En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Mieux-travailler > Argent / Prêt

Comment diminuer le coût de son permis de conduire ?

En attendant les effets de la réforme du permis de conduire lancée en juin et censée baisser le prix de cette formation, d’autres solutions existent.

En moyenne, le coût du permis de conduire en France est de 1 493 € selon une étude de l’association Prévention routière publiée courant 2013. Soit, pour plus de la moitié des personnes interrogées, un surcoût moyen de 580 € par rapport à leur budget initial. « Aujourd’hui, apprendre à conduire coûte cher, notamment à cause des délais d’attente pour pouvoir, en cas de premier échec, se présenter à nouveau à l’examen pratique », insiste Céline Genzwurker-Kastner, directrice juridique de l’Automobile Club Association.

Pour ne pas perdre leurs acquis entre deux passages, les candidats au permis sont en effet contraints de reprendre quelques leçons de conduite facturées hors forfait par les autos-écoles. Autrement dit, à la séance. « Et, à raison de 50 € en moyenne l’heure de cours, la note grimpe vite », déplore Céline Genzwurker-Kastner.

Conseils pratiques : 7 pistes pour réduire la facture de son permis de conduire

Objectif du gouvernement : réduire les délais d’attente


Une situation qui pourrait changer d’ici quelques mois grâce à la réforme du permis lancée en juin par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. L’objectif des mesures annoncées — raccourcir de trente-cinq à trente-deux minutes l’épreuve pratique du permis, confier à d’autres agents publics l’encadrement du code — est d’augmenter le volume de places disponibles à l’examen, et ramener de quatre-vingt-dix-huit à quarante-cinq jours le délai moyen d’attente pour repasser son permis. Et donc, à terme… de réduire les coûts du précieux césame. Car, un mois de délai gagné, c’est environ 200 € d’économie réalisée pour les apprentis conducteurs.

« En diminuant de trois minutes l’épreuve de la conduite, chaque inspecteur pourra faire passer le permis à treize élèves par jour contre douze à l’heure actuelle. Ce qui permettra dans une année de créer environ 110 000 places supplémentaires », se félicite Bruno Garancher, président de l’Ecole de conduite française (ECF).
Mais le gain financier serait quoi qu’il en soit limité. En attendant, d’autres solutions existent pour abaisser un peu la note.

55% : C’est le taux de réussite au premier tour du permis de conduire en France en formation traditionnelle. Source : ministère de l’Intérieur

Des aides financières pour passer son permis de conduire


« Le permis à 1 € par jour »
Si vous avez moins de 26 ans et souhaitez passer le permis pour la première fois, vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux 0 % d’un montant de 800 à 1 200 €. Pour cela, il faut choisir une auto-école conventionnée « permis à 1 € par jour » puis s’adresser à l’un des établissements bancaires partenaires de l’opération (liste disponible sur www.securite-routiere.gouv.fr). Après examen de votre dossier et demande éventuelle d’une caution, la somme accordée est versée directement par la banque à votre école de conduite sur la base d’un remboursement de votre part de 30 € par mois. Et ce, jusqu’à restitution complète du montant emprunté qu’importe la date d’obtention de votre permis : votre formation peut par exemple durer seulement huit mois et votre remboursement s’échelonner jusqu’à quarante mois.

Une prise en charge pour les demandeurs d’emploi
Si vous êtes inscrit en tant que demandeur d’emploi depuis au moins six mois ou faites l’objet d’une promesse d’embauche, vous pouvez, sous conditions, bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle du montant de votre permis. Pour prétendre à cette aide d’un montant de 1 200 € maximum, il vous suffit de déposer, avant toute inscription à une école de conduite, une demande spécifique auprès de votre agence Pôle emploi accompagnée notamment d’un devis détaillé du coût de votre formation établi par l’auto-école de votre choix. Attention : des attestations de présence et de présentation aux examens de code et de conduite vous seront régulièrement réclamées. A défaut, le versement de l’aide pourra être suspendu.

Des bourses municipales
Selon votre lieu de résidence, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide de votre mairie pour financer votre permis de conduire. Certaines municipalités (Reims, Metz…) proposent en effet à leurs administrés de moins de 26 ans et sans ressources suffisantes de payer une partie de leur formation à condition qu’ils effectuent bénévolement un travail d’intérêt général de 40 à 50 heures au sein de la commune (aides aux personnes âgées, protection de l’environnement…). Non automatique, cette aide ne vous sera cependant accordée qu’après validation de votre dossier de candidature par le conseil municipal.

