Accueil > Orientation > écoles

Ecole d'ingénieurs : une nouvelle pédagogie fondée sur la "résolution de problème"

Démodés les cours en amphi ? Les écoles d'ingénieurs recourent de plus en plus aux "pédagogies actives" et à l'approche par compétences.

Reportage au Cesi de La Rochelle, qui accueillait du 23 au 25 janvier 2019 la conférence régionale annuelle du CDIO, une association internationale d'innovation pédagogique dans les formations d'ingénieurs.

Identifier l'algorithme de chiffrement du message envoyé par un vaisseau spatial ennemi. Eva, Justin, Paul et la douzaine de jeunes chargés de cette mission ne sont pas les héros du dernier blockbuster signé Steven Spielberg, mais des élèves de deuxième année, mineure "informatique" du Cesi, une école d'ingénieurs post-bac, installée notamment à La Rochelle.
Trois étudiants qui ne savent pas ce que c'est qu'un cours d'amphi, et pour cause : l'essentiel des formations d'ingénieurs du groupe (filières généraliste, informatique & numérique et bâtiment et travaux publics), est fondé sur la "résolution de problème" ("problem based-learning"), une pédagogie innovante rapportée d'outre-Atlantique, par son directeur au milieu des années 2000.
Au Cesi, une semaine type commence par un cas comme celui-ci ("un Prosit"), présenté par l'enseignant. Comme dans une équipe d'ingénieurs, les étudiants doivent se répartir les rôles (l'animateur, le secrétaire...) et identifier le problème à résoudre. Ils ont un jour et demi ensuite pour essayer, sur la base des documents (indices) fournis par l'école pour tenter de trouver la solution.
L'exercice se termine par une "restitution", au cours de laquelle l'équipe présente ses résultats, suivie le lendemain par une évaluation. "L'occasion de mettre en pratique et de consolider les compétences qui viennent d'être acquises", explique Morgan Saveuse, le directeur des études de Cesi école d'ingénieurs. Dans le même esprit, chaque grand bloc de "Prosit" est clôturé par un gros projet de plusieurs semaines, fondé sur un cas réel d'entreprise. "Par exemple, l'une d'elles avait besoin d'un logiciel de gestion client en langage informatique Java, nous avons organisé un Prosit sur le langage java, puis un autre sur la programmation de logiciel client, etc. et avons utilisé tout cela pour réaliser notre logiciel", poursuit le directeur des études.

Des professeurs accompagnateurs


Les professeurs - qu'on appelle ici le "tuteur" ou le "pilote" - sont là pour "questionner, écouter, accompagner les étudiants dans leur cheminement et veiller à ce qu'ils ne se découragent pas", énumère Jean-Louis Allard, directeur de Cesi ecole d'ingénieurs. Une approche qui nécessite un "changement de posture" et une bonne dose de formation.
Un peu déstabilisé au début par cette nouvelle manière de faire qui n'a pas grand chose à voir avec le lycée, Sylvain, également en 2e année option "informatique", a vite trouvé ses marques : "Quand on a compris le principe, on devient rapidement très efficace, ce qui nous permet de progresser très vite." Pour cela, il faut se prendre en main : "Au sein du groupe, il faut se parler et savoir se mettre au travail, sinon on risque de prendre du retard."

Répondre aux nouvelles attentes des entreprises


Communication, autonomie, prise de parole en public, travail en équipe, gestion des priorités... En faisant de l'étudiant l'acteur de son enseignement, dans des situations proches de celles auxquelles il serait confronté en entreprise, ces pédagogies permettent de développer les fameuses "soft skills" (les compétences humaines). Un must aujourd'hui selon les entreprises.

