Le Parisien Etudiant   Imprimer cette page
Confinement saison 2 : lycées, universités, ce qui change
Jeudi 29 octobre, le premier ministre et ministre de l'éducation nationale Jean-michel Blanquer ont précisé les nouvelles règles qui vont s'appliquer.
Le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer, a précisé ce jeudi les nouvelles régles qui vont s’appliquer à partir de lundi dans les établissements du secondaire et du supérieur.

“Il n’y a pas d’autre solution”. Ce jeudi soir le premier ministre Jean Castex et le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer ont détaillé les conséquences du nouveau confinement sur les établissements d’enseignements.

Lycées ouverts, rien ne change


Dans les lycées généraux, technologiques, et professionnels, le ministre de l’éducation nationale a annoncé un protocole sanitaire renforcé, qui ressemble cependant beaucoup au protocole en vigueur avant les vacances de la Toussaint. Tous les lycées restent donc ouverts pour l’instant, et tous les élèves seront accueillis selon le même emploi du temps que depuis la rentrée. La possibilité de faire venir les élèves en demi-groupe, pour alléger les effectifs, comme le demandaient certains syndicats enseignants, n’a donc pas été retenue. Masque, lavage régulier des mains, aération et ventilation des locaux (quand les fenêtres des classes peuvent s’ouvrir), etc, restent donc au programme. Jean-Michel Blanquer a cependant évoqué rapidement la mise en place de cours à distance pour les élèves considérés comme “fragiles”, et pour “certains groupes”, sans donner plus de détails.



Il est demandé aux responsables d’établissements, “autant que possible”, de réserver une salle par classe pour limiter les brassages, et également de permettre une distance d’un mètre entre les élèves présents à la cantine”. Sur ce point également il devrait donc y avoir assez peu de changements concrets dans les lycées à gros effectifs qui organisent déjà plusieurs services chaque midi. De même le ministre de l’éducation nationale a demandé à ce que les arrivées dans les établissements soient étalées. “Autant que possible”, là encore. Ce qui semble assez difficile à mettre en place dans les établissements ruraux ou desservis par des transports en commun calés sur une rentrée à 8h et une sortie à 17h.

Universités fermées, sauf pour les TP


Jean-Michel Blanquer a rappelé, à la suite du président de la République mercredi, que les universités et les établissements d’enseignement supérieur seront fermés jusqu’au 1er décembre. Les cours en présentiel, cours magistraux et TD, se feront à distance, seuls les travaux pratiques et enseignements professionnels pourront se faire en présentiel. Une circulaire devait être publiée dans la journée pour en préciser les contours. Tous les examens et concours prévus sur cette période sont maintenus.



L’accès aux bibliothèques universitaires reste possible mais uniquement sur rendez-vous, une consigne déjà mise en place dans les académies qui étaient en alerte renforcée. Les restaurants universitaires resteront ouverts mais uniquement pour la vente à emporter.

Le ministre de l’éducation nationale n’a donné aucune information sur le sort réservé aux étudiants des BTS et des classes préparatoires, accueillis dans des lycées, et sur celui des élèves de CFA. Mais la conseillère presse du premier ministre, Mayada Boulos, a précisé sur son compte Twitter que les cours en BTS et classes prépas continueront en présentiel. De même les internats resteront ouverts.

Retour au dossier Universités

Par LE PARISIEN - Le 29.10.2020