En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Combien gagne... un chauffeur touristique

Chaque semaine découvrez un métier et un salaire...

«SUR VOTRE GAUCHE, vous apercevez le Louvre, le plus grand musée du monde et qui fut autrefois la résidence des rois de France... » Nous sommes dans le bus d'Edouard Poundje, 47 ans, chauffeur touristique pour la compagnie les Cars rouges. Trente-cinq heures par semaine, il balade aux quatre coins de la capitale les touristes venus admirer les monuments de la Ville Lumière.

« J'ai reçu une formation succincte sur l'histoire de la ville et ses monuments mais je passe une cassette avec des commentaires enregistrés en huit langues. Moi je connais juste un peu d'anglais et avec l'expérience, j'ai aussi appris des rudiments d'espagnol et d'italien pour accueillir plus chaleureusement mes voyageurs », explique-t-il. Parfois, une hôtesse polyglotte l'accompagne.

Salaire : Entre 1 300 euros net par mois pour un débutant et 1 800 euros net par mois pour un chauffeur confirmé.

La compagnie fonctionne comme une ligne de bus classique où, à chaque arrêt, les passagers sont libres de descendre et monter contre l'achat d'un pass sur une ou deux journées. Arrivé en tant qu'intérimaire aux Cars rouges il y a trois ans, Edouard est en CDI depuis octobre 2007. Sur la cinquantaine de chauffeurs conduisant les bus à impériale, une vingtaine est en CDI, les autres effectuant des missions plus ou moins régulières en intérim. Pour prétendre à cet emploi, il faut avoir le permis D, qui autorise le transport de passagers, et qu'Edouard avait obtenu du temps où il était chauffeur de bus au Cameroun.

De plus, il a dû suivre une formation initiale minimum obligatoire (FIMO), qui met l'accent sur la sécurité au volant. Chaque mois, il perçoit « entre 1 600 euros et 1 700 euros net primes incluses ». Les primes d'entretien et de non-accident lui rapportent 152 euros par mois et la prime de recettes (moins d'un centime par vente de billets) peut aller de 100 à 300 euros mensuels. L'été est la période où l'affluence est la plus forte même s'il regrette cette année « une baisse de la clientèle d'environ 15 % par rapport à 2008 ».

GRÉGORY PLESSE

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 14 Septembre 2009

Métiers liés : Conducteur de métro, Chauffeur routier, Conducteur de bus,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Combien gagne... un chauffeur touristique
Imprimer

Formations : consultez aussi...

orientation
International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

L'invité - Rick Levin : ancien président de l’Université Yale et directeur général de Coursera. Faut-il être riche pour entrer dans les meilleures business schools ?

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

Une circulaire parue discrètement fin avril, officialise la méthode de sélection par "tirage au sort" pour l'entrée à l'Université... beaucoup d'étudiants s'en insurgent et une pétition vient d'être lancé pour demander au nouveau gouvernement d'agir.

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

Vous avez jusqu'au 31 mai minuit pour modifier l’ordre de leurs vœux dans le logiciel d’orientation post-bac APB. Un moment stratégique pour les élèves. Les solutions pour s’en sortir.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L’EISTI est une école d’Ingénieurs en Informatique et en Mathématiques...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.