En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Business Games : Recruter des étudiants grâce...

Jobs/Stages

Business Games : Recruter des étudiants grâce aux jeux vidéo

Les entreprises veulent chaque année recruter les meilleurs étudiants. Les business games sont une solution de plus en plus prisée.

stages-jobs  Business Games : Recruter des étudiants grâce aux jeux vidéo Les entreprises veulent chaque année recruter les meilleurs étudiants. Les business games sont une solution de plus en plus prisée. Innovation rh, recrutement, recruter, jeux videos, Recruter des etudiants grece aux jeux vidéo, business game

Exemple de Business Game pour Décathlon : "Les coequipiers"

Les étudiants d’aujourd’hui sont nés avec une console de jeux entre les mains. D’où l’idée des business games : une société crée un jeu vidéo avec un scénario inspiré du monde de l’entreprise, le propose aux étudiants des écoles cibles, dote les vainqueurs de lots attirants et recrutent les meilleurs.

Ce nouveau support de communication est très en vogue. L’Oréal, Danone, la Société générale, Orange, BNP Paribas, Allianz… ont tous lancé leur propre business game. « Ces jeux permettent une immersion rapide dans la culture de l’entreprise », estime Thomas Delorme, vice-président de TMP Worldwide, agence de communication conseillant L’Oreal et Danone. « Ces jeux sont aussi de formidables relais, des milliers d’étudiants à travers le monde étant ainsi au contact de la marque pendant plusieurs heures par jour », complète Pierre-Yves Frelaux, vice-président de TBWA, agence travaillant avec BNP Paribas.

Mais les business games ne sont pas l’apanage des grands groupes. Isagri, éditeur de logiciels agricoles basé à Beauvais (Oise), a lancé aussi son propre jeu. « Notre but est de faire connaître nos métiers auprès des étudiants des écoles d’ingénieurs agricoles et agronomes », explique Caroline Granel, chargée de recrutement chez Isagri. Le jeu permet aux étudiants d’acheter et de revendre du bétail en cherchant à réaliser la meilleure marge. « Il est devenu incontournable sur les campus des écoles agricoles et un tiers des jeunes issus de ces établissements recrutés en 2013 y ont participé », ajoute-t-elle.

Ces jeux demandent cependant un travail de préparation minutieux. Il faut compter six mois pour l’écriture du scénario et la production. « Pour du sur-mesure, il faut compter entre 50 000 et 250 000 € », précise Damian Nolan, PDG de Daesign, éditeur de « jeux sérieux » qui en a produit plus de 150 depuis sa création. Des jeux sur étagère, moins personnalisables, sont aussi proposés. La tarification se fait alors à l’utilisation. « De l’ordre de 10 € par joueur », indique Damian Nolan.
Quelle que soit la formule retenue, le retour sur investissement semble bien réel. « Combien coûterait une campagne de communication permettant de toucher 25 000 étudiants, issus des meilleures formations en finance, dans plus de 130 pays ? » questionne Pierre-Yves Frelaux de TBWA.
Et de nouvelles utilisations apparaissent chaque jour. Des professeurs utilisent ces jeux pour faire travailler leurs étudiants, des recruteurs pour sélectionner les candidats, des responsables RH pour animer des séminaires d’intégration… Les business games ont un sérieux avenir devant eux. A vos manettes !

Exemple de Business Game : "Les coequipiers" par Décathlon




TÉMOIN
« 25 000 élèves de 136 pays vont participer à Ace Manager cette année »


Déborah LASRY, responsable du jeu Ace Manager chez BNP Paribas

Pourquoi avoir lancé Ace Manager ?
En 2014, ce sera la 6 e édition de notre jeu à destination des étudiants. Nous sommes partis de 4 000 joueurs en 2009 pour réunir 19 000 étudiants en 2013. Cette année, nous visons les 25 000 étudiants issus de 136 pays. Ce jeu a pour but de faire découvrir les métiers de la banque sous un mode ludique et pédagogique. C’est aussi l’occasion de mieux faire connaître la marque BNP Paribas dans toutes les écoles de finance de la planète. Enfin, ce jeu a pour objectif de nous permettre de détecter et de recruter des profils rares correspondant à nos attentes.

