OrientationEtrangerErasmus

Comment booster le nombre d'apprentis en Erasmus ?

« L’Auberge espagnole », version apprentis. La ministre du Travail reçoit un rapport visant à doper les programmes Erasmus pour les apprentis.

Comment booster le nombre d'apprentis en Erasmus ? - apprentis, ministre du Travail, Erasmus,

Le nombre d’apprentis français partant se former à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus est encore faible. Crédit photo : PHOTOPQR_LA PROVENCE

Consultez aussi :

L’ouverture à d’autres cultures, le gain d’expérience, la pratique d’une langue sont autant de plus sur un CV. C’est l’esprit du programme Erasmus créé il y a trente ans au niveau européen. «De nombreux étudiants en ont bénéficié, il n’en va pas de même pour les apprentis », constate l’ancien ministre centriste Jean Arthuis, qui remet aujourd’hui un rapport à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, pour identifier et lever les freins.

Alors qu’une réforme de l’apprentissage et de la formation est en cours de discussion, le gouvernement veut mettre un coup d’accélérateur à la mobilité des apprentis en Europe. Seuls 25 600 d’entre eux ont bénéficié d’Erasmus depuis 1995, année de lancement du programme, contre plus de 600 000 étudiants au total. Ils n’étaient que 6 800 l’an dernier contre 43 000 étudiants et pour des durées moyennes de seulement 2 à 3 semaines contre plusieurs mois pour les autres.

Un budget de 8 à 9 millions d’euros


« Cette différence n’est pas acceptable car les freins ne sont pas du côté des jeunes », dénonce Muriel Pénicaud qui a acté un objectif précis : « doubler le nombre d’apprentis partant en Erasmus d’ici à 2022 ». Soit 15 000 apprentis français par an. Cette année, la France aura un budget de l’Europe de 8 à 9 millions d’euros pour financer ces bourses de mobilité longue appelées « Erasmus Pro ».

Le rapport pointe d’abord les obstacles juridiques et la nécessité de modifier le Code du travail. Pour créer un statut ad hoc, il faudra « mettre en veille » certaines clauses du contrat d’apprentissage et ce afin de « sécuriser la responsabilité de l’employeur ». Parmi les changements, « l’employeur n’aura pas à verser de salaire ni les charges sociales afférentes » ; il ne sera pas tenu responsable « en cas d’accident du travail ou de maladie ». L’autre axe important pointé par le rapporteur est de garantir les ressources de l’apprenti et de « les multiplier par trois » afin d’avoisiner un montant de 800 € par mois (comme en Allemagne) grâce à un abondement financé par les OPCA (organismes de formation).

Pour garantir le maintien de la couverture sociale des apprentis — modifiée du fait de la mise en veille de leur contrat — une prise en charge des cotisations pourra être financée par les OPCA, selon les cas. Enfin, l’ancien ministre mise tout particulièrement sur les centres de formation des apprentis (CFA) pour faciliter cette mobilité : avec la désignation d’un référent, l’organisation de cours de langue et la constitution d’un vivier d’entreprises prêtes à accueillir de jeunes étrangers.

« Toutes les décisions seront prises à la mi-février mais, d’ores et déjà, la plupart des arbitrages sont rendus », nous affirme la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, assurant qu’« une grande part des propositions du rapport figureront dans le projet de loi sur l’apprentissage et la formation ».

Catherine Gasté

Retour au dossier Erasmus
Erasmus : Comment booster le nombre d'apprentis en Erasmus ?

Erasmus : consultez aussi...

Brexit & Erasmus : 4 questions sur le départ du Royaume-Uni du programme

Brexit & Erasmus : 4 questions sur le départ du Royaume-Uni du programme

Après l’année scolaire 2021-2022, les étudiants britanniques et les étudiants européens souhaitant étudier au Royaume-Uni ne bénéficieront plus du programme Erasmus.

Université européenne : la fin ou le nouveau Erasmus ?

Université européenne : la fin ou le nouveau Erasmus ?

Erasmus est un programme qui permet aux étudiants européens de vivre une mobilité internationale dans le cadre de leurs cursus.

Apprentis & Erasmus. L'alternance : bientôt un passeport pour l’Europe

Apprentis & Erasmus. L'alternance : bientôt un passeport pour l’Europe

Mobilité. On connaît le dispositif qui permet aux étudiants de circuler et d’étudier en Europe. C’est plus difficile pour les apprentis qui en profitent peu. Cela devrait changer dans les années à venir.

Logement étudiant : les villes étudiantes les moins chères et les plus chères d'Europe

Logement étudiant : les villes étudiantes les moins chères et les plus chères d'Europe

Un classement bien utile pour les futurs étudiants Erasmus. Le logement correspond toujours au poste le plus important du budget étudiant lors d'une rentrée... environ 50% d'un budget étudiant.

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Ryanair va proposer des vols moins chers aux étudiants Erasmus

Ryanair va proposer des vols moins chers aux étudiants Erasmus

Ryanair a annoncé un partenariat exclusif avec Erasmus Student Network. Dès le mois de septembre, celui-ci permettra aux étudiants Erasmus de bénéficier notamment d'une réduction de 15% sur le prix de leur billet.


Ecoles à la Une

Montpellier Business School
Fondée en 1897, membre de la Conférence des Grandes Écoles, Montpellier...
Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
CFA ACE
Le CFA ACE accueille chaque année 1000 jeunes pour les préparer efficacement...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Dernières Offres publiées

Les dernières offres de stages et alternance

ZAPPING FLYERS

+ d'événements