En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Mieux-travailler > Argent / Prêt

Banques : comparatif des offres pour les étudiants

Sur ce segment à forte portée stratégique, la concurrence fait rage et les banques essayent d'attirer à elles les 18-25 ans.

Que d’efforts déployés par les banques pour séduire les jeunes ! Avec un objectif simple : renouveler leur fonds de commerce. « L’enjeu est de séduire et de fidéliser les jeunes dès leur entrée dans la vie bancaire », avoue Elisabeth Sabbah, directrice des marchés clientèles à la Banque postale.

Pour cela, la prospection commence de plus en plus tôt. « Nous montrons aux jeunes et à leurs parents que nous savons les accompagner dans leurs projets dès le plus jeune âge », confirme Isabelle Le Sager, responsable marketing clients au Crédit agricole Ile-de-France. Car même si ces clients dans un premier temps ne rapportent pourtant pas grand-chose à leur établissement — « moins de 50 € en moyenne par an pour les moins de 17 ans et de 100 à 150 € entre 18 et 25 ans, contre 300 à 600 € pour un plus âgé », selon Naji Ghorra, spécialiste de la banque de détail chez Accenture France —, ils deviendront un jour adultes. Donc, pour encourager les jeunes majeurs à sortir du giron de l’établissement de leurs parents, dès l’âge de 18 ans, les concurrents sortent l’artillerie lourde !

Des partenariats avec des associations d’étudiants


« Une banque reste choisie pour son prix. Vécue comme une dépense utilitaire, les jeunes considèrent qu’il faut qu’elle soit le moins chère possible », fait valoir Naji Ghorra. Du coup, la guerre des tarifs bat son plein, surtout sur la cible des étudiants. Offres promotionnelles, gratuité pendant un an, package à 1 € par mois… « Notre offre à 1 € par mois est valable de 18 à 25 ans, sur l’ensemble de la période et pas seulement la première année. Sans compter qu’elle vaut pour tous les jeunes, quel que soit leur statut, étudiants ou pas », défend Fabrice Labarrière, directeur du marché des particuliers des Caisses d’épargne.

La concurrence, très vive, n’empêche pas l’arrivée de nouveaux entrants, comme l’assureur Macif, qui a lancé son offre (28 € par an) en septembre. Même Boursorama y songe, pour « dans quelques mois », car si les banques en ligne restent les moins chères, elles n’ont, pour le moment, pas véritablement d’offre dédiée aux jeunes.

Une fois le jeune client ferré, reste à le fidéliser pour éviter qu’il n’aille voir ailleurs au moment où justement il devient « rentable », à savoir au moment de son entrée dans la vie active. « Pour rester en contact étroit avec les étudiants, nous avons développé plus de 650 partenariats avec des grandes écoles (Polytechnique, Centrale, HEC…), des universités, des associations d’étudiants », explique Bertrand Juste, responsable du marché des jeunes à la banque de détail Société générale.

La musique est un autre moyen de les séduire, avec des réductions sur des concerts, des soirées spéciales. Et désormais, le cinéma, puisque BNP Paribas lance demain (le 15 octobre) ses cartes We Love Cinéma, avec des avantages exclusifs comme des places en avant-première, la possibilité d’assister à des tournages. Une stratégie plutôt payante en termes de notoriété, notamment sur les réseaux sociaux. « Nous avons plus de chances qu’un jeune nous recommande pour avoir bénéficié d’une place VIP au dernier concert NRJ, que pour lui avoir accordé un financement sans caution parentale », note Olivier Thuin, responsable du marché jeunes pour les Banques populaires. Un partenariat gagnant-gagnant pour les banques comme pour leurs jeunes clients.

Comparatif des offres et tarifs bancaires pour les étudiants


comparatif des offres des banques pour les étudiants

La musique, un argument de poids


Avec des tarifs peu différenciés d’un établissement à l’autre, une offre bancaire relativement standardisée et de toute façon difficile à décrypter pour les jeunes, les établissements rivalisent de stratégies marketing pour appâter leurs futurs clients : choix du visuel des cartes, réductions dans certaines enseignes… En partenariat avec des marques plus glamours, comme M6 pour le Crédit agricole, NRJ pour les Banques populaires ou Universal Music pour la Société générale, elles développent aussi toute une offre comprenant des avantages liés à la musique : places de concert en avant-première, réductions sur la billetterie, participation à des concerts privés ou des événements comme la soirée des NRJ Music Awards…

