Orientation EcolesBachelor

Bachelors en 3 ou 4 ans : quelle différence ?

Bachelor classique et BBA n’ont pas la même durée, ni tout à fait les mêmes objectifs. Alors, quel format vous irait le mieux ?

ecoles bachelor Bachelors en 3 ou 4 ans : quelle différence ? Bachelor classique et BBA n’ont pas la même durée, ni tout à fait les mêmes objectifs. Alors, quel format vous irait le mieux ?

La vague des cursus en trois ans n’emporte pas un diplôme solidement ancré dans le monde comme l’est le BBA (Bachelor in Business Administration) et qui, lui, demande quatre ans d'études. Neoma Business School, l’Essec, Skema ou ESCP ne s’y sont pas trompées : ces écoles de commerce mettent en avant la reconnaissance de ce format sur tous les continents.
« Il demeure une référence pour le monde anglo-saxon mais aussi l’Asie », confirme Alessia Di Domenico, directrice du BBA de l’Edhec qui accueille la cohorte la plus importante de France avec 3 300 étudiants. « Proposer un BBA nous permet d’offrir à ces talents internationaux un vrai système d’équi­valence. » Le programme s’adapte aussi bien au public américain, habitué à travailler quelques années après son BBA puis à compléter son cursus par un MBA (Master of Business Administration), qu’aux Européens qui préfèrent le prolonger tout de suite par un master.

Le chiffre: 10 Grandes écoles de management françaises proposent un BBA en 4 ans
Source: Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion, 2020

International, une vraie nuance


« Bac +3 et bac +4 peuvent tout à fait continuer de coexister, affirme Frank Bournois, directeur général d’ESCP Business School. Ils ne s’adressent pas aux mêmes cibles. » La grande nuance entre les deux cursus est justement la dimension internationale, bien plus marquée dans le BBA. Kedge Business School propose les deux. « Dans notre International BBA, les étudiants passeront jusqu’à deux années et demie à l’étranger et connaîtront d’un à quatre pays », illustre Pascal Vidal, directeur des programmes. Un étudiant de bachelor aura aussi l’occasion de partir, mais moins longtemps (un semestre) et de manière facultative. Celui qui en BBA enchaînera les immersions, « avec des doubles diplômes à la clé, qui lui permet d’obtenir jusqu’à trois bachelors », poursuit Pascal Vidal. Et le contenu de ses cours se fera surtout en anglais.
Le BBA de l’Edhec, qui s’adresse déjà à ceux qui sont férus d’expatriation, a lancé il y a quelques années un parcours encore plus clair en ce sens, qui rassemble aujourd’hui 80 étudiants, « dont au moins la moitié n’est pas française ou est binationale, des profils très tournés vers le monde », précise Alessia Di Domenico. Déroulement de ce parcours Global Business : une première partie en France, la deuxième à UCLA (Université de Californie, à Los Angeles), une troisième à Singapour, Buenos Aires ou Hong Kong. Le tout entrecoupé de stages.

Un contenu plus généraliste


Stages, périodes d’immersion, cours : « Tout ce que nous faisons durant ces quatre ans, nous ne pourrions absolument pas le faire en trois », juge Alessia Di Domenico. Le BBA a, en outre, un caractère plus académique, transversal et généraliste. « Notre bachelor en trois ans, lui, se destine plutôt au marché français. Il est plus concret et propose des spécialités très opérationnelles comme la supply chain (NDLR : gestion de la chaîne logistique), l’audit, la stratégie commerciale », distingue le directeur des programmes de Kedge Business School. Une première spécialisation pour les étudiants, qui pourront travailler immédiatement ou continuer de gagner en expertise dans des masters bien précis. Qu’il se déroule en trois ou quatre ans, le bachelor promet de ne fermer aucune porte. C’est l’un des ingrédients de son succès. Pour préparer au mieux les étudiants à la suite, certaines écoles ont imaginé un aménagement particulier. C’est le cas de Neoma BS, qui propose, en dernière année de son Global BBA, deux voies : une Business Track, pour préparer au monde du travail ceux qui souhaitent s’y lancer tout de suite, et une Master Track, voie tout indiquée pour ceux qui ne peuvent résister à l’appel des longues études.

Par Nicolas Chalon.


« Il faut prendre le temps de trouver le cursus adapté »



Interview de Dominique Didier directrice du BBA de l’INSEEC, campus de bordeaux

L’Inseec propose un BBA et un bachelor. Pourquoi les deux ?
Notre BBA a été créé il y a trente ans, une époque où nous commencions à parler de mobilité et d’ouverture au monde. Aujourd’hui, la demande pour les formations post-bac s’est encore accrue. Nous avons voulu offrir une nouvelle option avec un bachelor, ouvert il y a trois ans.

