OrientationUniversités

Coronavirus : «Cette rentrée universitaire va être très stressante pour les étudiants»

A Paris, malgré le Covid, les universités parisiennes sont invitées à privilégier l’enseignement «en présentiel».

PHOTOPQR/Ouest France/MAXPPP

Malgré le Covid, les universités parisiennes sont invitées à privilégier l’enseignement «en présentiel». Tout en appliquant les mesures barrière. Dès lors, pas simple d’organiser la reprise des cours. L’Unef, principal syndicat étudiant, s’alarme.

Retour dans les amphis ! La rentrée des quelque 300 000 étudiants parisiens, qui a débuté dès la fin août dans certains établissements et qui s'étalera jusqu'à fin septembre suivant les niveaux et les filières, se fera majoritairement «en présentiel». C'est du moins la règle fixée par les circulaires ministérielles de rentrée dont les dernières ont été édictées il y a seulement quelques jours.

A la différence des élèves du premier et second degré, les étudiants n'ont pas remis les pieds dans leurs établissements respectifs depuis le début du confinement. La priorité des universités parisiennes est de les faire revenir en salle d'enseignement. Mais en veillant au respect des règles de distanciation et notamment le mètre d'espacement entre les élèves, en salle de TD comme dans les amphithéâtres. De quoi tourner au casse-tête sur de nombreux sites où la place va sans doute manquer.

A chaque université ses règles
Sorbonne-Université (Panthéon, Jussieu, la fac de médecine) a pourtant prévu d' accueillir sur ses différents sites la totalité des 55 000 inscrits attendus cette année. «Le masque sera obligatoire pour tous dans tous les espaces de circulation et dans les amphis quand la distance de 1 mètre entre deux personnes ne peut pas être respectée», indique-t-on à l'université qui compte maintenir le «100% présentiel », tant que la situation sanitaire le permettra.

A PSL (l'Université Paris sciences et lettres) qui regroupe 11 institutions académiques dont la fac de Dauphine et qui compte 17 000 étudiants, on opte pour un système légèrement différent dit «hybride». Pour l'instant, seuls les étudiants de licence 1 - qui nécessitent un accompagnement plus soutenu - et ceux Master 2 sont accueillis dans les locaux.

Les étudiants des autres niveaux renoueront avec l'enseignement à distance. Du moins pour l'instant. «Nous réexaminerons ces règles en octobre», indique Isabelle Catto, vice-présidente licence et chargé de mission rentrée à PSL.

La Sorbonne nouvelle (Censier), elle, ne disposera de ses nouveaux locaux à Nation (12e) qu'en janvier 2021. La mise en service du nouveau campus universitaire a été repoussée d'un semestre en raison de retards de chantier dus au confinement. C'est donc dans ses multiples locaux actuels que les cours commenceront à la fin du mois. En «présentiel» et avec la mise en place de règles de distanciation sanitaire strictes.

Des mesures de protection «a minima» loin de rassurer les représentants des étudiants. «D'après ce que l'on sait, ce sera une rentrée comme les autres... Avec juste les masques obligatoires en plus», s'alarme ainsi Mélanie Luce, présidente de l'Unef (Union nationale des étudiants de France) qui redoute déjà de voir des amphis surchargés, avec 500 à 600 personnes au coude à coude, comme les années passées.

Et le dédoublement des classes ?


D'autant que la démographie étudiante - dopée par des taux de réussite exceptionnels au bac 2020 et par le contexte économique qui poussent les étudiants en dernière année à différer leur entrée dans la vie active - est orientée à la hausse. «Et les 30 000 places supplémentaires promises par la Ministre ne sont pas pour tout de suite», note Mélanie Luce.
Newsletter Paris
Chaque matin, l'actualité de votre département vue par Le Parisien
Votre adresse mail est collectée par Le Parisien pour vous permettre de recevoir nos actualités et offres commerciales. En savoir plus

«Le retour aux cours en présentiel est essentiel. Mais il aurait fallu réfléchir à des systèmes de dédoublements de classe. Ce ne sera pas le cas partout. Cette rentrée va être très stressante pour les étudiants», conclut-elle.