CÉCILE PELTIER




CDIO : une réseau international d'échanges de bonnes pratiques


Ils étaient une cinquantaine d'enseignants en écoles d'ingénieurs français et européens à assister mercredi 23 janvier 2018 à la conférence d'ouverture de la rencontre régionale annuelle du CDIO (Conceive, Design, Implement, Operate) à La Rochelle. Le Cesi, qui a rejoint en 2016 ce réseau international d'échanges de bonnes pratiques autour des formations de l'ingénieur, accueillait l'évènement à la "maison".
Pour sa conférence d'ouverture, elle avait choisi de parler de "l'approche par compétences". Une pratique proche de l'entreprise, prônée par le CDIO, créé au milieu des années 80 par le MIT (Massachusetts Institute of technology), et qui a le vent en poupe dans les écoles d'ingénieurs françaises. Il faut dire que la Commission des titres d'ingénieurs (CTI) l'a inscrite parmi ses exigences.
Le Cesi et l'Institut Mines Télécom Atlantique, - les deux seules petites "Frenchies" du CDIO - ont pris de l'avance sur le sujet. Pour transformer leurs formations fondées sur des connaissances, en programmes fondés sur des compétences, elles se sont appuyées sur le référentiel proposé par le CDIO, et sur les conseils de leurs pairs.


Intéresser les Millennnials


Désormais, leur expérience intéresse les collègues, venus piocher de bonnes idées à l'occasion de la conférence. C'est le cas de l'EPF, à Troyes, où le travail démarre tout juste : "On commence à mettre en place des objectifs d'apprentissage et une évaluation", explique Jérémy Rouot, enseignant-chercheur en maths et membre de la cellule innovation pédagogique. L'école d'ingénieurs à prépa intégrée est adepte de la "classe inversée", une pédagogie active qui prône moins de cours classiques, et plus de préparation en amont de la part des élèves, via des outils numériques.
Manuel Majada, responsable de la cellule d'appui pédagogique de l'Université de technologie de Compiègne (UTC), s'intéresse de près aussi au sujet. L'enjeu ? Rester dans le coup et mieux coller aux attentes des "millennials", ces étudiants nés avec Internet et moins réceptifs aux formats de cours classiques.

CÉCILE PELTIER



Le chiffre : 22 000


C'est le nombre d'apprenants accueillis chaque année sur les 25 campus d'enseignement supérieur et de formation professionnelle du groupe Cesi, répartis aux quatre coins de la France. Le groupe diplôme notamment 2 400 ingénieurs par an.


Réagir sur le Forum Ecoles
Le Parisien

Le Parisien
11.02.2019

Retour au dossier écoles
écoles : Ecole d'ingénieurs : une nouvelle pédagogie fondée sur la "résolution de problème"
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

Ecoles de commerce : terres de start-up, les naissances se multiplient.

Ecoles de commerce : terres de start-up, les naissances se multiplient.

Entreprenariat. Ils n’ont pas attendu pour lancer leur projet. Dans les Business Schools, les naissances se multiplient.

L’Edhec Business School : « Les expériences à l’étranger doivent être réellement immersives »

L’Edhec Business School : « Les expériences à l’étranger doivent être réellement immersives »

Interview Richard Perrin, directeur international de l’Edhec Business School.

EMLV : « Préparer nos étudiants aux grandes transformations qu’entraînera l’IA »

EMLV : « Préparer nos étudiants aux grandes transformations qu’entraînera l’IA »

3 questions à Sébastien Tran, directeur général d’EMLV, Pôle Léonard de Vinci, Paris

Gouvernance des écoles de commerce : les femmes aux manettes

Gouvernance des écoles de commerce : les femmes aux manettes

Directrices. Dans un monde de l’enseignement supérieur toujours très masculin, elles détonnent. Déjà, elles font figure de modèles pour les futures manageuses.

Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien Etudiant - Le classement 2019

Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien Etudiant - Le classement 2019

Palmarès 2019 des Grandes Ecoles de Commerce, Grade Master. Prestige, recherche, international... notre dossier complet et notre classement des écoles de commerce.

Devenir Ingénieur du son : comment se former ?

Devenir Ingénieur du son : comment se former ?

Sound Design, Live, Musique, Audiovisuel, Radio… Découvrez comment se former au métier d’ingénieur du son - Article proposé par l'ISTS (l’Institut Supérieur des Techniques du Son)

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IGS-RH - Toulouse - l'école des Ressources Humaines
IGS RH l’école des Ressources Humaines forme depuis 40 ans des responsables...
ABS - L'American Business School of Paris
L'American Business School of Paris est une école de commerce américaine à...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements