Accueil > Jobs / Stages > Comment utiliser Twitter pour trouver un emploi

Jobs/Stages

Comment utiliser Twitter pour trouver un emploi

Ce réseau est un multiplicateur de contacts et d’infos lors d’une recherche d’emploi. Mode d'emploi de Twitter en mode recrutement.

Le réseau social Twitter fait aujourd’hui le bonheur des politiques, journalistes, célébrités... Il pourrait rapidement faire celui des demandeurs d’emploi.
Déjà très orienté "professionnel" (alors que Facebook est grand public) le réseau Twitter séduit les entreprises et les cabinets de recrutement qui y sont de plus en plus nombreux à la recherche de la perle rare.


"Sur 1000 tweets (messages de 140 caractères maximum publiés sur le site), deux sont des offres ou des demandes d’emploi", indique Laurent Brouat, directeur associé du cabinet Link Humans, conseil en stratégie de recrutement en ligne, citant une étude Semiocast de novembre 2011.
Un chiffre non négligeable quand on sait que le réseau draine chaque jour 1,8 million de messages en français ! Le type de contrat proposé est précisé directement dans le tweet pour 31% des offres.

Les stages représentent 57%, les CDI 37% et les CDD 6%. Enfin, 16% des annonces sont pour des postes d’ingénieur ou de développeur informatique, devant les responsables commerciaux (8%), les chefs de projet (6%), les techniciens (5%), les assistants (4%) et les consultants (4%).
Encore une raison en plus de travailler votre identité numérique : consultez aussi notre article "Maîtrisez votre image sur internet"

Twitter : se créer un compte, se créer une identité professionnelle


Pour profiter de ces offres et de ce réservoir énorme de contacts professionnels, encore faut-il savoir se positionner sur ce vaste réseau. Comme pour un entretien d'embauche, vous faites un effort sur votre look/habillement, politesse... c'est le même principe sur Twitter. "Ne pas interpeller quelqu’un sur Twitter sans avoir mis une photo sur son profil ainsi que les mots clés caractérisant son univers professionnel", recommande Laurent Brouat.
Un jeune diplômé devra exposer clairement ses centres d’intérêts comme "relation clients" ou "pilotage de projet", "passionné par l'agriculture".
Et ne pas oublier d’informer que vous êtes en recherche active d’un poste, notamment en insérant un lien menant à votre CV en ligne. Votre profil Twitter doit être ultra complet : photo sérieuse, bio optimisée, site internet et déjà quelques Tweets pertinents...

Caroline Vincelet (@rh_cvincelet), en Master 2 de ressources humaines à Toulouse (Haute-Garonne), et à la recherche d’un contrat en alternance fin 2011, l’a vite compris. "J’ai écrit ma biographie en 160 signes en notant mon intérêt pour les ressources humaines et le handicap", explique-t-elle.
Elle écrit des tweets sur ses sujets de prédilection, relaie des liens Internet, s’abonne à des comptes pertinents. Elle se crée une identité et intègre une communauté. "Mon compte Twitter est vite devenu professionnel", affirme Caroline Vincelet.
Elle est rapidement contactée par Laurent Rivière, fondateur de Talentéo, qui œuvre au recrutement sur les réseaux sociaux.
Tout va ensuite très vite : un premier message par la messagerie de Twitter à 21 heures, des échanges de "micro-emails" de 140 signes jusqu’à 22 heures, et finalement un entretien téléphonique le lendemain.
Une rapidité très caractéristique de l’état d’esprit des spécialistes de Twitter où le contact est direct et le tutoiement facile.

Exemples de Tweet qui circule... mentionnant des offres







La force du réseau social : démultiplier l’information et les contacts


"Quand quelqu’un twitte une offre d’emploi, les membres abonnés la transfèrent, ce que l’on appelle retweeter. C’est d’une grande efficacité", estime Caroline Vincelet.
Bien s’insérer au sein d’une communauté en lien avec ses attentes professionnelles augmente donc les chances de détecter des offres ou de voir sa recherche lue par le plus grand nombre.
Tout demandeur d’emploi doit néanmoins respecter certaines règles élémentaires : "Il n’est pas forcément bon de donner son avis sur tout", estime Hélène Laffon, consultante à l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), "chaque tweet pouvant être lu par n’importe quel recruteur".
Laurent Brouat apporte un bémol : "La plupart des professionnels du recrutement qui répondent à un candidat sur Twitter ne vont pas jusqu’à vérifier chacun de ses tweets. Cela dit, il faut avoir un compte avec quelques touches personnelles, sans plus."
Hélène Laffon, qui privilégierait plutôt les réseaux sociaux strictement professionnels tels LinkedIn et Viadeo, note aussi que la prise de contact est parfois assez brutale et familière sur ce réseau. Or, conseille Laurent Brouat, "pour s’adresser à quelqu’un, surtout un recruteur potentiel, il faut rester poli et utiliser le vouvoiement. Par défaut, il convient de respecter les règles et les codes de l’entreprise".
En clair : ne pas confondre le virtuel et la vraie vie. Car Twitter est juste un outil de plus qu’il faut apprendre à maîtriser.

