En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Orientation

Coach d'orientation, la course à la réussite : méthodes, coûts et avantages

Vite, un coach pour bien m’orienter ! Un métier en plein essort pour aider les étudiants et rassurer les parents

orientation  Coach d'orientation, la course à la réussite : méthodes, coûts et avantages Vite, un coach pour bien m’orienter ! Un métier en plein essort pour aider les étudiants et rassurer les parents orientation coach prive coaching d orientation

Ermenonville (Oise), novembre dernier. Le carnet de rendez-vous de Victoire Degez, consultante en orientation et graphologue, est complet jusqu’à la fin mars.

Consultez aussi :

« Qu'est-ce que je vais faire plus tard ? » La question, vieille comme la jeunesse, est un puits d'angoisses pour les lycéens. C'est aussi une généreuse source de revenus pour ces coachs et conseillers privés qui promettent aux élèves non plus seulement des idées de métiers, mais des vérités sur eux-mêmes, à travers de très à la mode bilans d'orientation. C'est d'ailleurs devant le stand de « conseil » que les files des jeunes et de leurs parents sont les plus longues, dans les salons de l'orientation qui font en ce moment le plein.

Des méthodes et des tarifs très personnels


Alexandre de Lamazière, ancien financier reconverti dans le business scolaire, assure que les bilans à plus de 600 € proposés par son entreprise, l'Odiep, sont de plus en plus demandés. « Le marché est en plein essor. Les familles nous contactent pour minimiser le risque d'échec de leurs enfants. » Selon lui, les conseillers sont sollicités de plus en plus tôt dans l'année et dans la scolarité de l'élève, dès la classe de 1re, voire en 2de.

>> LE DEBAT. Pour ou contre le coach d'orientation ?

Graphologie, psychologie, tests de personnalité ou doigt mouillé... Pour cerner la vocation des élèves, chaque spécialiste a sa méthode, contrôlée par personne, et des tarifs tout aussi personnels qui s'élèvent de quelques dizaines à plus de 1 000 €. Peu importe le prix : l'argument selon lequel une consultation coûtera toujours moins cher, en euros et en ego, qu'une année d'études perdue fait mouche. « Il y a le pire et le meilleur dans ce marché, admet Brigitte Brot, une ex-prof de français devenue conseillère. La demande est forte car les voies d'études se multiplient et, pour les parents, c'est une jungle. Ils sont paralysés. »

>> TEMOIGNAGE. «Cela m'a fait avancer.» - Mathieu étudiant à Sciences-po Strasbourg

Une information pointue. Nombre de cursus prisés des jeunes, comme les doubles licences des universités ou les bachelors plus ou moins sérieux des écoles privées, n'existaient pas à l'époque de leurs parents, pas plus que le site Web national APB, sur lequel tous les élèves rempliront, à partir du 20 janvier, leurs souhaits d'études pour l'an prochain. Et, révolution numérique oblige, plus de la moitié des métiers qui seront exercés dans quinze ans n'ont pas encore été inventés. Face à tant d'incertitudes, « les parents sont à la recherche d'une sorte de garantie scientifique, constate Béatrice Langlois, conseillère de l'Education nationale au centre d'information et d'orientation (CIO) de Paris. Et, comme pour les médecins, certains préfèrent demander l'avis de plusieurs professionnels pour leur diagnostic. »

Coach : combien ça coûte ? De gratuit... jusqu'à 1 100 €


A en croire l'offre qui pullule sur Internet, il existe des bilans pour toutes les bourses. Outre les services gratuits des centres publics d'information et d'orientation (CIO), certaines associations de parents d'élèves organisent la venue de conseillers privés pour bénéficier de tarifs avantageux. Brigitte Brot, ex-prof reconvertie, leur facture ses services entre 75 € et 145 € (une heure trente d'entretien individuel). Le centre Corep à Paris propose des bilans à 290 € (série de tests de trois heures et une heure trente avec un psychologue).
C'est beaucoup plus cher au centre Fabert, dans le VIIe arrondissement parisien. Là, on facture 630 € le bilan psychopédagogique approfondi. Tonavenir.net, monté par une ancienne professionnelle de santé et qui développe des franchises dans toute la France, affiche une formule à 580 € (quatre entretiens, avec une graphologie à 120 € en option). Un des plus gros organismes de coaching scolaire, l'Odiep, a élaboré un bilan d'orientation (tests à faire à la maison, deux rendez-vous d'une heure trente chacun, bilan final d'une heure). Il coûte entre 660 € et... 1 100 €.

