En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Ces étudiants toulousains de l'Isae-Supaero jouent à « Seul sur Mars »

Six étudiants vont vivre enfermés à bord d’une capsule de 8 m de diamètre au milieu du désert de l’Utah et s’y livreront à diverses expériences.

orientation universites Ces étudiants toulousains de l'Isae-Supaero jouent à « Seul sur Mars » Six étudiants vont vivre enfermés à bord d’une capsule de 8 m de diamètre au milieu du désert de l’Utah et s’y livreront à diverses expériences. seul sur mars, mars, isae, supaero, mission, utah, colorado,

Désert de l'Utah, le 24 avril 2015. L'an dernier, déjà, des étudiants de Toulouse avaient simulé pendant deux semaines le quotidien d'astronautes sur la planète rouge.

Consultez aussi :

Des hublots de leur hab (« base » en anglais), ils verront le soleil s’endormir sur le désert rouge. Mais pas question pour eux d’aller dehors s’en griller une pour admirer le spectacle.
« Le but, c’est de vivre confinés, comme ce qui attend l’homme sur Mars », tranche Medhi Scoubeau, 24 ans. On ne badine pas avec les consignes du commandant de la mission 164 ! Ce futur ingénieur et cinq de ses camarades, tous étudiants de l’école toulousaine Isae-Supaero, vont jouer à « Seul sur Mars ».


Le programme est initié par la "Mars Society" – une organisation internationale qui cherche à convaincre experts et organisations gouvernementales de l’utilité de lancer une mission spatiale vers Mars – Durant quinze jours (fin février début mars), ces space cowboys vont vivre enfermés à bord d’une capsule de 8 m de diamètre plantée au milieu du désert américain de l’Utah et s’y livreront à diverses expériences.

Tout a été pensé pour simuler la vie sur la planète rouge


A bord de la Mars Desert Research Station (MDRS), module construit par la Mars Society, une association américaine de passionnés, ces reclus volontaires ne planteront pas des pommes de terre comme Matt Damon dans le film, mais c’est tout comme : eau rationnée, sachets de nourriture lyophilisée à tous les repas, couchettes spartiates, communications avec « la Terre » (l’extérieur) restreintes à une fenêtre de deux heures par jour, sorties exclusivement en scaphandres, tout a été pensé pour simuler la vie sur la planète rouge.



Certes, dans l’Utah, la gravité n’est pas la même que sur Mars, certes ce désert, avec ses - 3 °C la nuit, reste somme toute accueillant, quand les températures martiennes atteignent - 80 °C la nuit, certes en cas de gros pépin, une voiture dissimulée à proximité permet de foncer à la ville la plus proche, Grand Junction, dans le Colorado. Mais pour Medhi Scoubeau, dont c’est la seconde immersion — d’où son grade de commandant — l’expérience vaut le détour : « L’an dernier, quand je suis sorti du hab, j’ai été surpris de sentir la caresse du vent sur mon visage. C’était troublant, et mon premier hamburger mangé après cette immersion a eu une saveur exceptionnelle », se souvient-il.

Vidéo de l'équipe 2016 #164 : à quoi ressemble une journée sur Mars...




Une équipe 100% toulousaine


Medhi devra assurer la cohésion de l’équipe et éviter les frictions. La promiscuité ? « C’est sans doute cela l’épreuve la plus délicate qui nous attend », sourit Jérémie Rabineau, 21 ans. Mais ce Monsieur Sécurité de l’expédition ne s’inquiète guère : « Quinze jours les uns sur les autres, cela n’est pas la mer à boire. Après tout, ceux qui iront sur Mars devront, eux, se supporter cinq cents jours ! » relève ce fondu de l’espace, prêt à tout pour marcher dans les traces de l’astronaute français Thomas Pesquet et réaliser son rêve : s’envoler un jour vers la planète rouge…



Après le succès de l’édition 2015, les étudiants de Isae-Supaero ont fondé une association pour pérenniser cette expérience et pour permettre à d’autres élèves toulousains de participer à ce programme, chaque année. Une initiative réussie puisque c’est un équipage 100% toulousain qui est entré dans la station de l’Utah en 2016.
Suivez en live leurs aventures sur leur page Facebook

Aline Gérard

Consultez aussi

=> Les étudiants anglais en grève contre les loyers
=> Les Bibliothèques Universitaires vont rester ouvertes le soir et le week-end
=> Université - La sélection en Master jugée illégale par le Conseil d'Etat

Métiers liés : Technicien supérieur de l'aviation,


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
02.03.2016

Retour au dossier Universités
Universités : Ces étudiants toulousains de l'Isae-Supaero jouent à « Seul sur Mars »
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

857 jeunes remplissant toutes les conditions pour entrer en licence de santé ont pourtant été retoqués, après tirage au sort. Face au tollé, le ministère a promis hier de leur trouver une solution

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Une étude montre que l'entraînement à la grammaire et à la syntaxe aide à réduire l'échec universitaire.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM, École Supérieure des SYstèmes de Management, est une école de la...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.