En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Combien gagne... un chauffeur touristique

Chaque semaine découvrez un métier et un salaire...

«SUR VOTRE GAUCHE, vous apercevez le Louvre, le plus grand musée du monde et qui fut autrefois la résidence des rois de France... » Nous sommes dans le bus d'Edouard Poundje, 47 ans, chauffeur touristique pour la compagnie les Cars rouges. Trente-cinq heures par semaine, il balade aux quatre coins de la capitale les touristes venus admirer les monuments de la Ville Lumière.

« J'ai reçu une formation succincte sur l'histoire de la ville et ses monuments mais je passe une cassette avec des commentaires enregistrés en huit langues. Moi je connais juste un peu d'anglais et avec l'expérience, j'ai aussi appris des rudiments d'espagnol et d'italien pour accueillir plus chaleureusement mes voyageurs », explique-t-il. Parfois, une hôtesse polyglotte l'accompagne.

Salaire : Entre1 800 euros net par mois pour un débutant et 1 300 euros net par mois pour un chauffeur confirmé.

La compagnie fonctionne comme une ligne de bus classique où, à chaque arrêt, les passagers sont libres de descendre et monter contre l'achat d'un pass sur une ou deux journées. Arrivé en tant qu'intérimaire aux Cars rouges il y a trois ans, Edouard est en CDI depuis octobre 2007. Sur la cinquantaine de chauffeurs conduisant les bus à impériale, une vingtaine est en CDI, les autres effectuant des missions plus ou moins régulières en intérim. Pour prétendre à cet emploi, il faut avoir le permis D, qui autorise le transport de passagers, et qu'Edouard avait obtenu du temps où il était chauffeur de bus au Cameroun.

De plus, il a dû suivre une formation initiale minimum obligatoire (FIMO), qui met l'accent sur la sécurité au volant. Chaque mois, il perçoit « entre 1 600 euros et 1 700 euros net primes incluses ». Les primes d'entretien et de non-accident lui rapportent 152 euros par mois et la prime de recettes (moins d'un centime par vente de billets) peut aller de 100 à 300 euros mensuels. L'été est la période où l'affluence est la plus forte même s'il regrette cette année « une baisse de la clientèle d'environ 15 % par rapport à 2008 ».

GRÉGORY PLESSE

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 14 Septembre 2009

Métiers liés : Conducteur de métro, Chauffeur routier, Conducteur de bus,


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Combien gagne... un chauffeur touristique : Imprimer
Derniers articles "Formations"

Formations : consultez aussi...

orientation
Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Agés de 20 à 40 ans, une vingtaine de Syriens, Afghans, Bangladais, Kenyans et Irakiens ont rejoint le programme « Welcome Refugees » proposé par la prestigieuse école.

Inscriptions. Les salons pour aider les étudiants retardataires

Inscriptions. Les salons pour aider les étudiants retardataires

Étudiants, préparez votre rentrée, pas moins de trois salons sont dédiés à ceux qui n’ont pas encore trouvé ou définitivement choisi leur formation, cherchent un stage, un premier job ou un master

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

Pour les candidats indécis ou déçus, il existe une procédure complémentaire au système des Admissions Post Bac. Elle permet de mettre en relation les étudiants sans formation et les établissements offrant des places.

Bilan APB 2016 : 56% des étudiants ont eu leur voeu #1 et moins de filières en tension

Bilan APB 2016 : 56% des étudiants ont eu leur voeu #1 et moins de filières en tension

À l’issue de la procédure normale de l’Admission Post-Bac, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche fait le bilan de la procédure normale d'APB2016

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Partir dans un autre pays pour décrocher un diplôme : cette perspective séduit plusieurs milliers de jeunes chaque année. Encore faut-il préparer minutieusement l'aventure pour éviter les mauvaises surprises.

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

A la suite du vote historique des anglais en faveur de la sortie de l'UE de leur pays : la question se pose sur l'avenir des échanges universitaires avec l'Angleterre.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.