En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Business Game : le jeu d'entreprise pour se...

Jobs/Stages

Business Game : le jeu d'entreprise pour se révéler !

Outil de recrutement pour l'entreprise et découverte de métier ou d'entreprise pour vous

Pas plus de quarante-huit heures pour décrocher un appel d'offres au nom de Bouygues, une journée pour redresser la situation dans une usine fictive de Danone... Dans un business game, les étudiants sont invités à camper de véritables professionnels.

Des jeux d'entreprises pour des simulations bien réelles : Mise en situation, développement de projets en ligne, finale organisée au siège ou dans un endroit prestigieux : les entreprises mettent les moyens pour organiser ces jeux, qui leur permettent de détecter leurs futurs talents. Danone a ainsi embauché 370 jeunes diplômés au niveau international en six ans avec son business game Trust, 150 à 200 personnes se retrouvent en stage ou en poste par ce biais chaque année chez L'Oréal, et 40 à 50 % des participants du Défi de Bouygues sont intégrés dans l'entreprise.

Les étudiants d'universités maintenant largement invités Une bonne raison donc pour les étudiants de participer à ces expériences, d'autant que, si elles visaient au départ les écoles de commerce ou d'ingénieurs, leur sélection s'est progressivement élargie. « La dernière édition du Défi comptait cinq formations d'université alors qu'il y a dix ans, nous n'en avions pas une seule », relève Vincent Nicot, DRH de Bouygues construction en charge du recrutement et des relations écoles. « Au départ, nous travaillions avec quelques écoles cibles, mais depuis deux ans, toute équipe d'étudiants d'un pays participant peut s'inscrire, sur la base d'un CV et d'une lettre de motivation. L'intérêt pour nous est de diversifier notre recrutement », renchérit Christine Gas, directrice de la communication corporate RH, Edition et Web chez Danone.

Autre tendance en effet : l'offre s'internationalise. En Europe de l'Ouest, les meilleurs campus sont parfois submergés de propositions. Car le Business Game reste tout de même un excellent moyen de se faire repérer, pour les gagnants bien sûr, mais aussi pour les autres. « Je n'ai pas remporté le Défi, témoigne Augustin Nenert, ingénieur travaux chez Bouygues construction qui a participé en 2007, mais j'ai travaillé au chiffrage et à la stratégie d'un appel d'offres, et c'est exactement ce à quoi j'ai été confronté dans mon premier poste. » Même si l'enjeu du recrutement est alléchant, l'important reste donc bien de participer.

Un moyen de choisir son orientation : Le Business game ne débouche pas toujours sur un poste ou un stage, mais il recèle d'autres avantages. « Nous n'avons pas été sélectionnés pour la finale, se souvient Edith Accault, acheteuse services R & D de Danone, qui a participé à Trust en 2007. En revanche, j'ai démystifié mon approche d'une multinationale. » Faire connaissance avec les entreprises est un des aspects positifs du jeu, gagné ou pas.

« Notre plate-forme permet aux étudiants de découvrir nos métiers, la culture de l'entreprise, les possibilités de carrière et de mobilité, et ainsi mieux définir leur projet professionnel », détaille Aude Desanges, directrice marketing du recrutement chez L'Oréal, au sujet du business game en ligne Reveal. Depuis quatre ans, Citizen Act, le jeu de la Société générale, relayé notamment sur Facebook ou Twitter, fait plancher des étudiants sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE). « Les étudiants apprennent à travailler en équipe, appréhendent le milieu de la banque, les thèmes de la RSE, et rencontrent leurs challengeurs du monde entier lors de la finale », souligne François Mounier, chef du projet Citizen Act. « Les business games ne sont pas des expériences professionnelles, mais ça met l'étudiant sur les rails, remarque encore David Guillocheau, directeur associé de Talentys. De plus, ça lui permet d'entrer en contact avec des manageurs et des directeurs, à qui il pourra demander directement informations et conseils. » Une bonne façon de mieux connaître un employeur avant de le choisir.

Comment valoriser son expérience : Saisir toutes les opportunités : pour diversifier leurs recrutements et mieux faire connaître leur marque employeur, la tendance des entreprises est à l'ouverture, notamment en direction des universités. Les meilleurs candidats auront ainsi leur chance de se faire remarquer, même s'ils ne font pas partie des formations cibles. Préparer l'exercice : certains jeux permettent de rencontrer directement les recruteurs, d'autres pas. Mais ils constituent toujours un temps privilégié de scrutation des candidats et de rencontre avec les manageurs. Aussi il est important de bien se préparer, notamment en parcourant les sites dédiés des entreprises, souvent riches d'informations et d'exemples tirés des années précédentes. Faire figurer le jeu sur son CV : passer les premières sélections, monter un projet, travailler en équipe et participer à l'épreuve finale, démontrent une capacité à aller au bout de ses ambitions, d'autant que certains jeux sont très sélectifs. La participation à un business game, si elle a été concluante, peut donc mériter de figurer sur un CV.

Exemples de Business Game : Euro Manager : Tournoi International de Stratégie et de Simulation de Gestion d'entreprise Reveal by L'Oréal : le jeu développé par L'Oréal Defi Bouygues Construction : jeu d'entreprise du groupe Bouygues Renseignez vous au près de votre école ou université pour savoir si votre établissement fait déjà partie d'un tournoi ou challenge !

CORALIS DONAS


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

Contact
20.07.2010

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Business Game : le jeu d'entreprise pour se révéler ! : Imprimer
Derniers articles "Stages/jobs"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

Avec son short, son tee-shirt et ses baskets, Shannon Picardo n’a pas vraiment le look d’un entrepreneur. Ce jeune homme de 22 ans est pourtant à la tête de la start-up SchoolMouv, qui est en passe de révolutionner le secteur du soutien scolaire.

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Ils entendent rendre la course à pied ludique. La faire aimer aux sportifs du dimanche, « ceux qui n’aiment pas courir ». C’est dans cet esprit que quatre jeunes étudiants de l’Université de technologie de Compiègne (UTC) ont créé un bracelet électroni...

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

Il a fait basculer la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) dans le XXIe siècle. Fini, la feuille de papier et le stylo pour dresser l’état des lieux lors des incendies. Etienne Dupont, 21 ans, élève en première année du cycle ingénieur de l’école.

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

CDD, CDI à temps partiel... Quelles sont les entreprises qui recrutent actuellement ? De nombreux secteurs recrutent des jeunes en ce moment.

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Aude. Il est 6 heures sur la grande plage des chalets de Gruissan (Aude). Jeanne, Fabien, Guillaume, étudiants du village et saisonniers, partent à l’assaut des détritus. Ils sont armés d’une pince, d’une épuisette et d’un grand sac-poubelle dans lequ...

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Elles vont passer leur été à travailler mais c’est pour la bonne cause. Huit étudiantes de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Toulouse (Haute-Garonne) et de l’université Toulouse-III-Paul-Sabatier planchent actuellement sur un...

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.