L'AVIS DE... Olivier GAYRAUD
« Le prix n’est pas le seul critère dans le choix d’une auto-école »


Olivier GAYRAUD, chargé de mission Consommation à la CLCV, association nationale de défense des consommateurs et usagers

Le prix de la formation est-il le critère le plus important dans le choix d’une auto-école ?
Il s’agit bien sûr d’un paramètre à prendre en compte mais qui ne doit pas constituer l’unique élément de décision dans la mesure où les tarifs affichés ne disent rien de la qualité de l’apprentissage proposé. Or, c’est précisément de ce savoir-faire que découle en grande partie le coût réel d’un permis. Il est inutile par exemple de se braquer si, au cours de l’évaluation initiale des besoins de formation, le moniteur considère qu’il faudra plus de vingt heures au futur élève pour apprendre à conduire et lui conseille alors un forfait de 25 à 30 heures. C’est en effet souvent davantage un gage de sérieux qu’une arnaque financière.

C’est-à-dire ?
Opter dès le départ pour un forfait avec un volume de cours plus conséquent se révèle certes plus onéreux à la souscription mais souvent moins coûteux à terme. Il est effectivement rare de réussir son examen avec seulement vingt heures de conduite. Conséquence, le client qui choisit le forfait de base pour des questions de tarif est fréquemment amené à payer des heures supplémentaires facturées à l’unité et, donc, plus cher. Le problème est qu’en matière d’affichage de prix, les autos-écoles ne sont tenues d’annoncer de manière visible depuis l’extérieur que le tarif global du forfait le plus couramment pratiqué par l’établissement. Autrement dit, de manière générale, le vingt heures.

Comment choisir une auto-école où s’inscrire ?
L’idéal est de faire jouer le bouche-à-oreille. Si ce n’est pas possible, il faut alors sélectionner quatre ou cinq autos-écoles dont l’adresse est pratique pour vous car vous allez être amené à vous y rendre régulièrement pendant plusieurs mois. Une fois ce premier tri réalisé, renseignez-vous sur leur taux de réussite au permis ainsi que sur leur délai moyen entre deux éventuelles présentations à l’examen de la conduite. Pensez également à les interroger sur ce qui est inclus ou non dans leur forfait comme par exemple les frais de dossier ou de fournitures pédagogiques. Et surtout, avant de signer, assurez-vous que le courant passe avec le ou les moniteurs que vous rencontrez.


Consultez aussi : Les 7 pistes pour réduire la facture de son permis de conduire

EN SAVOIR PLUS
à lire
« Comment réussir son permis de conduire sans se ruiner », de Patrick Roland, Ed. Librio, 2013, 94 pages. 3 €.
à consulter
Le site de la Délégation à la sécurité et à la circulation routières, rubrique Connaître les règles : www.permisdeconduire.gouv.fr.
Le site de l’administration française, rubrique Transports : www.service-public.fr.


Dossier Réalisé par Anne-Lise Defrance


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
10.11.2014

Retour au dossier Argent / Prêt
Argent / Prêt : Comment diminuer le coût de son permis de conduire ? : Imprimer
Derniers articles "Argent / Prêt"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Argent / Prêt : consultez aussi...

orientation
Jobs étudiants : l'embarras du choix

Jobs étudiants : l'embarras du choix

De plus en plus d’entreprises et de secteurs d’activité s’intéressent aux 18-25 ans et à leurs disponibilités atypiques – soirées, week-ends et vacances. Des recrutements qui privilégient la personnalité à l’expérience.

Argent. 3 bons plans que vous offrent certaines banques !

Argent. 3 bons plans que vous offrent certaines banques !

Crédits à taux réduit, frais bancaires à prix cassés, les banques multiplient les offres pour les jeunes. Conseils pour trouver les offres les plus intéressantes.

Fournitures scolaires : 5 astuces pour dépenser moins

Fournitures scolaires : 5 astuces pour dépenser moins

Entre les souhaits des enfants, les exigences des profs et la recherche des meilleurs prix, l’achat des fournitures scolaires tient du casse-tête. Nos conseils.

Résultats du Bac : pourquoi et comment les banques draguent les bacheliers

Résultats du Bac : pourquoi et comment les banques draguent les bacheliers

Baccalauréat option cadeaux - Les résultats sont à peine tombés que les banques s’arrachent les néodiplômés à coup d’offres promotionnelles, de primes à la mention ou de jeux...

Résultats du Bac : une mention peut vous rapporter gros !

Résultats du Bac : une mention peut vous rapporter gros !

En plus de remplir votre CV, votre Bac remplit votre porte-monnaie. Les banques vous courtisent en vous faisant ouvrir un compte mais aussi les collectivités (mairie et conseils régionaux) qui veulent pousser à l'exemplarité ! Profitez en !

Témoignages - Job étudiant : Ma vie d’étudiant et de salarié

Témoignages - Job étudiant : Ma vie d’étudiant et de salarié

Près d’un jeune sur deux jongle entre études supérieures et job à temps partiel. Comment réussir à concilier cette double activité sans pénaliser ses résultats académiques ? Éléments de réponse avec Alice et Julien.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.