En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Masters

Bachelor : plus d'un diplômé sur deux continue en Master

Après trois ans d’études, le master n’est plus très loin, le Bachelor est un tremplin vers le Master.

formation master Bachelor : plus d'un diplômé sur deux continue en Master Après trois ans d’études, le master n’est plus très loin, le Bachelor est un tremplin vers le Master. emploi bachelor, que faire apres un bachelor, poursuite etude apres bachelor, apres un bachelor

Illustration - crédit photo Facebook Ascencia Business School

Consultez aussi :

Plus d’un diplômé sur deux continue après avoir décroché son bachelor. Cette formation est aujourd’hui de plus en plus considérée comme un tremplin vers des diplômes de plus haut niveau.

C’est un fait, de plus en plus d’étudiants entreprennent un master spécialisé dans une école ou à l’université après leur bachelor. Certains tentent d’intégrer un programme Grande École par la voie des admissions parallèles ou poursuivent leurs études à l’étranger. Un projet personnel abouti À l’Institut des hautes études économiques et commerciales (Inseec), 61 % des élèves continuent après le bachelor. Selon Claire Souvigne, directrice MBA Institute et Inseec Bachelor,
« le programme permet aux étudiants de prendre connaissance des besoins des entreprises. Ceux qui poursuivent leurs études le font non seulement pour accéder à un bac +5, mais surtout pour développer des compétences qui auront une valeur ajoutée sur le marché du travail. Ils pensent double compétence et expertise »,
constate-t-elle.
Décrocher un bac +5, c’est se donner la possibilité de convoiter des postes avec plus de responsabilités. « Dans les PME, les jeunes diplômés peuvent grimper vite grâce à leurs compétences, mais dans les grandes entreprises un bac +5 est nécessaire pour obtenir le statut cadre », convient Fabrice Vigreux, directeur du développement à l’école de management Ascencia Business School.
Le réseau EGC ne tient pas un autre discours : Sandrine Lacombe, directrice de l’EGC RODEZ, précise qu’il est important « de rester sur un objectif d’emploi pour répondre aux besoins économiques des territoires. Mais, constate-t-elle, la demande augmente pour la poursuite d’études, notamment en apprentissage, ce qui est cohérent avec notre formation bachelor ».

Une volonté de certaines écoles
À ESCP Europe, cette poursuite d’études est souhaitée. La grande école a voulu créer un cursus sélectif de haut niveau qui conserve une assise théorique non négligeable. L’école entend ainsi se caler sur le format éducatif des meilleures universités et écoles étrangères, notamment en Allemagne où un mémoire de licence comprenant un travail de recherche est même exigé.

- - - -
Plus de 70 % des diplômés bachelor continuent leurs études jusqu’au bac +5. (CGE, pré-enquête 2016)

Expertise

« Au fil du parcours, l'envie de continuer émerge »


DGA de l'EM Normandie propose un Bachelor Management international au sein de la banque de concours Atout+3

Poursuivre ses études est un phénomène répandu parmi les bachelors. Pourquoi ?

Souvent, ceux qui intègrent la formation n’ont pas une idée précise de ce qu’ils feront après leurs trois années d’études. Au fil de leur parcours, une certaine envie de continuer émerge car les postes auxquels ils accéderont restent en général au niveau middle management. En revanche, avec un master de grande école les perspectives sont plutôt au niveau top management et le salaire est donc plus élevé. Ensuite, l’expérience bachelor au sein d’une business school reconnue suscite évidemment des vocations pour aller encore plus loin.

Quand un jeune décroche son bac, est-ce une bonne stratégie qu’il s’engage en bachelor pour poursuivre en master ?
S’il est hésitant sur la durée de ses études, c’est une bonne stratégie. En revanche, pour celui qui envisage un parcours long, mieux vaut s’engager dès le départ sur la voie du bac +5. Mais notre message est clair : on entre en bachelor pour disposer d’un diplôme professionnel et s’intégrer sur le marché du travail. Et naturellement, un tiers des diplômés trouve un job très facilement.

Le bachelor, ne devient-il pas au fond le premier cycle d’une grande école ?
Les chiffres pourraient démontrer ce phénomène compte tenu de l’essor des bachelors. Pour autant, au sein de notre école, les candidats post-bac qui postulent au concours Sesame en 5 ans sont très différents de ceux qui se présentent au concours Atout+3 en 3 ans.


Nathalie Tran

Sommaire du dossier spécial Bachelor


Le Palmarès des bachelors : le classement 2017. La force des marques
Les grandes écoles séduites par le Bachelor...
→ ... et les écoles d’ingénieurs aussi
→ APB, Concours, Admissions // : Comment intégrer un bachelor ?
→ Enseignements. Les écoles de commerce incluent le digital dans leur cursus
Témoignages d'étudiants. Téo, étudiant en 1re année, Bachelor in International Business et Romain en 3e année
→ Enseignements. L'ouverture internationale est l’un des atouts des programmes bachelor
→ Etranger. Hult L’autonomie anglo-saxonne des étudiants
→ Après un Bachelor. Après trois ans d’études, le master n’est plus très loin
→ Emploi. Le bachelor est un visa pour l’entreprise
→ Spécialisation. Marketing et communication : les nouveaux médias à l’honneur / Parcours. « J’ai été contacté sur LinkedIn »
→ Métiers & Bachelors. Un large panel de spécialisations disponibles



Réagir sur le Forum Orientation

Le Parisien
07.03.2017

Retour au dossier Masters
Masters : Bachelor : plus d'un diplômé sur deux continue en Master
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Masters : consultez aussi...

orientation
Sélection en Master à la fac : lancement d'un site internet pour trouver son master

Sélection en Master à la fac : lancement d'un site internet pour trouver son master

Suite à la réforme de la sélection en Master à la fac, enfin légale à partir de la rentrée 2017, le gouvernement lance un site internet pour aider à trouver son master.

MBA, Mastères spécialisés, Masters of science : la formation française au top !

MBA, Mastères spécialisés, Masters of science : la formation française au top !

Mardi 6 décembre : retrouvez en kiosque et sur notre site le cahier spécial Le Parisien Etudiant "Masters / MBA" - Tout savoir sur ces programmes

Masters / MBA : La "triple couronne" pour 13 écoles françaises

Masters / MBA : La "triple couronne" pour 13 écoles françaises

En novembre 2016, Skema Business School a obtenu l’accréditation AMBA (Association of MBAs), qui distingue les meilleurs MBA.

Masters / MBA : Un diplôme bac+6, pour quoi faire ?

Masters / MBA : Un diplôme bac+6, pour quoi faire ?

Un mastère spécialisé ou un MBA peut répondre à plusieurs objectifs : se doter d’une expertise dans un secteur d’activité ou donner un nouvel élan à sa carrière.

Masters / MBA : International et finance, les deux tendances 2016

Masters / MBA : International et finance, les deux tendances 2016

Les nouveaux programmes / formations MS ou MSc accrédités en 2016 par la CGE (Conférence des Grandes Ecoles).

Maters / MBA & Recrutement : ces profils séduisent les recruteurs

Maters / MBA & Recrutement : ces profils séduisent les recruteurs

RECRUTEMENT Les programmes sont adaptés en permanence aux attentes du monde économique. C’est l’une des plus grandes forces des business schools.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.