S’adressent-ils aux mêmes profils ?
Certains étudiants ne sont pas forcément motivés pour multiplier les séjours à l’étranger, comme c’est le cas dans un BBA. Ils cherchent plutôt un programme opérationnel, tourné vers le monde du travail. Le bachelor répond à ces attentes.

Comment aider les candidats à choisir ?

Ils doivent d’abord apprendre à se connaître, à définir leurs priorités, leurs objectifs, et vérifier qu’ils sont en adéquation avec le contenu des programmes. Il faut prendre le temps de trouver le cursus adapté.

Quels éléments prendre en compte ?
A-t-on vraiment envie et besoin d’un CV très international ? Se projette-t-on plutôt dans un secteur ? Le BBA est plus académique, le bachelor plus concret ; ils ne sont donc pas destinés aux mêmes projets.

Des nouveautés dans votre concours ?
Notre BBA fait son entrée sur Parcoursup, à travers le concours Pass que nous organisons avec l’Edhec. Nous avons lancé une appli gratuite, permettant aux candidats de se préparer, d’identifier leurs valeurs, personnalité… Et qui pourra sans doute aussi les guider dans leur choix !



Palmarès des Bachelors 2020 - Le Parisien Etudiant


Le Palmarès des meilleures écoles et formations Bachelor : le classement
Diplôme Bachelor : vers le grade de licence, quels changements pour les étudiants ?
Bachelors spécialisés : une formation précise pour les besoins des entreprises
→ Etranger. S'expatrier devient LA norme
Bachelor en alternance, le cercle vertueux
→ Trois questions à Erwan Poiraud, directeur de l'école 100% alternance PPA Business School
→ Etudes ou emploi ? Quels débouchés / suites après mon bachelor...
→ Emploi & Bachelors. Des bac +3 très opérationnels
Bachelors en 3 ou 4 ans : quelle différence ?
→ En Avril : Le temps des concours d'entrée aux écoles
Futurae : nouvelle école du digital et bachelor d'un nouveau genre
→ Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans
→ Associations étudiantes. Des premiers pas de manager


LE PARISIEN

LE PARISIEN
10.03.2020

Retour au dossier Bachelor
Bachelor : Bachelors en 3 ou 4 ans : quelle différence ?
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Bachelor : consultez aussi...

Bachelor : le nouveau standard bac +3. Notre dossier et palmarès des meilleures formations

Bachelor : le nouveau standard bac +3. Notre dossier et palmarès des meilleures formations

Dossier spécial "Bachelors" ce mardi 10 mars avec Le Parisien Etudiant : disponible en kiosque et sur notre site.

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Elles ont tardé à franchir le pas mais le mouvement est bien lancé. Les filières techniques s’ouvrent largement aux diplômes en trois ans

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2020

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2020

Le classement 2020 des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Etudiant. Fondé sur des critères simples et clairs, il apporte un éclairage supplémentaire pour choisir sa future formation.

Reconnaissance du Bachelor : vers le grade de licence

Reconnaissance du Bachelor : vers le grade de licence

C’est fait. Les bachelors pourront bientôt obtenir la même reconnaissance qu’un bac +3 à l’université. Quels changements pour les étudiants ?

Etudes ou emploi ? Quelle suite après mon bachelor...

Etudes ou emploi ? Quelle suite après mon bachelor...

Poursuivre ses études au-delà des 3 ans reste l’option la plus suivie par les diplômés. Mais ils ont toutes leurs chances s’ils veulent intégrer une entreprise.

Un bachelor du troisième type mélant techno, langues et management

Un bachelor du troisième type mélant techno, langues et management

À la rentrée 2020, un nouveau double diplôme sera proposé aux étudiants de l’ISIT (langues-management interculturel) et l’EFREI (ingénieurs) désireux de suivre une formation combinant techno et expertises dans les langues

Ecoles à la Une

Montpellier Business School
Fondée en 1897, membre de la Conférence des Grandes Écoles, Montpellier...
EMC - Ecole supérieure des Métiers de l'Image, du son et de la création 2D.3D
• L'EMC est spécialisée dans les formations artistiques en alternance et...
Edhec Business School
• Cinq campus basés à Lille, Nice, Londres, Paris et Singapour - Rejoignez...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation




Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.