Une profession non règlementée


Attention, Far West ! Leur profession n'étant pas réglementée, les méthodes et les compétences des coachs en scolarité varient considérablement. Seuls les conseillers d'orientation psychologues de l'Education nationale bénéficient d'un statut validé par l'Etat. Diplômés à bac + 5, reconnus psychologues au même titre que ceux qui exercent en ville, ils officient dans les établissements scolaires ou dans des centres d'information et d'orientation (CIO). Mais leur nombre reste insuffisant par rapport à la demande. A l'issue de la politique de restructuration en cours de ces établissements, il en restera 371 dans toute la France. Certaines familles reprochent également aux professionnels des CIO de délivrer surtout des informations sur les filières et les métiers, au lieu de réaliser — faute de temps — les entretiens personnalisés auxquels aspirent les élèves.

Dans cette brèche s'engouffrent une multitude d'acteurs aux bagages très variés, souvent eux-mêmes en reconversion professionnelle. On y trouve par exemple d'anciennes mères au foyer, d'anciens enseignants... Certains sont des psychologues diplômés qui se sont spécialisés dans l'adolescence. Et tous mettent au point leurs propres recettes pour « cerner » la personnalité de leurs jeunes clients, souvent inspirées des bilans de compétence également à la mode chez les adultes. La plupart utilisent ainsi des tests de personnalité, doublés selon leurs compétences d'entretiens psychologiques ou de graphologie.

Christel Brigaudeau

Consultez aussi :

> 10 conseils d'orientation pour trouver sa voie
> Dossier spécial APB : tout savoir sur la procédure !
> APB - les établissements qui abusent des candidats
> APB - Comment sont sélectionnés les futurs étudiants ?
> APB : quelle stratégie mettre en place pour vos voeux de formation ?


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
11.01.2016

Retour au dossier Orientation
Orientation : Coach d'orientation, la course à la réussite : méthodes, coûts et avantages : Imprimer
Derniers articles "Orientation"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Orientation : consultez aussi...

orientation
Quand des étudiants révolutionnent l'hôtel

Quand des étudiants révolutionnent l'hôtel

C’est bel et bien un groupe d’étudiants de la Web School Factory qui a imaginé la nouvelle gamme d’hôtels lancée par Accor. Comment des étudiants influent sur la stratégie et changent le cours de l’histoire d'une entreprise du CAC 40.

Alternance : de plus en plus dur de devenir apprenti

Alternance : de plus en plus dur de devenir apprenti

Le nombre de candidats à l’alternance ne cesse d’augmenter. Mais dénicher une entreprise formatrice n’a rien d’évident… Certains n’ont plus que quelques jours pour trouver.

Le Parisien Etudiant partenaire du 4L Trophy 2017 : découvrez le teaser vidéo !

Le Parisien Etudiant partenaire du 4L Trophy 2017 : découvrez le teaser vidéo !

Le célèbre 4L Trophy fêtera ses 20 ans en 2017 ! Et Le Parisien Etudiant sera une nouvelle fois partenaire média de l'événement ! Découvrez le film de présentation de cette nouvelle édition.

Vidéo. La rentrée à la fac : les amphis débordent...

Vidéo. La rentrée à la fac : les amphis débordent...

Amphis bondés, wifi saturé, étudiants au sol : les conséquences de la surpopulation universitaire à la rentrée 2016.

Cergy : au moins 20 % de premières années en plus à l’université

Cergy : au moins 20 % de premières années en plus à l’université

« La fac, c’est vraiment différent de ce qu’on a connu avant ! On découvre les BDE (NDLR : bureaux des étudiants) et tout ce qu’on n’avait pas au lycée. » Comme Dimitri, un habitant de Luzarches de 17 ans, plusieurs milliers de nouveaux étudiants font...

Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Agés de 20 à 40 ans, une vingtaine de Syriens, Afghans, Bangladais, Kenyans et Irakiens ont rejoint le programme « Welcome Refugees » proposé par la prestigieuse école.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.