En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Combien gagne... un infirmier

Chaque semaine découvrez un métier et un salaire...

JÉRÔME MALFAISAN a la « santé » dans la peau. Blouse blanche sur les épaules, cet infirmier salarié de 28 ans prodigue quotidiennement soins et attentions aux personnes âgées d'une maison de retraite de Marcq-en-Baroeul (Nord). Et ce, depuis deux ans. Etre confronté à la fin de vie, supporter d'importantes responsabilités, travailler à tour de rôle tôt le matin, le midi ou encore la nuit... Ces conditions difficiles ne l'effrayent pas. Car Jérôme Malfaisan vit ce métier comme une véritable passion. Il en apprécie « tous les versants » même s'il consent un faible pour « le relationnel, le contact avec les patients ».

Salaire : 1 484 euros net en début de carrière. 2 164 euros net au-delà de vingt-quatre ans d'expérience

Une vraie pénurie

Et il s'est donné beaucoup de mal pour en arriver là. Après une première année de médecine et une autre de biologie, le jeune homme a travaillé tout en préparant le concours d'infirmier. Une fois son ticket d'entrée en école en poche, il a suivi trois années de formation où théorie et confrontation à la réalité par le biais de stages s'entremêlaient. Mais, au final, le jeu en valait la chandelle, le plaisir de travailler est là : « Dans cette profession, on ne connaît pas de longue période d'inactivité »

En fin d'études, Jérôme Malfaisan était assuré de trouver un poste. Les hôpitaux et maisons de retraite manquent en effet d'infirmiers. Cette pénurie a une double conséquence sur la pratique quotidienne. Côté pile, elle offre de multiples possibilités de carrière : « Je pense que je resterai infirmier salarié, souligne le jeune homme. Néanmoins, j'aurai plus tard la possibilité d'évoluer, de changer de spécialité, de devenir cadre ou de m'installer en tant que libéral etc. » Mais, côté face, cette pénurie durcit les conditions de travail, le rythme est rude. En moyenne, Jérôme Malfaisan travaille plus de quarante heures par semaine, pour un salaire net d'environ 1 500 euros par mois. Ses conseils pour ceux qui aimeraient tenter l'aventure ? « Etre autonome, avoir l'esprit d'initiative et disposer de qualités relationnelles. C'est un métier très complet. »
Des places sont à prendre, avis aux amateurs !

BORIS CASSEL

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 11 Mai 2009

Métiers liés : Infirmière / Infirmier, Infirmière puéricultrice, Infirmier anesthésiste (IADE), Infirmier de bloc opératoire, Infirmier humanitaire,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Combien gagne... un infirmier
Imprimer

Formations : consultez aussi...

orientation
International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

L'invité - Rick Levin : ancien président de l’Université Yale et directeur général de Coursera. Faut-il être riche pour entrer dans les meilleures business schools ?

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

Une circulaire parue discrètement fin avril, officialise la méthode de sélection par "tirage au sort" pour l'entrée à l'Université... beaucoup d'étudiants s'en insurgent et une pétition vient d'être lancé pour demander au nouveau gouvernement d'agir.

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

Vous avez jusqu'au 31 mai minuit pour modifier l’ordre de leurs vœux dans le logiciel d’orientation post-bac APB. Un moment stratégique pour les élèves. Les solutions pour s’en sortir.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.