En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Combien gagne... un marin pêcheur

Chaque semaine découvrez un métier et un salaire...

LORSQU'ON lui demande pourquoi il a choisi le métier de marin pêcheur, pourtant réputé comme l'un des plus dangereux au monde, Jacky Sommessous, 44 ans, n'hésite pas une seconde :
« Parce que la mer, c'est le plus beau bureau dont on puisse rêver ! » Malgré des revenus qui peuvent varier du simple au triple ? c'est-à-dire pour un pêcheur-armateur (propriétaire de son bateau), de 2 000 à 6 000 euros par mois suivant les saisons, la météo et la demande en poissons ? son enthousiasme demeure intact. On pourrait le croire fils et petit-fils de marin, mais c'est tout seul que ce Breton pure souche a choisi, à l'âge de 14 ans, de rentrer pendant un an à l'école de la marine marchande d'Etel (Morbihan), tout prêt de Lorient, la ville où il est né. Avant d'enchaîner ensuite les périodes d'apprentissage et les pêches sur la grande bleue, et de rentrer quelque temps dans la marine marchande.

Salaire : En moyenne 3 000 euros par mois pour un matelot.

Vente à la criée

Après son service militaire (dans la marine évidemment), Jacky se reconvertit dans la pêche. « J'ai d'abord navigué pendant quatre ans comme matelot, avant de me spécialiser à l'école François-Toullec à Lorient, pour être motoriste. » Jacky se met finalement à son propre compte en 1993 en achetant son premier bateau.

Depuis, il prend la mer chaque matin à 3 heures, tous les jours sauf le dimanche, pour ne revenir au port de Lorient que douze heures plus tard, aux alentours de 15 heures, avec dans ses filets de 50 à plus de 500 kilos de poisson. La pêche est immédiatement placée dans une chambre froide et vendue à la criée dès le lendemain matin à 4 heures, aux poissonniers ou aux mareyeurs. « La sole par exemple se vend en moyenne 13 euros le kilo, explique Jacky. Mais elle peut descendre à 8 euros en basse saison et monter à 25 pendant l'été ou les fêtes. Le bar ou la daurade royale peuvent également tripler en cas de forte demande. »

Quand on évoque les risques et les difficultés liés à son métier, Jacky demeure serein : « J'ai conscience du danger mais je ne suis pas un casse-cou. Toutes les précautions sont prises pour limiter les risques. Sur mon bateau, tout le monde porte par exemple un vêtement à flottabilité intégrée. C'est obligatoire car on a tous perdu des amis en mer. » Et de conclure, un brin philosophe : « Le plus dur finalement, c'est de se lever la nuit en plein hiver ! »

ERWAN BENEZET

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 15 Mai 2009

Métiers liés : Marin pêcheur, Garde pêche,


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Combien gagne... un marin pêcheur : Imprimer
Derniers articles "Formations"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
Alternance. Comment trouver un emploi/contrat grâce aux réseaux sociaux

Alternance. Comment trouver un emploi/contrat grâce aux réseaux sociaux

LinkedIn, Twitter, Facebook sont aujourd’hui des alliés précieux pour obtenir un contrat d’alternance. Encore faut-il savoir en tirer le meilleur parti.

Les talents de demain passent par l'alternance

Les talents de demain passent par l'alternance

Grand Angle - En tête à tête avec Nicolas Stalin, directeur de PPA (Pôle Paris Alternance)

Alternance : à la conquête de l'entreprise - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

Alternance : à la conquête de l'entreprise - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

Obtenir un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation relève parfois du parcours du combattant. Toutes les pistes pour vous aider dans notre cahier spécial Le Parisien Etudiant, à retrouver ce mardi 10 janvier en kiosque et sur notre site internet

Montpellier Business School  - Alternance : la diversité au cœur

Montpellier Business School - Alternance : la diversité au cœur

Grand Angle - En tête à tête avec Didier Jourdan, directeur général de Montpellier Business School

Alternance & tuteur : un rôle à haute valeur ajoutée

Alternance & tuteur : un rôle à haute valeur ajoutée

Pendant les périodes en entreprise, l'alternant peut compter sur le soutien indéfectible de son tuteur. De lui dépend le développement de ses compétences. 66% des jeunes estiment que la réussite de l’alternance dépend de la relation avec le tuteur.

Alternance : Témoignages d'étudiants en cours de formation

Alternance : Témoignages d'étudiants en cours de formation

Un pied à l’école, l’autre dans l’entreprise. Vanessa, Fatoumata et Dave ont fait le choix de l’alternance pour la même raison : la volonté de mettre immédiatement en pratique leurs acquis théoriques, au plus près du terrain.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.