En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Combien gagne... un chauffeur touristique

Chaque semaine découvrez un métier et un salaire...

«SUR VOTRE GAUCHE, vous apercevez le Louvre, le plus grand musée du monde et qui fut autrefois la résidence des rois de France... » Nous sommes dans le bus d'Edouard Poundje, 47 ans, chauffeur touristique pour la compagnie les Cars rouges. Trente-cinq heures par semaine, il balade aux quatre coins de la capitale les touristes venus admirer les monuments de la Ville Lumière.

« J'ai reçu une formation succincte sur l'histoire de la ville et ses monuments mais je passe une cassette avec des commentaires enregistrés en huit langues. Moi je connais juste un peu d'anglais et avec l'expérience, j'ai aussi appris des rudiments d'espagnol et d'italien pour accueillir plus chaleureusement mes voyageurs », explique-t-il. Parfois, une hôtesse polyglotte l'accompagne.

Salaire : Entre 1 300 euros net par mois pour un débutant et 1 800 euros net par mois pour un chauffeur confirmé.

La compagnie fonctionne comme une ligne de bus classique où, à chaque arrêt, les passagers sont libres de descendre et monter contre l'achat d'un pass sur une ou deux journées. Arrivé en tant qu'intérimaire aux Cars rouges il y a trois ans, Edouard est en CDI depuis octobre 2007. Sur la cinquantaine de chauffeurs conduisant les bus à impériale, une vingtaine est en CDI, les autres effectuant des missions plus ou moins régulières en intérim. Pour prétendre à cet emploi, il faut avoir le permis D, qui autorise le transport de passagers, et qu'Edouard avait obtenu du temps où il était chauffeur de bus au Cameroun.

De plus, il a dû suivre une formation initiale minimum obligatoire (FIMO), qui met l'accent sur la sécurité au volant. Chaque mois, il perçoit « entre 1 600 euros et 1 700 euros net primes incluses ». Les primes d'entretien et de non-accident lui rapportent 152 euros par mois et la prime de recettes (moins d'un centime par vente de billets) peut aller de 100 à 300 euros mensuels. L'été est la période où l'affluence est la plus forte même s'il regrette cette année « une baisse de la clientèle d'environ 15 % par rapport à 2008 ».

GRÉGORY PLESSE

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 14 Septembre 2009

Métiers liés : Conducteur de métro, Chauffeur routier, Conducteur de bus,


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Combien gagne... un chauffeur touristique : Imprimer
Derniers articles "Formations"

Formations : consultez aussi...

orientation
Alternance. Comment trouver un emploi/contrat grâce aux réseaux sociaux

Alternance. Comment trouver un emploi/contrat grâce aux réseaux sociaux

LinkedIn, Twitter, Facebook sont aujourd’hui des alliés précieux pour obtenir un contrat d’alternance. Encore faut-il savoir en tirer le meilleur parti.

Les talents de demain passent par l'alternance

Les talents de demain passent par l'alternance

Grand Angle - En tête à tête avec Nicolas Stalin, directeur de PPA (Pôle Paris Alternance)

Alternance : à la conquête de l'entreprise - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

Alternance : à la conquête de l'entreprise - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

Obtenir un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation relève parfois du parcours du combattant. Toutes les pistes pour vous aider dans notre cahier spécial Le Parisien Etudiant, à retrouver ce mardi 10 janvier en kiosque et sur notre site internet

Montpellier Business School  - Alternance : la diversité au cœur

Montpellier Business School - Alternance : la diversité au cœur

Grand Angle - En tête à tête avec Didier Jourdan, directeur général de Montpellier Business School

Alternance & tuteur : un rôle à haute valeur ajoutée

Alternance & tuteur : un rôle à haute valeur ajoutée

Pendant les périodes en entreprise, l'alternant peut compter sur le soutien indéfectible de son tuteur. De lui dépend le développement de ses compétences. 66% des jeunes estiment que la réussite de l’alternance dépend de la relation avec le tuteur.

Alternance : Témoignages d'étudiants en cours de formation

Alternance : Témoignages d'étudiants en cours de formation

Un pied à l’école, l’autre dans l’entreprise. Vanessa, Fatoumata et Dave ont fait le choix de l’alternance pour la même raison : la volonté de mettre immédiatement en pratique leurs acquis théoriques, au plus près du terrain.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.