Cette offre « musique » est souvent gratuite (elle n’entraîne aucun surcoût en plus du prix de la carte bancaire), parfois payante. Aux Caisses d’épargne, toutes les cartes bancaires, pour les jeunes comme pour les moins jeunes, donnent accès gratuitement à cette offre musique. Idem au Crédit agricole mais exclusivement pour les porteurs de carte Mozaïc M 6, réservée aux 12-25 ans. En revanche, la carte NRJ Banque pop’ coûte 8 € par an de plus pour les 18-25 ans (4 € de plus pour les 12-17 ans). A la Société générale, l’option So Music, disponible avec n’importe quelle carte, coûte 12 € par an pour les moins de 30 ans, mais elle comprend, en plus des services précités, 10 téléchargements gratuits de titres du catalogue Universal Music par an et les suivants à moitié prix, ainsi qu’une assurance contre le vol des téléphones portables et des MP3. Une offre à comparer pour les aficionados !

Témoignage de Tina BIARD


« Mon compte me coûte 12 € par an, avec droit à découvert de 400 € sans agios » L’un des critères de choix de sa banque a été, pour Tina Biard, étudiante, l’avance gratuite, chaque année, du montant de sa bourse d’études
Lire le témoignage de Tina


À CONSULTER
- Le site de la Finance pour tous pour sa rubrique Spécial enfants, avec des jeux pour leur apprendre les rudiments de l’argent :
www.lafinancepourtous.com.
- Les sites dédiés des banques :
www.mabanqueetmoialetranger
(Société générale);
www.labanquedesetudiants.com
(Banques populaires).
- Les guides pratiques pour ceux qui partent à l’étranger ou qui entrent dans la vie active (sites de la Société générale, du CIC, etc.).
- Un dossier sur le crédit étudiant sur www.lesclesdelabanque.com.
- Tous les taux de rémunération du Livret jeune (rubrique Epargne et placements) sur le site
www.cbanque.com.
- Un comparateur de frais bancaires (gratuit) :
www.lelynx.fr/banque/banque­jeunes.aspx.
- Le comparateur de frais bancaires de l’association de consommateurs UFC­Que choisir (sur abonnement) :
www.quechoisir.org/comparateur/
banque.

Dossier réalisé par Mireille Weinberg

Métiers liés : Conseiller Financier / Banquier,


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
12.11.2013

Retour au dossier Argent / Prêt
Argent / Prêt : Banques : comparatif des offres pour les étudiants : Imprimer
Derniers articles "Argent / Prêt"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Argent / Prêt : consultez aussi...

orientation
Résultats du Bac : une mention peut vous rapporter gros !

Résultats du Bac : une mention peut vous rapporter gros !

Votre mention au Bac vaut de l'argent ! En plus de remplir votre CV, votre Bac remplit votre porte-monnaie ! Les banques vous courtisent en vous faisant ouvrir un compte mais les collectivités (mairie et conseils régionaux) vous félicitent aussi !

Bons plans étudiants pour partir en vacances pas cher !

Bons plans étudiants pour partir en vacances pas cher !

Vacances... weekend, ou pour voyager plusieurs mois : découvrez les solutions pour partir peu cher voire gratuitement ! Idées et bons plans pour vous aider à réduire le budget !

Rentrée 2015. Trouver un logement coûte un peu moins cher aux étudiants

Rentrée 2015. Trouver un logement coûte un peu moins cher aux étudiants

Le baromètre de la Fage que nous publions montre que le coût de la rentrée diminue de 7 % par rapport à l’an dernier. L’encadrement des loyers joue un rôle, surtout à Paris.

Banque. Un compte Nickel pour les jeunes

Banque. Un compte Nickel pour les jeunes

Formalités réduites au minimum, dépôt de départ de 20 €… En un an et demi, le compte Nickel, que l’on ouvre chez un buraliste, a déjà conquis 133 000 adultes. Il vise désormais un public d’avenir : les 12-18 ans

Jobs étudiants : 1 lycéen sur 3 travaille en dehors de ses cours

Jobs étudiants : 1 lycéen sur 3 travaille en dehors de ses cours

Quelque 160 000 lycéens ont un emploi rémunéré, très souvent à temps partiel, en Ile-de-France. Par choix ou obligation. Un phénomène qui explique le décrochage scolaire selon la région.

Financer ses études, mode d'emploi

Financer ses études, mode d'emploi

Le budget peut énormément varier, et de nombreux étudiants doivent compter sur des compléments financiers. Tour d’horizon des principaux coups de pouce

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ISFFEL / IUT DE MONTREUIL
L'ISFFEL, centre d'études supérieures, vous propose dans le cadre...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.