Quel en est le principe ?
Sept cas sont à résoudre lors des trois semaines que dure le jeu. Ils sont inspirés de l’économie réelle et sont rédigés par des experts de BNP Paribas. Les cas sont différents chaque année. Les étudiants du monde entier peuvent participer. C’est bien sûr gratuit et il suffit de s’inscrire avant le 10 avril. Le jeu se déroulera du 17 avril au 7 mai 2014. La finale aura lieu en mai. Toutes les équipes finalistes seront récompensées. L’équipe gagnante remportera un voyage à Paris, 6 000 € et la possibilité de faire des stages au sein de notre groupe.

Quels sont les retours ?
Ce jeu nous permet d’embaucher de jeunes talents brillants issus des meilleures universités. Le retentissement lié à Ace Manager est aussi très fort. Nous avons plus de 32 000 fans sur les réseaux sociaux, un chiffre en augmentation de 70 % sur les deux dernières années. Il nous donne aussi une visibilité à l’international remarquable. La Chine est ainsi le premier pays participant avec 3 200 étudiants, suivie de l’Inde, de l’Italie et de la France. Les professeurs reprennent les cas proposés dans leurs cours. Cela permet une présence à l’année à BNP Paribas dans les meilleurs campus du monde.


Un business game est un nouvel outil RH à part entière.
Voici 8 conseils à suivre pour lancer avec succès ce dispositif de recrutement.

1- Etre bien accompagné. Travaillez avec des partenaires ayant déjà réalisé de tels jeux, aussi bien pour la production technique que pour la communication.

2- Miser sur la durée. Un jeu a besoin de temps pour s’installer. Les résultats s’améliorent au fil des éditions.

3- Rester simple. Plus le jeu est simple, plus les étudiants l’adopteront. Evitez aussi les scénarios complexes demandant trop de temps.

4- Parier sur le mobile. Les étudiants sont fans de leur smartphone et de leur tablette. Votre jeu doit être accessible sur support mobile.

5- Communiquer sur les réseaux sociaux. Les réseaux sont une formidable caisse de résonance pour recruter de nouveaux joueurs.

6- Retenir une période judicieuse. Le jeu doit avoir lieu à un moment où les étudiants sont disponibles. Evitez les périodes d’examens.

7- Associer les anciens joueurs. Les participants des années précédentes doivent pouvoir parrainer les nouvelles promotions.

8- Doter le jeu de prix motivants. Les étudiants sont sensibles aux gratifications. De beaux prix, des stages intéressants sont un bon levier. Motivez aussi les écoles grâce à des prix pour les BDE.

Pour en savoir plus, téléchargez le livre blanc de RegionsJob paru en décembre, « Recrutement innovant : Tout savoir sur les serious games ».

Métiers liés : Chargé du recrutement,


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

Contact
04.02.2014

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Business Games : Recruter des étudiants grâce aux jeux vidéo : Imprimer
Derniers articles "Stages/jobs"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

Avec son short, son tee-shirt et ses baskets, Shannon Picardo n’a pas vraiment le look d’un entrepreneur. Ce jeune homme de 22 ans est pourtant à la tête de la start-up SchoolMouv, qui est en passe de révolutionner le secteur du soutien scolaire.

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Ils entendent rendre la course à pied ludique. La faire aimer aux sportifs du dimanche, « ceux qui n’aiment pas courir ». C’est dans cet esprit que quatre jeunes étudiants de l’Université de technologie de Compiègne (UTC) ont créé un bracelet électroni...

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

Il a fait basculer la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) dans le XXIe siècle. Fini, la feuille de papier et le stylo pour dresser l’état des lieux lors des incendies. Etienne Dupont, 21 ans, élève en première année du cycle ingénieur de l’école.

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

CDD, CDI à temps partiel... Quelles sont les entreprises qui recrutent actuellement ? De nombreux secteurs recrutent des jeunes en ce moment.

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Aude. Il est 6 heures sur la grande plage des chalets de Gruissan (Aude). Jeanne, Fabien, Guillaume, étudiants du village et saisonniers, partent à l’assaut des détritus. Ils sont armés d’une pince, d’une épuisette et d’un grand sac-poubelle dans lequ...

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Elles vont passer leur été à travailler mais c’est pour la bonne cause. Huit étudiantes de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Toulouse (Haute-Garonne) et de l’université Toulouse-III-Paul-Sabatier planchent actuellement sur un...

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.