En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Combien gagne... un volontaire international en entreprise

Chaque semaine découvrez un métier et un salaire...

PAS QUESTION pour cette titulaire d'un mastère en ressources humaines à l'Essec de rester dans l'Hexagone pour commencer sa vie professionnelle. « Je parle l'anglais, l'italien et l'espagnol, et je voulais travailler à l'étranger, pour me spécialiser dans la gestion de carrière à l'international. Mais c'est très difficile de trouver seule. » La jeune femme opte alors pour le Volontariat international en entreprise (VIE)*. Sur le site d'Ubifrance (l'agence pour le développement des entreprises à l'international), un portail permet aux entreprises et aux étudiants de déposer leur candidature. Après six mois de patience, c'est finalement Turbomeca, fabricant de turbines à gaz pour hélicoptère, qui la recrute pour sa filiale de 400 personnes, située à quarante minutes de Rio de Janeiro.

Salaire : De 1 100 euros à 2 900 euros par mois en fonction des pays.

« Sur ce site, il y a une usine de réparations et les équipes commerciales pour l'Amérique du Sud. Aux ressources humaines, nous sommes quatre personnes. Je suis analyste en RH. Je m'occupe des expatriés français au Brésil, ainsi que de la communication avec le siège en France. » Arrivée en août 2008, Anne Bourduge bénéficie de cours de portugais. « Mais j'avais commencé avant de partir. C'est indispensable, car les Brésiliens ne maîtrisent pas tous l'anglais.»

C'est Ubifrance qui la rémunère. « Ils passent un contrat avec le volontaire et avec l'entreprise, et subventionnent une partie de mon salaire de 2 000 euros.» Cette somme comprend une indemnité logement de 400 euros. « Les loyers à Rio sont très élevés. En fait, je paye 850 euros pour mon deux-pièces à Ipanema. » La jeune Française tire un bilan très positif de son expérience. « J'ai découvert une culture et des relations au travail totalement nouvelles. Dans les réunions, il faut dire que tout va bien, par exemple. Si vous soulevez un problème, tout le monde est très gêné. Et puis les rapports avec la hiérarchie sont beaucoup plus rigides, derrière une apparence chaleureuse et amicale. » Son VIE ne durant que douze mois, Anne Bourduge a commencé à envoyer des CV dans d'autres sociétés françaises implantées au Brésil. « Si je ne trouve rien là-bas, je changerai de pays. Turbomeca a une autre filiale, en Australie. Je n'ai aucune envie de rentrer en France pour l'instant. »

BÉNÉDICTE ALANIOU

Article paru dans le Parisien Eco du Lundi 25 Mai 2009

Métiers liés : Ingénieur commercial,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Combien gagne... un volontaire international en entreprise
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
APB 2017 : encore 17 000 candidats mécontents sans propositions

APB 2017 : encore 17 000 candidats mécontents sans propositions

Suite à la deuxième phase de réponses d'APB. De nombreux étudiants n’ont pas toujours trouvé de place dans différentes filières saturées.

APB : les 4 réponses possibles aux résultats d'admission

APB : les 4 réponses possibles aux résultats d'admission

26 juin 2017 : 2e phase d'admission. Les candidats inscrits sur APB peuvent obtenir la réponse à leurs voeux d'admission. Voici les conseils pour bien répondre à cette première phase de réponse. Comment y répondre et rester zen.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Classement 2017 du Financial Times : love France. 10 écoles françaises se hissent dans le Top 50 du classement mondial des masters en finance réalisé par le Financial Times (Masters in Finance Pre-experience 2017).

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.