En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Ecoles > Bachelor

Bachelor : Les atouts des filières spécialisées

Si le bachelor reste une formation généraliste, de nombreuses écoles proposent des parcours centrés sur une fonction ou un secteur d’activité.

ecoles bachelor Bachelor : Les atouts des filières spécialisées Si le bachelor reste une formation généraliste, de nombreuses écoles proposent des parcours centrés sur une fonction ou un secteur d’activité.

À la rentrée 2015, la filière Aviation management du bachelor de Toulouse Business School a accueilli ses premiers étudiants : plus de quarante, soit un beau succès pour une ouverture de programme. Cette nouvelle spécialisation vise à répondre aux besoins des acteurs du monde de l’aéronautique (très présents dans le bassin toulousain) : les aéroports, les compagnies aériennes et les constructeurs en France et à l’international. L’aviation est en effet un secteur en forte croissance : d’après les projections de l’Association internationale du transport aérien (IATA), le nombre de passagers devrait augmenter d’environ 5 % par an d’ici à 2035.

Plusieurs métiers avec un même bachelor


« Le trafic aérien international ne cesse de se développer, explique Victor Gervasoni, directeur du programme bachelor de l’école. Les aéroports prennent de l’envergure et deviennent de grands centres d’activité. Dans ce contexte, les jeunes diplômés en management, multilingues et qui bénéficient d’une bonne connaissance des problématiques du secteur, notamment dans les fonctions commerciales et logistiques, sont très recherchés ». Grâce aux enseignements de l’École nationale de l’aviation civile, partenaire de la filière, les étudiants pourront se positionner sur plusieurs métiers : agent d’escale commercial, responsable de centre d’affaires aéroport, chargé d’études marketing, etc.
Comme Toulouse Business School, de nombreuses écoles offrent des possibilités de spécialisation. Elles peuvent concerner une fonction (marketing, communication, développement international notamment) ou un secteur d’activité (banque et assurance, tourisme, luxe, etc.). « Pour chaque projet de filière, nous partons d’abord des métiers porteurs d’emploi, explique Guy Gascoin, directeur de l’École atlantique de commerce, qui propose cinq spécialisations de dernière année. Ensuite, ce sont les aspirations des étudiants qui entrent en ligne de compte. »

Associer les entreprises à la conception des programmes


Les points forts des écoles et de leur écosystème sont également primordiaux pour définir des programmes en adéquation avec les besoins des entreprises. L’EM Normandie propose ainsi deux spécialisations : logistique internationale et international business (cette dernière est dispensée en anglais). « Le Havre est l’un des principaux ports marchands du pays, rappelle Khaireddine Mouakhar, responsable pédagogique du bachelor Management international. C’est également pour répondre aux attentes des entreprises de la région que nous lançons, à la prochaine rentrée, une filière e-business. Les acteurs économiques ont d’ailleurs été associés à la définition du programme. »
Une autre spécialisation, en commerce automobile, sera quant à elle ouverte sur le campus parisien de l’EM Normandie, « au plus près des principaux concessionnaires automobiles ». Une proximité qui vise à faciliter l’insertion professionnelle des diplômés.

Une montée en compétences progressive


Cette logique de spécialisation, fonctionnelle ou sectorielle, séduit également les étudiants. Le bachelor Tourism management de l’ESC Troyes forme environ 200 jeunes chaque année aux différents métiers du tourisme, tandis que l’ESG Finance, à Paris, accueille entre 165 et 180 étudiants pour leur fournir les fondamentaux de la gestion d’entreprise avant une spécialisation progressive dans les différents domaines de la finance. Les nouvelles technologies attirent également de nombreux candidats. L’ESCEN (École supérieure de commerce et d’économie), spécialisée dans l’économie numérique et le web, connaît une forte progression des étudiants dans son bachelor : 165 jeunes inscrits en 2015-2016, contre 61 deux ans plus tôt.

L’essor de l’entrepreneuriat


Les envies de création d’entreprise sont également en plein essor dans la jeune génération, si l’on en croit le succès des filières dédiées. « Le marketing et la communication restent toujours attractifs, mais la filière entrepreneuriat monte en puissance, indique Guy Gascoin. C’est le choix de plus de 30 étudiants cette année, contre une vingtaine dans les précédentes promotions. » Le même constat est fait par Claire Souvigné, directrice d’INSEEC Bachelor : « Il y a eu une explosion des demandes en 2015, c’est sans doute la spécialisation qui va accueillir le plus d’étudiants dans les cinq prochaines années. »

G.M.

3 QUESTIONS À... Thibaut de La Rivière, directeur de Sup de Luxe


L’institut Supérieur de Marketing du Luxe (Sup de Luxe - Paris) a lancé en 2015 son bachelor Luxe. Son directeur Thibaut de La Rivière décrit les spécificités de ce nouveau programme.

