d’immersion dans l’armée.

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Le classement 2017 des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Etudiant. Fondé sur des critères simples et clairs, il apporte un éclairage supplémentaire pour choisir sa future formation.

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

L’école américaine, Hult International Business School, propose une méthodologie axée sur la pratique. Reportage dans son campus londonien "A new kind of business school"

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Dans le cadre de notre dossier spécial Bachelor " la formation qui monte" - Témoignage de Sylvain Orsat, Directeur général de l’EIGSI La Rochelle (école d’ingénieurs)

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Depuis environ deux ans, le bachelor fait son apparition dans les écoles d’ingénieurs. L’École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) a été la première, en 2014, à créer un bachelor de technologie.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L’EISTI est une école d’Ingénieurs en Informatique et en Mathématiques...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.