LIRE AUSSI > Rentrée : après 6 mois loin des amphis, Pierre a hâte de retrouver la vie étudiante

«Nous avions renforcé les dispositifs d'aides aux étudiants durant la crise sanitaire qui a mis en lumière la précarité de certains. Nous allons maintenir ces aides (y compris l'aide alimentaire) à la rentrée. Et nous avons renforcé le nombre d'agents au 39 75 (le numéro d'information de la mairie) pour répondre spécifiquement aux étudiants», indique Marie-Christine Lemardeley, adjointe à la maire de Paris en charge de la vie étudiante, en précisant que la Ville va mettre à leur disposition 45 000 masques. «On sait que cela pèse lourd dans un budget étudiant.»

Par Benoit Hasse

Retour au dossier Universités
Universités : Coronavirus : «Cette rentrée universitaire va être très stressante pour les étudiants»

Universités : consultez aussi...

Covid-19. Inquiets pour leur santé, des étudiants bloquent les partiels

Covid-19. Inquiets pour leur santé, des étudiants bloquent les partiels

Ils étaient des centaines lundi à l’université Paris-Est Créteil pour leurs épreuves de droit, finalement reportées. Dans le Val-d’Oise et dans l’Essonne, ils sont également nombreux à vouloir privilégier le distanciel

Covid-19 : vers un retour des étudiants en présentiel à 50% «à partir de la mi-mai», annonce Vidal

Covid-19 : vers un retour des étudiants en présentiel à 50% «à partir de la mi-mai», annonce Vidal

Dans une interview à 20 Minutes, la ministre de l’Enseignement supérieur a dévoilé les modalités d’organisation de la scolarité des étudiants en fin d’année, et notamment le déroulement des examens.

Covid-19. BTS, bac, brevet : les épreuves sont maintenues... les annonces à retenir du Ministre Blanquer

Covid-19. BTS, bac, brevet : les épreuves sont maintenues... les annonces à retenir du Ministre Blanquer

Tous les examens et concours prévus en mai et en juin sont maintenus en présentiel. Des autotests vont être proposés aux lycéens.

Examens maintenus ou controle continu : incompréhension et inquiétude chez les étudiants

Examens maintenus ou controle continu : incompréhension et inquiétude chez les étudiants

Si le gouvernement a annulé la tenue de partiels en présentiel pour le mois d’avril, il a autorisé plusieurs exceptions, notamment pour les étudiants en santé ou pour les épreuves de contrôle continu.

Covid-19. Les partiels à l'université auront lieu à distance du 5 avril au 2 mai

Covid-19. Les partiels à l'université auront lieu à distance du 5 avril au 2 mai

Durant le confinement les examens à l’université ne pourront se tenir en présentiel du 5 avril au 2 mai, sauf exceptions.

Covid-19. Fermeture des écoles et lycées, vacances modifiées... ce qui change à partir du 6 avril

Covid-19. Fermeture des écoles et lycées, vacances modifiées... ce qui change à partir du 6 avril

Les mesures en vigueur dans 19 départements n’ayant pas fait baisser la troisième vague de l’épidémie de Covid-19, le président de la République a annoncé ce mercredi de nouvelles dispositions.


Ecoles à la Une

ESIEE-IT - L'école de l'expertise numérique
Formations en alternance et en temps plein de post Bac à Bac+5 Ingénieur –...
IN'TECH – Ecole supérieure d'ingénierie en informatique
Fondée en 2002, IN'TECH est une école supérieure d'Ingénierie en...
Edhec Business School
Cinq campus basés à Lille, Nice, Londres, Paris et Singapour - Rejoignez...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Dernières Offres publiées

Les dernières offres de stages et alternance

offre Stage Graphiste Web - Stagiaire H/F

Graphiste Web - Stagiaire H/F

Stage
Entreprise : Les Grands Chais de France (Marlenheim - 67)

Toutes les offres : stages, alternance, cdd, cdi...