En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Masters

Bachelors. Une étape avant le master

Malgré la vocation professionnalisante du bachelor et son succès auprès des recruteurs environ deux diplômés sur trois cèdent à la tentation du bac+5.

Dans un contexte de marche forcée vers le bac +5, la réflexion des étudiants et de leurs parents a évolué : « Ils se demandent désormais comment ils vont aboutir au master et ceux qui choisissent le bachelor décident de procéder par étapes », observe Didier Wehrli, directeur des programmes bachelors de l’EM Strasbourg et président de la banque Atout +3.

Les étudiants disent souvent qu’il est difficile, à 18 ans, de se projeter cinq ans plus tard. Le bachelor leur donne le choix de continuer leurs études ou de chercher un emploi. Certains décident aussi de se confronter au monde du travail pendant deux ou trois ans, puis de faire, finalement, un master.
« Avant, les jeunes qui s’inscrivaient dans nos écoles visaient l’entrée dans la vie active pour 80 % d’entre eux, décrit Marie-Claude Pastureau, directrice du réseau des EGC (écoles de gestions et de commerce).

Ils visent le Bac +5


La tendance s’est inversée, même si la vocation des écoles n’a pas changé. Ils veulent aller jusqu’au bac +5, pour avoir accès à des postes auquel ils n’auraient pas pu prétendre avec un bachelor. » Aujourd’hui, environ 75 % des diplômés doublent ainsi la mise : le plus souvent dans un programme grande école (pas forcément celle où ils ont obtenu leur bachelor), parfois à l’université, plus rarement à l’étranger. Du côté des entreprises, la demande est pourtant bien réelle. Avec leur formation très opérationnelle, les diplômés de bachelors représentent pour elles un précieux vivier de cadres intermédiaires.

Témoignage

« C’est le bac +5 qui ouvre le plus de portes »


Côme Sarrailh, étudiant en bachelor à l’IPAG Business School

Durant sa terminale ES à Saint-Amand-Montrond (18), Côme a un objectif en tête : obtenir un diplôme de niveau bac +5 dans une école de commerce. Ni plus ni moins !
« Mon but est d’être heureux, de pouvoir choisir ce que je veux faire. Et pour assurer mon avenir, c’est le bac +5 qui ouvre le plus de portes », résume l’étudiant. Dans cette logique, il intègre le programme grande école en cinq ans de l’Ipag Business School, un établissement parisien qui lui est recommandé par son entourage… avant de finalement revoir sa stratégie. « Au cours de la première année, j’ai eu une idée de projet entrepreneurial dans le domaine de la vente, qui m’a conduit à intégrer le bachelor spécialisé en entrepreneuriat de l’école. »
Et après le bachelor, stop ou encore ? « Pour l’instant, le master constitue un plan B car j’essaie de développer en priorité mon projet de création d’entreprise. Mais si celui-ci ne fonctionne pas, je poursuivrai mes études jusqu’au bac +5. »


3 questions à...

« Prendre le temps de réfléchir à son orientation »


Patrick Vermay-Musset, responsable national des bachelors Pigier

Pourquoi intégrer un bachelor après le bac ?
C’est une formation généraliste qui répond à un besoin des étudiants et de leurs familles : celui de prendre le temps de réfléchir à leur orientation. Souvent, ils craignent de s’engager dans un cursus de formation sans en connaître les tenants et les aboutissants. À quel profil d’étudiant s’adresse-t-il ? Principalement à des bacheliers en sections générales, toutes filières confondues, mais aussi aux étudiants qui ont déjà passé une année dans l’enseignement supérieur en se rendant compte que leur choix n’était pas le bon.

Quels sont les points forts ?
Grâce à des cours confiés à des professionnels, le cursus présente tous les “services” d’une entreprise : marketing, communication, comptabilité, contrôle de gestion, ressources humaines… Enfin, la troisième année se prépare, dans notre bachelor, en contrat de professionnalisation, ce qui permet aux étudiants d’avoir une expérience de salarié en entreprise et favorise, le cas échéant, leur insertion sur le marché de l’emploi.


Bachelors : notre dossier et palmarès 2018


Le Palmarès des bachelors : le classement 2018
Orientation. Le Bachelor, une bonne alternative à la prépa
Spécialisation. Les formations pour un projet professionnel précis
Bachelors & alternance : pour se frotter à l'entreprise
International. Un départ à l'étranger possible dès la première année
Bachelors et entrepreneuriat. Devenir son propre patron
Bac+3 ou Bac+5. Le bachelor : une étape avant le master ?
Bachelors. Concours communs ou coucours indépendants
Bachelors. BBA, les autres filières bachelor en 4 ans



Réagir sur le Forum Orientation
Le Parisien

Le Parisien
06.03.2018

Retour au dossier Masters
Masters : Bachelors. Une étape avant le master
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Masters : consultez aussi...

Un MBA, excellente idée… Mais pour quoi faire ?

Un MBA, excellente idée… Mais pour quoi faire ?

Décryptage. Master of Business Administration sonne comme un passeport direct vers les plus hautes fonctions. En est-il vraiment ainsi ? Et pour vous, est-ce le bon choix ?

Masters 2018 : les spécialités les plus prisées des étudiants et entreprises

Masters 2018 : les spécialités les plus prisées des étudiants et entreprises

Les besoins des entreprises changent, les envies des étudiants aussi. Aperçu de plusieurs filières devenues très prisées.

Masters (Bac+5). Des études toujours plus pointues et plus longues

Masters (Bac+5). Des études toujours plus pointues et plus longues

Ils jouent les prolongations. Des études au long cours : pour se spécialiser, pour plus d'international et se rapprocher des entreprises...

Quel master êtes-vous ? Notre dossier spécial Masters, MBA, Mastères, MSc...

Quel master êtes-vous ? Notre dossier spécial Masters, MBA, Mastères, MSc...

Masters, MBA, Mastères spécialisés, Masters of Science... l'offres de 3e cycle est très large : pourquoi et comment choisir ? Cahier spécial à retrouver mardi 4 décembre 2018.

Bac +5, ou quand l'anglais devient langue officielle

Bac +5, ou quand l'anglais devient langue officielle

Langues. L’Hexagone rétif aux langues étrangères ? Au niveau master, rien n’est moins sûr. Les cursus anglophones se multiplient. Un vrai plus pour les étudiants ?

Masters : l'alternance côtoie les plus hautes sphères

Masters : l'alternance côtoie les plus hautes sphères

L’apprentissage connaît une progression sans précédent dans l’enseignement supérieur. Peu d’écoles y résistent

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPI - Toulouse - Ecole d'informatique
L'IPI, école informatique du Groupe IGS, accompagne chaque année à Paris,...
ISCPA - Institut des Médias de Paris
Ecole de Journalisme (de Bac à Bac+3), de Communication (de Bac à Bac+5), et...
CFA IGS
Le CFA IGS est un centre de formation en apprentissage situé à Paris qui...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements