Accueil > Orientation > écoles

Apprendre le management en treillis et rangers

Chaque année, des élèves chaussent des rangers pour apprendre auprès des militaires à décider, commander et repousser leurs limites.

orientation ecoles Apprendre le management en treillis et rangers  Chaque année, des élèves chaussent des rangers pour apprendre auprès des militaires à décider, commander et repousser leurs limites.  Ecole militaire, armée, management, école de management, ecole de management, s

Des élèves de l’école de commerce Idrac vont apprendre lors d’un stage militaire sur la base de Valbonne (Alpes­ Maritimes) à commander en situation extrême de stress et de fatigue.

Consultez aussi :

Le management s’apprend-il dans une salle de classe ? En partie seulement, car savoir encadrer relève d’abord de qualités humaines développées face aux autres et face à soi-même. C’est cet exercice que proposent des écoles de management à leurs élèves en collaboration avec l’armée. Durant des stages commandos, des militaires transmettent leur savoir-faire en commandement, management des hommes et de situations de crise, pour gérer le stress et savoir décider.

Futurs manageurs et élèves officiers
Une des écoles militaires de référence, Saint-Cyr Coëtquidan, est très en pointe dans ce transfert de compétences. Elle propose depuis cinq ans un partenariat avec de grandes écoles sous forme d’un stage de fin d’études. Chaque année, une trentaine d’étudiants (ingénieurs et manageurs) découvrent le métier de chef de section. Entre expérience du terrain et formation en école d’arme, ils apprennent à commander. La vidéo du programme sur Dailymotion

Transmission de valeurs
La plupart des stages proposés avec des militaires sont néanmoins courts et à visée pédagogique. Ainsi, les 8 et 9 juin, 50 étudiants de Toulouse business school passeront vingt-quatre heures au sein du 1er régiment du train parachutiste à Toulouse-Francazal (Haute-Garonne). Les objectifs pédagogiques sont de « transmettre les valeurs de l’armée telles que la cohésion, le goût de l’effort, le respect des autres, la rigueur et expliquer le management des hommes et femmes dans des situations à risque. Il s’agit aussi de renforcer le lien armée-nation en sensibilisant les étudiants qui seront les cadres de demain ».

Ouverture d’esprit
C’est à l’Ecole de l’air d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) que fait appel EM LYON business school pour former 30 de ses étudiants (et 10 de l’Ecole centrale de Lyon). « Fondamentalement, le management ne s’apprend pas en cours, il faut avant tout le vivre et s’entraîner », explique Thierry Picq, doyen associé à l’innovation pédagogique. Les élèves vont apprendre le leadership en échangeant avec des officiers sur leur expérience de la décision en situation extrême. Au travers de jeux de rôle, de parcours du combattant, les élèves apprennent à décider et à analyser leurs réactions grâce aux « processus très élaborés de retour sur expérience de l’armée ».

Observer, orienter, décider, agir
Apprendre à décider en situation de stress est aussi un exercice proposé dans des formations pour cadres supérieurs. Ainsi, au sein du programme Paris business school de l’ESG, les participants âgés de 25 ans à 35 ans font un stage commando. « Ils apprennent la rigueur, s’entraînent à décider en situations dites non conformes, en état de fatigue, résume Georges Nurdin, directeur du programme. Car, dans la réalité, lorsqu’un dirigeant doit prendre une décision stratégique, ce n’est jamais le bon moment… »

Ce module pousse les participants à aller chercher au fond d’eux-mêmes la lucidité, le calme, à aire la part entre l’émotionnel et le rationnel, pour construire un radeau ou un pont de nuit afin de traverser une rivière, par exemple. Une sémiologue décrypte ensuite les signaux non verbaux qu’ils ont émis durant l’exercice. Les participants apprennent à se connaître et à dépasser l’analyse, pour faire « ce que l’on attend d’un dirigeant comme d’un militaire, analyse Georges Nurdin, boucler la boucle OODA : observer, orienter, décider, agir ».

TEMOIN
« Pour tester nos qualités de leadership et de persévérance »


Marion TOURRETTE, 20 ans, élève en 3ème année de l'Idrac

Qu’est-ce qui vous a décidée à postuler pour ce stage ?
Il nous a été présenté comme un stage militaire de management en situation de crise, en univers incertain. J’avais envie de découvrir un monde éloigné de mon quotidien, à la forte culture. J’ai aussi une attirance pour les projets qui permettent de se dépasser, c’était un défi personnel !

Dans quel état d’esprit étiez-vous en arrivant ?
A la fois enthousiaste, impatiente et je me demandais à quelle sauce nous allions être mangés ! D’abord, on nous a donné rendez-vous par coordonnées GPS. Finalement, c’était devant l’école ! Nous avons pris le bus pour Valbonne (Alpes-Maritimes), où les activités ont démarré dès notre arrivée. Nous avons fait une course d’orientation munis d’une carte d’état major ésotérique pour des non-initiés; dans la boue, il a fallu mouiller le treillis en portant un « blessé », dans le froid, trempés. Nous étions transis et, pourtant, il a fallu puiser dans nos réserves.

Qu’avez-vous tiré de cette expérience ?
Elle complète notre formation conceptuelle du management. Nous avons pu tester nos qualités de leadership, de persévérance, de dépassement de soi, de solidarité, de complémentarité, de communication. C’était ludique et plaisant, cette expérience restera un moment phare de mes études ! J’ai d’ailleurs souhaité réaliser un stage en contrôle de gestion à la base. Seule différence, cette fois-ci, je ne serai pas en treillis !


Dossier réalisé par Ariane Despierres-Féry
en partenariat avec Le Journal des Grandes Ecoles
Article paru dans le supplément éco du Parisien daté du lundi 22 avril 2013

Réagir sur le Forum écoles

Contact
06.05.2013

Retour au dossier écoles
écoles : Apprendre le management en treillis et rangers : Imprimer
Derniers articles "écoles"

écoles : consultez aussi...

orientation
Six écoles d'Etat forment les audioprothésistes

Six écoles d'Etat forment les audioprothésistes

Quand il suffisait d'une semaine d’enseignement pour apprendre à régler et adapter des prothèses auditives il y a quarante ans, il faut aujourd’hui intégrer une école d’Etat reconnue pour obtenir un bac+3

Classement écoles de commerce

Classement écoles de commerce

L'Etudiant, Le Point, Le Figaro, le Financial Times... mais aussi Le Parisien bien sûr, de nombreux classements d'écoles de commerce cohabitent... quels sont les résultats, les critères utilisés et comment utiliser ces classements d'écoles de commerce...

Simplon.co, l'école du Web des quartiers surfe sur le succès

Simplon.co, l'école du Web des quartiers surfe sur le succès

A Montreuil, Simplon.co, cette entreprise/école solidaire a pour but de rendre le numérique accessible au plus grand nombre. La première promo finit son cursus.

"La France est très réputée dans le monde pour ses formations digitales"

"La France est très réputée dans le monde pour ses formations digitales"

Rencontre avec David Inquel, le directeur général du groupe « Y-Nov » (Ingésup, Infosup et Lim’Art) qui nous décrypte le marché et nous fait part de ses projets de développement.

Classement du Times des meilleures universités dans le monde : la France de moins en moins représentée

Classement du Times des meilleures universités dans le monde : la France de moins en moins représentée

Le mensuel britannique Times Higher Education a publié son classement annuel des meilleures universités et une étude complémentaire sur la réputation des plus grands établissements de formation dans le monde.

Grandes écoles : les labels enfin décryptés

Grandes écoles : les labels enfin décryptés

Reconnaissance, Visa, Labels RNCP, EQUIS, AMBA, EPAS... les certificats existent dans tous les sens et chaque école en fait une fierté mais que veulent dire ces labels ? Que faut il en retenir pour votre choix d'école ?

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.

Sites du Groupe Amaury

Paris Job France Football L'equipe ASO Velo magazine Journal du Golf