En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Bac 2017

Bac : les prénoms associés à chaque série du Baccalauréat

Aliénor en L, Augustin en S, Ahmed en STG, Allison en ST2S... dis moi ton prénom je te dirai ton Bac

Dis-moi comment tu t’appelles, je te dirai quel bac tu passes ! C’est, en résumé, la leçon à tirer de l’enquête que vient de publier sur son blog le sociologue spécialiste des prénoms Baptiste Coulmont.
Ce maître de conférences à l’université Paris-VIII s’est focalisé sur les prénoms de quelque 360 000 candidats au bac général et technologique du cru 2012. Et il en ressort que certains ont une fréquence plus forte selon les séries.

Par exemple, les Aliénor représentent au total 2 candidates sur 100 000 mais elles sont trois fois plus nombreuses à tenter le bac L (littéraire). Les noms masculins sont surreprésentés dans les filières S (scientifique) et STI (industriel). Mais « ce ne sont pas les mêmes » : plutôt bourgeois ou bobo, au charme désuet, en S (Augustin ou Marin) et plus populaire en STI (Teddy ou Alain).

Dans les séries L, ES (économique et social) et ST2S (santé et social), les prénoms féminins tiennent le haut du pavé. Avec une histoire ancienne, parfois noble et un usage assez rare pour les L (Orane ou Marguerite) comme les ES (Sixtine ou Anouk) et une influence anglo-saxonne pour les ST2S (Prescillia ou Allison). Enfin, en STG (gestion), les prénoms arabes comme Ahmed ou Amel sont plus fréquents.

L’analyse vient confirmer des tendances observées par l’Education nationale. D’abord sur le clivage entre filles et garçons, les premières littéraires, les seconds scientifiques. Ensuite, sur le lien entre les filières et l’origine sociale des candidats.



Pas de lien avec les résultats


« On sait que les prénoms anglo-saxons sont davantage attribués aux enfants d’ouvriers et d’employés », souligne Baptiste Coulmont. Même conclusion pour les prénoms d’origine arabe. La proportion de ces élèves issus de milieux modestes, avec un petit nom venu du pays d’origine ou d’une série américaine, sera plus importante dans les sections technologiques. A l’inverse, la part de ceux ayant un prénom évocateur d’un niveau socioculturel élevé (Capucine ou Henri) sautera aux yeux dans les filières générales. « Mais, attention, il n’y a pas de lien direct entre le prénom et les résultats scolaires », rappelle l’expert. Autrement dit, on peut tout à fait s’appeler Brandon et ­décrocher une mention TB ou se prénommer Pierre-Louis et être recalé au « bachot ».

La liste ne concerne pas les prénoms les plus fréquents par série du Bac, mais les prénoms surreprésentés relativement à l’ensemble de la population des candidats au bac (pour lesquels l'auteur dispose de résultats... candidats ayant autorisés la publication de leurs résultats)

Les résultats du bac pour chaque candidat, académie par académie
Les dates du Bac 2013

Article publié dans Le Parisien / Aujourd'hui en France du 4 avril 2013


Réagir sur le Forum Bac

Le Parisien
04.04.2013

Retour au dossier Bac 2017
Bac 2017 : Bac : les prénoms associés à chaque série du Baccalauréat : Imprimer
Derniers articles "Bac 2017"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Bac 2017 : consultez aussi...

orientation
Appli mobile : réviser son Bac du bout des doigts

Appli mobile : réviser son Bac du bout des doigts

6 applis pour réviser à ton rythme où tu veux et quand tu veux : BAC S, BAC ES, BAC L, BAC PRO (toutes séries), BAC TECHNO (toutes séries) et ANGLAIS AU BAC.

Révisez votre Bac en vidéos : loi binomiale, spectrophotométrie et inégalités sociales, inégalités économiques.

Révisez votre Bac en vidéos : loi binomiale, spectrophotométrie et inégalités sociales, inégalités économiques.

Cette semaine, vous allez découvrir les formules de la loi binomiale en Mathématiques, la spectrophotométrie en Chimie, et en Economie, inégalités sociales, inégalités économiques. Trois sujets importants qu’il faut absolument maîtriser.

Révisez votre Bac en vidéos : les bases des probabilités, la dissolution et le message nerveux et sa propagation.

Révisez votre Bac en vidéos : les bases des probabilités, la dissolution et le message nerveux et sa propagation.

Cette semaine, vous allez découvrir comment les bases des probabilités en Mathématiques, la dissolution en Chimie, et en SVT, le message nerveux et sa propagation. Trois sujets importants qu’il faut absolument maîtriser.

Bac : réviser la philo en écoutant la radio

Bac : réviser la philo en écoutant la radio

C’est pendant les vacances d’hiver que les lycéens commencent à préparer le bac. Jusqu’à jeudi, une émission de France Culture les accompagne dans les révisions d’une matière redoutée : la philo.

Révisions du Bac : comment potasser sans se lasser

Révisions du Bac : comment potasser sans se lasser

Pour changer des fiches cartonnées, voici quelques pistes pour travailler autrement, sans perdre son temps ni son argent.

Révisez votre Bac en vidéos : primitives, chimie quantitative et la mondialisation : croquis.

Révisez votre Bac en vidéos : primitives, chimie quantitative et la mondialisation : croquis.

Cette semaine, découvrez comment déterminer des primitives en Mathématiques, une Introduction à la chimie quantitative en Chimie, et en Géographie, un croquis de synthèse sur la mondialisation. Trois sujets importants qu’il faut absolument maîtriser.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.