Twitter mode d'emploi : la chasse aux bons contacts


Passer par les "hashtags" : ce mot barbare qualifie le signe # que l’on inscrit avant un mot clé. Exemple : #RH signale que le sujet évoqué dans le tweet est en rapport avec les ressources humaines.
Chaque candidat peut donc opérer une recherche avec ces mots clés, les plus larges étant #job ou #recrutement afin d’identifier des profils et des tweets évoquant ces sujets. Et ainsi repérer des comptes intéressants pour lui (DRH, recruteurs, manageurs, consultants, etc.).

Utiliser des outils spécialisés : certains sites proposent des moteurs de recherche spécialisés pour les offres d’emploi sur Twitter.
C’est le cas de www.twitjobsearch.com, de http://jobtweet.de/fr ou encore de www.tweetemploi.com qui permettent de trouver les annonces d’emploi au sein des millions de tweets.

Fouiller parmi les membres inscrit sur Twitter : c’est la méthode la plus artisanale, mais la plus efficace. Après avoir identifié certains comptes de son univers professionnel, le candidat peut aisément rechercher d’autres personnes pertinentes au sein de leurs abonnés.
Et ainsi, construire rapidement un réseau de professionnels utiles pour la recherche d’emploi.
Par défaut, il peut s’abonner aux comptes qui diffusent des offres (@DitwinEmploi, @remixjob, @lesechosemploi…) ou à ceux des entreprises dédiés au recrutement (@CareerSocgen, @bnpp_recrut, @thalesjobs, @TotalCareers…).


Dossier réalisé par Manuel Jardinaud
Article paru dans le Parisien Economie du mardi 10 avril 2012

EN SAVOIR PLUS


À LIRE
«Twitter. Créer votre compte Twitter et profitez-en pleinement», d’Olivier Abou, Micro Applications éditions, octobre 2011, 160 pages. 12 €.
«Le Twitter book», de Tim O’Reilly et Sarah Milstein, First éditions, mars 2012, 249 pages. 9,95 €.
À CONSULTER
Un site incontournable pour trouver des outils de recherche et de veille pour les réseaux sociaux et particulièrement pour Twitter : www.outilsveille.com.
Deux sites très complets sur le recrutement par les réseaux sociaux, dont Twitter : www.recrutementmediassociaux.com et www.job2-0.com

Réagir sur le Forum Stages/jobs

Contact
17.04.2012

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Comment utiliser Twitter pour trouver un emploi : Imprimer
Derniers articles "Stages/jobs"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
Job d'été : la course aux saisonniers bat son plein

Job d'été : la course aux saisonniers bat son plein

Jusqu’en octobre, des milliers de postes sont proposés. Mais chaque acteur du secteur a sa méthode pour capter et fidéliser les meilleurs profils… les entreprises et métiers qui recrutent.

Ras la casquette des cacahuètes !

Ras la casquette des cacahuètes !

Pour frimer à l’apéro, vous pouvez désormais proposer des criquets à la Grecque, des criquets Paprika, des Molitors ail et fines herbes...

CV - Bien indiquer son niveau de langue pour les recruteurs

CV - Bien indiquer son niveau de langue pour les recruteurs

Le niveau de langue et principalement d’anglais est aujourd’hui une évaluation fondamentale pour les recruteurs.

Alternance : une vraie plus-value pour l'insertion professionelle

Alternance : une vraie plus-value pour l'insertion professionelle

Dotés d’une véritable expérience professionnelle, les diplômés passés par l’alternance peuvent faire valoir un CV déjà conséquent. De quoi séduire des recruteurs de plus en plus exigeants.

Les employeurs qui font rêver les étudiants... mais pas les actifs expérimentés !

Les employeurs qui font rêver les étudiants... mais pas les actifs expérimentés !

Universum publie les résultats de son étude annuelle sur les entreprises qui font rêver les étudiants, et pour la première fois les professionnels (jeunes actifs). L'occasion d'évoquer les différences de points de vue entre rêve et réalité de l'emploi...

Emploi - Ça recrute sur les réseaux sociaux

Emploi - Ça recrute sur les réseaux sociaux

Si internet et ses 500 sites spécialisés sont incontournables pour chercher un emploi, les réseaux sociaux le sont-ils aussi ?

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ipag BS - Ipag Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles...
Com'Art
COM'ART est une école fondée par des professionnels des arts appliqués...
Atout SUP
Implantée à Paris, Lyon, Chambéry et Bordeaux, Atout SUP propose des...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.

Sites du Groupe Amaury

France Football L'equipe ASO Velo magazine Journal du Golf