En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Combien gagne... un enseignant-chercheur en statistiques

Chaque semaine découvrez un métier et un salaire...

DEPUIS quatorze ans, Igor Nikiforov exerce à l'université de Troyes (Aube) et semble pleinement satisfait. Quand il aborde son avenir professionnel, il déclare immédiatement : « Je n'ai pas envie de bouger, je suis comblé à Troyes. » Il faut dire que cet homme russe de 58 ans a connu de nombreux changements professionnels. Après de longues études à Moscou, école de mathématiques, école de physique technique et études appliquées de mathématiques, il débute en tant qu'ingénieur de recherche dans un laboratoire d'industrie. « Dans ce travail, je me sentais emprisonné. Je ne pouvais pas faire ce que je voulais, je devais respecter les domaines de recherche de l'industrie qui m'employait », souligne-t-il...

Salaire : En début de carrière 1 700? net. En fin de carrière jusqu'à 5 000 euros net primes comprises.

« Un métier difficile mais passionnant »

En 1992, Igor décide alors de quitter la Russie pour la France. Après un passage rapide à l'Institut national de recherche en informatique et automatique, il obtient son premier poste d'enseignant- chercheur à l'Ecole polytechnique de Lille (Nord). Il y reste deux ans puis s'installe enfin à Troyes en 1995.

« Dans mon métier, je remplis trois missions : l'enseignement et la recherche, bien sûr, mais aussi du transfert technologique. Si une de mes théories intéresse une industrie, nous travaillons en collaboration pour la mettre en pratique », précise-t-il. Igor a un métier plus que prenant. Comme il l'explique : « Officiellement, je suis aux 35 heures. En réalité, mes journées sont bien plus longues. Ce n'est pas un métier facile mais c'est une vraie passion. » Et la rémunération est à la hauteur de l'effort. En plus du salaire mensuel, Igor peut toucher la PEDR (prime d'encadrement doctoral et de recherche), une prime qui varie de 3 500 à 6 500 euros par an. Celle-ci dépend des résultats de l'enseignant : travaux de recherches, encadrement de doctorats, publication d'articles? D'autres primes, en fonction des responsabilités administratives par exemple, peuvent être décernées. Calcul effectué, Igor gagne environ 5 000 euros par mois. « Lorsque l'on travaille en université plutôt qu'en laboratoire, le salaire diminue et la charge de travail augmente. Mais pour moi, il n'y a pas à hésiter. Je suis beaucoup plus libre aujourd'hui qu'il y a trente-cinq ans. »

SOPHIE PAMS

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 5 Octobre 2009

Métiers liés : Enseignant-chercheur, Chargé d'études Statistiques,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Combien gagne... un enseignant-chercheur en statistiques
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

L'invité - Rick Levin : ancien président de l’Université Yale et directeur général de Coursera. Faut-il être riche pour entrer dans les meilleures business schools ?

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

Une circulaire parue discrètement fin avril, officialise la méthode de sélection par "tirage au sort" pour l'entrée à l'Université... beaucoup d'étudiants s'en insurgent et une pétition vient d'être lancé pour demander au nouveau gouvernement d'agir.

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

Vous avez jusqu'au 31 mai minuit pour modifier l’ordre de leurs vœux dans le logiciel d’orientation post-bac APB. Un moment stratégique pour les élèves. Les solutions pour s’en sortir.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.