En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Bien choisir sa société informatique

« Dans le cadre d'une mission chez un de nos clients grands comptes, nous recherchons des techniciens... » Les sites Web dédiés à l'emploi dans le secteur informatique regorgent d'annonces de ce type, mises en ligne par des sociétés de service en ingénierie informatique (SSII). « Après un ralentissement en 2009, le secteur informatique est reparti, surtout les SSII qui communiquent sur leurs intentions de recrutement », analyse Alexandre Groux, directeur exécutif au sein du cabinet Page Personnel. En 2010, les embauches devraient être très dynamiques pour les SSII intervenant sur le secteur public grâce au grand emprunt (4,5 milliards d'euros pour l'économie numérique) et à la mise à jour des infrastructures existantes. Idem dans le secteur des énergies et utilities (applications pour les entreprises) où les investissements dans le Green IT (informatique écologique) sont d'actualité. Enfin, le secteur financier recrute également en raison des grands projets de rationalisation en cours (accord de réglementation bancaire Bâle III par exemple).

Mais la prudence s'impose. Nombreuses sont en effet les SSII à multiplier les effets d'annonces pour revigorer leur image ou se constituer des viviers de CV. Selon Régis Granarolo, le président du Munci, une association professionnelle réunissant des membres des professions IT (informatique, Internet, télécoms...), ce ne serait pas là le seul défaut des SSII. « Si elles constituent une bonne expérience en début de carrière car elles permettent d'aborder une grande variété de technologies, elles affichent un turnover deux fois supérieur à la moyenne du secteur informatique et peuvent pratiquer une forme d'intérim déguisé où les périodes entre deux contrats peuvent aller jusqu'à un an. » D'où l'importance de bien choisir les SSII auxquelles on postule... « Mieux vaut éviter celles qui font du placement de main-d'oeuvre subordonnée à des commerciaux et privilégier les SSII qui affichent une forte expertise technologique et se sont dotées d'une politique de ressources humaines à long terme incluant des efforts de formation », poursuit Régis Granarolo. Autre alternative pour les techniciens en quête d'une entreprise où ils pourront évoluer : s'orienter vers les éditeurs de logiciels qui permettent de rentrer plus facilement dans les circuits complets du développement. Bonne nouvelle, là aussi, la reprise des recrutements s'esquisse, portée par une croissance attendue du secteur des logiciels de 2 % en 2010. C'est par exemple le cas d'Akio, 32 salariés, qui propose un logiciel de gestion des interactions clients et affiche une croissance de 390 % sur cinq ans. « Nous recrutons deux types de techniciens : des développeurs formés à bac + 2 en contrat de qualification pour faire évoluer notre produit en fonction de demandes clients spécifiques et des renforts pour l'équipe de support technique et d'exploitation », explique Gwénola Rodier, responsable marketing et communication d'Akio. Ce retour attendu des embauches vaut aussi bien pour les logiciels outils, les logiciels applicatifs que pour les logiciels embarqués.

Catherine Graciet

Article paru dans l'éco Aujourd'hui en France du Lundi 12 Avril 2010

ingenieursDOSSIER SPECIAL
INGÉNIEURS ÉCOLES AU BANC D'ESSAI



Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Bien choisir sa société informatique
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

L’accès au marché de l’emploi est difficile, même pour les jeunes diplômés. Un souci que ne rencontrent visiblement pas les étudiants de la filière très haut débit de l’école L’EA (ex-Itedec) dans cet établissement d’Aubergenville

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Tifany, élève en psychopathologie clinique ne trouve pas de place en master 2

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Une réforme mise en place à la rentrée perturbe les inscriptions au niveau bac + 4. Des étudiants galèrent pour trouver une place… Les associations dénoncent un manque d’information.

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
Kaplan International English
Kaplan International est un organisme de séjours linguistiques, spécialisé...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.