En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Concours d'écoles : "150 000 copies à corriger"

Interview Philippe Regimbart, directeur des admissions et des concours à la CCI de Paris - Ile-de-France

orientation ecoles Concours d'écoles : "150 000 copies à corriger" Interview Philippe Regimbart, directeur des admissions et des concours à la CCI de Paris - Ile-de-France ecoles concours entreee cout entree ecole de commerce

Philippe REGIMBART Direction des Admissions et Concours chez Chambre de Commerce et d'Industrie Paris Île-de-France

Très chers concours ! Interview Philippe Regimbart, directeur des admissions et des concours à la CCI de Paris - Ile-de-France qui réagit à notre enquête sur le coût des inscriptions aux concours d'écoles supérieures.

A la tête de la direction des admissions et concours de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Paris - Ile-de-France, Philippe Regimbart dirige la banque commune d’épreuves (BCE) qui gère le concours donnant accès à une vingtaine d’écoles de commerce en France, dont les plus prestigieuses : HEC, l’Essec et l’ESCP.

Comment sont fixés les tarifs des concours ?


PHILIPPE REGIMBART. A la BCE, chaque école décide du montant de ses droits d’inscription. Certaines choisissent de se regrouper et mettent en place un prix commun, d’autres, comme HEC, gardent leur tarif propre. La majorité des écoles demande entre 145 € et 155 €. L’argent est collecté par notre organisme commun, la direction des admissions et concours (DAC). Nous en gardons la majeure partie pour organiser les épreuves écrites, le reste est reversé aux écoles qui se chargent de la tenue des oraux.

Pourquoi est-il si cher de postuler à des épreuves ?


Derrière un concours, il y a toute une armée. La majorité des frais sont liés aux dépenses de personnels, chargés de concevoir, de vérifier et de corriger les épreuves. Un concours de la BCE, c’est 150 000 copies à corriger et en général des devoirs conséquents, qui requièrent du temps et des compétences pour être évalués. On paye aussi la location d’une soixantaine de centres d’épreuves, les frais d’impression très sécurisés des exercices, le transport des copies, dont certaines arrivent de Papeete ou de Nouméa…

Les écoles tirent-elles des bénéfices des frais d’inscription ?


Sincèrement, je ne pense pas. La question du coût est discutée dans les écoles, elles en ont le souci. Même si des écoles ont augmenté leur tarif cette année, après plusieurs années de stabilité, elles essaient d’éviter des prix prohibitifs. Certaines choisissent d’ailleurs de ne pas répercuter sur leurs inscriptions la totalité de ce que coûte l’organisation des oraux.

Propos receuillis par Christel Brigaudeau.


Réagir sur le Forum Ecoles

LE PARISIEN
11.02.2014

Retour au dossier écoles
écoles : Concours d'écoles : "150 000 copies à corriger"
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Orientation. Dans quelles écoles s'inscrire après le bac ?

Orientation. Dans quelles écoles s'inscrire après le bac ?

Vos voeux APB n’ont pas été satisfaits ou vous êtes encore hésitant sur vos choix d’orientation pour la rentrée prochaine ? Pas de panique, il n’est pas trop tard : de nombreux établissements accueillent encore les candidats en juillet et au-delà.

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

C’est parti ! Le Classement des associations est de retour pour sa 6e édition !

Écoles. La spécialisation, un critère majeur pour bien choisir sa future école

Écoles. La spécialisation, un critère majeur pour bien choisir sa future école

Différentiation. Les grandes écoles développent des expertises dans des domaines précis en plus de la formation généraliste en management qu'elles dispensent.

Écoles. Les nouveautés et initiatives des Grandes Ecoles de Commerce en 2017

Écoles. Les nouveautés et initiatives des Grandes Ecoles de Commerce en 2017

Les grandes écoles de commerce fourmillent d’idées. Voici un florilège des actions qu’elles ont prises durant l’année pour renforcer leur développement, en France et dans le monde.

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Le Parisien - Aujourd’hui en France publie la version 2017 de son Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce. Post-prépa, post-bac... comment se positionnent les établissements les uns par rapport aux autres ?

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM, École Supérieure des SYstèmes de Management, est une école de la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.