Pourquoi développer un bachelor commercial dans le domaine du luxe ?
Les marques de luxe nous sollicitent depuis plusieurs années pour fabriquer un programme qui donne envie aux jeunes de rejoindre le secteur du commerce et de la vente en boutique dans l’univers du luxe, des professions délaissées alors qu’il est indispensable de bien connaître ces fonctions pour ensuite évoluer au sein d’une marque. Les clients ne veulent plus seulement acheter un produit ; ils recherchent une empathie, une émotion, ce que l’on appelle l’expérience client. Les marques de luxe l’ont bien compris et mettent la vente au cœur de leur stratégie de développement.

Quelles spécificités entendez-vous ainsi apporter à vos étudiants ?
Le luxe ne s’apprend pas, il se comprend ; cela demande à ce que les jeunes possèdent une ouverture culturelle, internationale et des atouts comportementaux. Économie du luxe, géostratégie, marketing, merchandising, etc. : nous développons un enseignement propre au domaine grâce notamment à l’intervention de nombreux professionnels et grands témoins. Ce programme s’appuie sur 30 ans d’expérience dans la formation de manageurs sur le secteur.

Qu’apporte ce type de bachelor très spécialisé au monde du travail ?
Les étudiants travaillent avec les marques dans le cadre de stages, de missions, en workshop, ce qui les plonge directement dans le bain. Le diplômé de ce bachelor possède naturellement les fondamentaux du commerce : ce bachelor est une première étape qui permet de trouver un travail ou de continuer en se spécialisant ou en élargissant son champ d’études.

Propos recueillis par n.g.


Dossier spécial Bachelor : comment faire son choix de formation ?


> Palmarès des bachelors : le classement 2016. Une forte concurrence.
> Les nouveaux programmes : 4 exemples de bachelors récemment créés
> Quels concours pour quels bachelors
> Pourquoi opter pour un bachelor ?
> Emploi. Une insertion au top pour les diplômés d'un bachelor
> Bachelor : Un an dans une université étrangère
> Bachelors. Les atouts des filières spécialisées
> Dans l’ADN des bachelors en quatre ans
> Bachelor : « Je souhaitais partir rapidement à l’étranger et avoir des expériences professionnelles. »


Réagir sur le Forum Ecoles

Contact
08.03.2016

Retour au dossier Bachelor
Bachelor : Bachelor : Les atouts des filières spécialisées : Imprimer
Derniers articles "Bachelor"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Bachelor : consultez aussi...

orientation
Dossier spécial Bachelor : comment faire son choix de formation ?

Dossier spécial Bachelor : comment faire son choix de formation ?

Dossier spécial et Palmarès des Bachelors 2016 par Le Parisien Etudiant en kiosque et sur notre site. Nouveaux programmes, augmentation des effectifs : quelles écoles tirent leur épingle du jeu ?

Bachelor : « Je souhaitais partir rapidement à l’étranger et avoir des expériences professionnelles. »

Bachelor : « Je souhaitais partir rapidement à l’étranger et avoir des expériences professionnelles. »

Témoignages de 3 étudiants. Ils ont à peine 20 ans et peuvent déjà faire valoir un CV marqué par les expériences professionnelles ou une période d’études à l’étranger.

Bachelor : des programmes en quatre ans

Bachelor : des programmes en quatre ans

Entre les formations bac+3 et bac+5, il existe une voie alternative : les programmes en quatre ans, résolument internationaux et adaptés aux standards éducatifs anglo-saxons.

Bachelor : Un an dans une université étrangère

Bachelor : Un an dans une université étrangère

Plusieurs écoles offrent la possibilité de passer la dernière des trois années de formation chez l’un de leurs partenaires : un établissement d’enseignement supérieur situé en Europe ou sur un autre continent.

Emploi. Une insertion au top pour les diplômés d'un bachelor

Emploi. Une insertion au top pour les diplômés d'un bachelor

Armés d’un solide bagage théorique et professionnel, les diplômés de bachelor entrent facilement dans la vie active. Un constat qui confirme l’adéquation entre le contenu de la formation et les besoins de l’entreprise.

« Bachelor, mode d’emploi », une appli gratuite pour tout savoir sur cette filière.

« Bachelor, mode d’emploi », une appli gratuite pour tout savoir sur cette filière.

Quels sont les différents Bachelor ? Quelles sont les conditions d’admission ? A qui s’adressent-ils ? Comment les financer ?

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESMAE - Ecole formation ressources humaines, métiers de l'emploi
Devenez acteurs des métiers de l’intérim et du recrutement. Les fonctions...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.