Le Parisien Etudiant   Imprimer cette page
Coronavirus. Les formations du Luxe face à la crise
Le directeur de Sup de Luxe nous explique comment ses formations se maintiennent à distance, ainsi que les conséquences sur le secteur du luxe.
Le secteur du luxe est fortement impacté par la crise mondiale liée au Covid-19. Repenser les techniques de communication, s’adapter aux nouveaux consommateurs et préparer les étudiants à répondre aux besoins d’une clientèle toujours plus exigeante, voici les défis du luxe expliqués par Thibaut de la Rivière, Directeur de Sup de Luxe.

Le passage en e-learning dans une école spécialisée dans le luxe a t‘il été plus difficile ?


Nous avions anticipé ce changement et sommes passés du présentiel au distanciel sur l’ensemble de nos programmes immédiatement après la fermeture de nos écoles décidée par le Gouvernement. La situation de pandémie nécessitait une forte réactivité afin de rassurer et d'encadrer nos étudiants.
Nous avions l’avantage d’avoir l’expérience de l'enseignement distanciel car nous proposons depuis déjà plusieurs années un MBA Online, dispensé avec succès à travers le monde.

Quelle modalité d’enseignement avez-vous pu mettre en place pour assurer la continuité et notamment avec les professionnels du secteur ?


Nous avons préparé en deux jours nos étudiants et nos intervenants à notre plateforme Blackboard avec l'appui de notre Groupe d'appartenance (Grupo Planeta Formacion). Nos étudiants se sont familiarisés rapidement à cette nouvelle manière d'apprendre. Depuis le 20 mars, le taux de suivi des enseignements oscille entre 98 et 100%. Les travaux de groupes se déroulent très bien malgré la distance et l’accompagnement des enseignants est toujours de mise. Nous mettons également en place des liens d’accompagnements spécifiques et organisons des « afterworks » afin de garder un lien fort avec nos étudiants et de les accompagner au mieux.

Comment envisager vous la sortie dans votre secteur pour vos futurs diplômés ?


Il est évident que comme de nombreux secteurs, le business du luxe sera impacté. Les crises sont l’occasion pour les marques et maisons de se réinventer. Le marketing expérienciel est plus que jamais d'actualité, avec un développement accru du marketing digital. Les marques recherchent des idées nouvelles pour accompagner le client dans son expérience en ligne.
Le secteur du luxe évolue avec de nouvelles attentes de la part des clientèles mondiales, (davantage tournées vers le respect de l’environnement et le luxe de seconde main) et particulièrement des générations Y et Z qui représenteront en 2025 quasiment 50 % de la clientèle des marques.
Le terrain des opportunités sera donc vaste pour nos étudiants sachant observer, comprendre et s’adapter. C’est pour toutes ces raisons que nous sommes confiants pour l'avenir de nos jeunes dans ce passionnant secteur.

Propos recueillis par Gilbert Azoulay



Cinq informations clés du monde l'éducation supérieure vous sont présentées par Gilbert Azoulay, directeur de News Tank.


Le live de News Tank n°26 from News Tank Network on Vimeo.

Retour au dossier écoles

Par Gilbert - Le 28.04.2020