En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Budget des universités : plus de sous pour les facs en 2016

Les Universités gardent leurs sous !

Le gouvernement a renoncé à prélever 100 M€ sur les réserves des universités pour 2016, a annoncé hier le Premier ministre Manuel Valls, alors que le budget de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dans le projet de loi de finances sera présenté demain.

Ces millions sont en fait de l’argent qui ne sera pas ponctionné sur les fonds de roulement d’une cinquantaine de facultés et écoles, comme cela avait été le cas en 2015 et comme cela devait l’être à nouveau en 2016 et 2017.

Cet argent aidait au financement des dotations pour l’ensemble des établissements. L’Etat devra donc mobiliser 100 M€ de plus. Insuffisant juge l’Unef, principal syndicat étudiant, qui pointe « la plus faible évolution depuis le début du quinquennat », alors que les effectifs des facs sont en augmentation depuis 2012.
Rappel de la mobilisation des étudiants pour garder leurs moyens

Un premier bilan sur l'autonomie des universités dévoilé cette semaine


Huit ans après l’adoption de la loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) et alors que toutes les universités sont désormais passées aux responsabilités et compétences élargies, la commission des finances du Sénat a commandé à la Cour des comptes un premier bilan sur l’autonomie financière des universités.
Cette demande d’enquête vise à faire le point sur la mise en œuvre de l’autonomie des universités ainsi qu’à mesurer l’efficacité de cette réforme d’ampleur, pour dégager d’éventuelles pistes d’amélioration ou d’approfondissement.
Ce rapport sera dévoilé ce mardi 30 septembre 2015

Le rapprochement des universités continuent...


Paris comptera bientôt une « méga université », comme il en existe déjà à l’étranger ou à Strasbourg (Bas-Rhin) et Marseille (Bouches-du-Rhône). Jean Chambaz et Barthélémy Jobert, respectivement président des universités Pierre-et-Marie Curie (UPMC) et Paris-Sorbonne, ont annoncé début septembre leur intention de fusionner les deux établissements.

Cette décision prendrait effet au 1er janvier 2018. Souvent évoquée ces dernières années, l’union de l’UPMC et de Paris-Sorbonne donnera naissance à un mastodonte de l’enseignement supérieur : 54 000 étudiants, 3 400 enseignants-chercheurs et 4 200 personnels administratifs. Elle permettra également de renforcer la pluridisciplinarité. Trois facultés y seront regroupées : une de lettres et sciences humaines, une de sciences et d’ingénierie et une de médecine. La première est issue de l’actuelle Paris-Sorbonne, les deux autres de l’UPMC.

Avec cette union, Jean Chambaz et Barthélémy Jobert espèrent créer une université au rayonnement international. Dans le dernier classement international de l’université de Shanghai, aucun établissement français ne figure dans le top 30. Première université tricolore, l’UPMC se classe 36e.

Consultez aussi

=> Rentrée 2015 : 65 000 étudiants en plus à la fac
=> Rentrée 2015 : les syndicats étudiants dénoncent les conditions d'études dégradées


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
29.09.2015

Retour au dossier Universités
Universités : Budget des universités : plus de sous pour les facs en 2016
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

857 jeunes remplissant toutes les conditions pour entrer en licence de santé ont pourtant été retoqués, après tirage au sort. Face au tollé, le ministère a promis hier de leur trouver une solution

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Une étude montre que l'entraînement à la grammaire et à la syntaxe aide à réduire l'échec universitaire.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.