En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Assurance : Quatre métiers à la loupe

Ils sont salariés...

Le Souscripteur
Fin 2008, ils étaient près de 4 000 en France, également répartis entre l'Ile-de-France et la province. Leur mission : décider si leur compagnie doit ou non assurer les personnes et les biens. Le souscripteur participe aux négociations avec les clients aux côtés des intermédiaires et analyse les risques en fonction des informations transmises par le réseau distribution. Il précise les conditions de garantie et fixe le montant de la prime d'assurance. Dans la réassurance, il développe un portefeuille d'affaires avec les sociétés d'assurances cédantes. - Formation : bac + 5 d'une école d'ingénieur ou de commerce, en relation avec le domaine de spécialisation (industrie, immobilier, etc.), complété par un master en assurance.
- Salaire : de 34 000 à 40 000 euros brut annuels.

Le Gestionnaire De Contrats
La gestion de contrats représente le 2e métier des assurances, et emploie 39 000 personnes. Avec 11 % des effectifs âgés de plus de 55 ans, de nombreuses embauches sont à prévoir dans les dix prochaines années. Le gestionnaire effectue le suivi des dossiers des assurés tout au long de la vie des contrats. Qu'il soit généraliste ou spécialisé (dans le secteur de l'automobile, de la santé, de l'immobilier, etc.), c'est lui qui prépare les déclarations de sinistres. Après l'intervention de l'expert, il prend le relais et détermine aussi le montant de l'indemnisation en fonction du contrat souscrit. Il peut également intercéder au sein du service contentieux et prendre en charge des conflits entre la compagnie d'assurances et les assurés. Si l'ordinateur reste son principal outil de travail, il est en contact fréquent avec les autres services de la société, ainsi qu'avec les assurés.
- Formation : du BTS / DUT en droit des assurances, au master pro gestion, économie.
- Salaire : débutant, de 20 400 à 24 000 euros brut annuels.

Ils sont indépendants...

Le Courtier
Ils sont 2 800 sur le territoire. Le courtier est à la tête d'un cabinet, qui, en fonction de sa taille, peut employer plusieurs centaines de personnes. Ses missions : la signature et l'exécution des contrats, et le règlement des sinistres. Mandataire de ses clients (entreprises ou particuliers), il négocie pour eux la signature de contrats d'assurances ou de produits financiers, auprès de plusieurs enseignes. Les courtiers devraient jouer un rôle stratégique dans les mouvements de restructuration liés à l'internationalisation : regroupement de cabinets, achats de sociétés de courtage par des compagnies étrangères...
- Formation : commerciale ou juridique, bac + 4 minimum. La délivrance de la carte professionnelle est ensuite assujettie à la réalisation d'un stage de six cents heures.
- Salaire : traditionnellement, le courtier est rémunéré à la commission mais le développement de son rôle de conseil le conduit parfois à toucher des honoraires. Il gagne entre 30 000 et 38 000 euros brut annuels pour un débutant, 40 000 euros brut annuels pour un confirmé.

L'Agent Général D'Assurance
14 500 agents généraux sont implantés en France, majoritairement en province. Ces chefs d'entreprise emploient 29 000 personnes. L'agent général représente une société d'assurances dont il est le mandataire, faisant office d'intermédiaire entre elle et les clients. A la fois conseiller et commercial, il prospecte de nouveaux marchés et organise le suivi de sa clientèle, jusqu'au versement des indemnités en cas de sinistre. Son installation suppose le rachat du portefeuille clients d'un prédécesseur (150 000 euros en moyenne) qu'il pourra revendre lorsqu'il cessera son activité. - Formation : bac + 2. Il doit également suivre un stage professionnel de six cents heures au sein d'une entreprise d'assurances ou d'un établissement agréé (formation au métier, aux produits, à la gestion et stage pratique), qui est validé par un examen.
- Salaire : démarrant autour de 15 000 euros brut annuels, les commissions peuvent lui permettre de dépasser les 150 000 euros brut annuels.

Article paru dans l'Eco LeParisien du 15 Février 2010

Consultez aussi :
Métier : Le secteur de l'assurance se refait une jeunesse Consultez aussi :
Assurance : Quatre métiers à la loupe
Assurance : Tapis rouge pour les jeunes diplômés


Réagir sur le Forum Orientation

Le Parisien
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Assurance : Quatre métiers à la loupe : Imprimer
Derniers articles "Formations"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
APB : les étapes et dates clés de la procédure Admission Post Bac

APB : les étapes et dates clés de la procédure Admission Post Bac

Depuis le 20 janvier, les élèves de terminale sont invités à s’inscrire et à renseigner leurs voeux d’orientation sur la plateforme en ligne Admission Post Bac. Les 4 étapes à respecter

Dans quelle ville auriez-vous rêvé d'étudier ?

Dans quelle ville auriez-vous rêvé d'étudier ?

Paris, Londres, Bruxelles, Shanghai, Berlin... Des villes où beaucoup de monde souhaiterai étudier, mais surpassées par Montréal qui arrive en tête du palmarès mondial des villes étudiante. Et vous dans quelle ville auriez-vous rêvé d'étudier ?

APB : exemple de CV pour votre dossier Admission Post Bac

APB : exemple de CV pour votre dossier Admission Post Bac

Certaines formations sélectives demandent de compléter votre dossier APB par un CV, voici les conseils de rédaction et un exemple pour vous aider : Modèle de cv en terminale.

APB : exemple de lettre de motivation pour les formations sélectives

APB : exemple de lettre de motivation pour les formations sélectives

Sur APB, certaines formations demandent une lettre de motivation, voici nos conseils et un exemple de lettre de motivation pour constituer votre dossier (DUT, BTS, prépas, licences qui recrutent sur dossier...)

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

L’école américaine, Hult International Business School, propose une méthodologie axée sur la pratique. Reportage dans son campus londonien "A new kind of business school"

Bachelor : l'ouverture internationale est l'un des atouts des programmes

Bachelor : l'ouverture internationale est l'un des atouts des programmes

Des cours dispensés en anglais ou bien l’immersion dans un pays l’étranger… l’ouverture internationale est l’un des atouts des programmes bachelor

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.