En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Ces métiers qui ouvrent de nouveaux horizons

Si certains métiers d'avenir restent encore à inventer, beaucoup existent déjà. En revanche, la façon d'exercer ces professions va, elle, se transformer. Au rythme des évolutions de la société.

LE MONDE change, le travail évolue, les métiers de demain ne seront plus tout à fait les mêmes que ceux d'aujourd'hui. Dans ces conditions, comment être sûr de faire le bon choix pour les 10, 20 ou 30 années à venir ? Entre épanouissement personnel et garantie d'emploi, les étudiants comme les salariés désireux de se reconvertir sont confrontés à un dilemme au moment de trancher tant l'offre est monumentale et l'information pléthorique. A titre d'illustration, le Rome, le Répertoire opérationnel des métiers et de l'emploi, géré par Pôle emploi, compte pas moins de 10 000 fiches de métiers, régulièrement remises à jour.

S'adapter à la société
Dans un contexte de crise marqué par une forte poussée du chômage, la sécurité de l'emploi devient un facteur prépondérant. « Les métiers du futur, eux, se définissent souvent en fonction de problématiques mondiales, explique Yasmina Haddou- Essom, spécialiste des questions d'emploi et responsable de jeunDip.com, un site Internet qui sera lancé le 1er octobre et répertoriera les métiers et les formations. Le vieillissement de la population entraîne des besoins dans le social, la santé. L'intérêt pour l'environnement suscite de nouveaux métiers dans l'éolien ou le photovoltaïque, mais aussi dans les filières liés au bio... »
Sans oublier que, pour faire face à l'évolution de la société, des secteurs comme les loisirs, le bien-être, les transports et la logistique vont exploser. Les hyperspécialisations dont sont friandes les branches dédiées aux nouvelles technologies vont aussi s'accentuer. D'autre part, la crise redistribue les cartes. Les emplois peu qualifiés de l'industrie ?

Peu de chance qu'ils soient un jour remplacés car même s'il y a une augmentation des départs en retraite actuellement, les destructions d'emplois sont telles qu'on ne remplacera jamais tous ceux qui partis. « Malgré les dispositifs publics de soutien, l'incertitude sur le contexte économique va conduire les entreprises à réorganiser leurs activités », explique Tristan Klein, chef de projet Prospective des métiers et des qualifications au Centre d'analyse stratégique (CAS).

Selon lui, les mutations économiques et sociales vont également ouvrir des espaces pour des métiers nouveaux, « prenant davantage la forme de services complexes et individualisés aux clients. Plutôt que de vendre un produit...

L'AVIS DE ... Christian FORESTIER, administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers

SÉBASTIEN LERNOULD ET DANIEL ROSENWEG

Article issu du journal "Le Parisien Economie" daté du 14/09/2009

Métiers liés : Ingénieur en énergie solaire, Conseiller info énergie, Ingénieur en R&D en énergies renouvelables,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Ces métiers qui ouvrent de nouveaux horizons
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

L'invité - Rick Levin : ancien président de l’Université Yale et directeur général de Coursera. Faut-il être riche pour entrer dans les meilleures business schools ?

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

Une circulaire parue discrètement fin avril, officialise la méthode de sélection par "tirage au sort" pour l'entrée à l'Université... beaucoup d'étudiants s'en insurgent et une pétition vient d'être lancé pour demander au nouveau gouvernement d'agir.

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

Vous avez jusqu'au 31 mai minuit pour modifier l’ordre de leurs vœux dans le logiciel d’orientation post-bac APB. Un moment stratégique pour les élèves. Les solutions pour s’en sortir.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.