En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Campus : le casse-tête de la sécurité à la fac

30 M€ vont être réaffectés aux campus en France - La sécurité est le mot clé prioritaire de la rentrée 2016

orientation universites Campus : le casse-tête de la sécurité à la fac 30 M€ vont être réaffectés aux campus en France - La sécurité est le mot clé prioritaire de la rentrée 2016 armes, securité, attentats, terroriste fac universite

Fouille des sacs et contrôle des entrées attendent les 1,6 million d’étudiants qui feront leur rentrée en France lundi prochain. (Marie Persidat.)

Consultez aussi :

Réunions d'accueil, temps d’intégration… Hier, ils étaient nombreux à retrouver le chemin de l’université, avant la reprise officielle des cours à partir de lundi. Parmi les nouveautés de la rentrée des 1,6 million d’étudiants des facultés de France : la sécurité.

La ministre de l’Education vient en effet d’annoncer « un dégagement » de 30 M€ pour « la sécurisation technique ou humaine » des quelque 70 campus du territoire. « Il s’agit de sécuriser les entrées grâce à des sociétés de gardiennage, de contrôler qui entre afin que seuls les étudiants, les personnels et les invités aient accès au site, décrypte Jean-Loup Salzmann, le président de la Conférence des présidents d’université (CPU). Cela passera aussi par le contrôle des sacs selon la configuration des lieux, le renforcement des portes, voire la condamnation de certaines issues », reprend-il.

Sur le terrain, les présidents des universités sont pourtant frileux quand il s’agit d’aborder la mise en place concrète de ces mesures. « On est gêné aux entournures, concède-t-on dans une fac francilienne. C’est un casse-tête : non seulement cela coûte très cher mais, souvent, les sites ont plusieurs accès. L’annonce des fonds supplémentaires est récente. On ne peut pas budgeter et recruter du monde en si peu de temps ! »

« Filtrer tous les élèves ? C’est impossible »

, tranche Franck Loureiro, du syndicat de l’éducation Sgen-CFDT. « Pour les seules patrouilles de vigiles dans toutes les universités, il faudrait entre 40 et 45 M€ », croit savoir le syndicaliste qui ne décolère pas : les 30 M€ à disposition est une somme que les universités auraient dû verser au Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique.

La CPU assure, elle, que sans cette exonération, elle ne « pourrait pas » assurer la sécurité des étudiants. « Nous réfléchissons à d’autres choses, comme de nouveaux exercices d’évacuation. Cela ne peut pas être la même procédure en cas d’incendie ou d’attentat », indique Jean-Loup Saltzmann.

Florence Méréo

Consultez aussi :

Etranger. Des profs de plus en plus armés aux Etats-Unis
Etats-Unis : l'Université du Texas obligée d'autoriser les armes en classe
Attentats : « Aux armes citoyens »… beaucoup disent oui !


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
08.09.2016

Retour au dossier Universités
Universités : Campus : le casse-tête de la sécurité à la fac
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Voix Express du Parisien : à votre avis, faut-il instaurer une sélection à l'entrée à l'université ? 5 avis / témoignage... propos recueillis par Margaux Dussaud.

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L’EISTI est une école d’Ingénieurs en Informatique et en Mathématiques...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.