Orientation écoles

Ecoles de commerce : déjà patrons, les étudiants à fond dans la création d'entreprise

Ils terminent leurs études ou sont tout juste diplômés et ont un point commun : ils n’ont pas résisté à l’envie de monter leur boîte.

Ils terminent leurs études ou sont tout juste diplômés et ont un point commun : ils n’ont pas résisté à l’envie de monter leur boîte.

Lhistoire commence en janvier 2016, par un projet d’étude. Johnny Smith et deux de ses camarades sont alors à Audencia BS. Ils réfléchissent déjà à la création d’entreprise, puisqu’ils ont choisi la majeure Entrepreneuriat. Comment géolocaliser un vélo ? Voilà leur problème. L’un des trois suit un double-diplôme et connaît l’électronique embarquée. « Nous avons présenté le projet [au concours national i-Lab] et sommes arrivés en finale, avec 10 000 € à la clé », raconte Johnny. Ensuite, ils intègrent l’incubateur d’Audencia, « une période géniale, qui nous a permis de pousser le projet » aussi loin que possible pour lancer Velco. Le principe de ce guidon connecté : un GPS augmenté, indiquant au cycliste sa route par des blocs lumineux, un système d’éclairage aussi… Le tout connecté à une application. Partout où il est présenté, le concept est adoubé : premier prix du concours Lépine européen et prix Smart Cities du Consumer Electronics Show (CES) 2018 à Las Vegas. Velco emploie aujourd’hui 12 personnes et lance sa deuxième levée de fonds.


3,8% des étudiants d'écoles de commerce décident de créer leur entreprise (source : CGE 2017)



Booster de pépites


Les écoles sont à l’affût des nombreux projets qui germent en leur sein. Beaucoup ont une couveuse maison pour booster leurs pépites. « On a intégré le Cube, l’incubateur de notre école, l’Esdes, qui nous a permis d’accéder à des ressources incroyables : experts, réseau… Cela donne immédiatement envie de monter la marche suivante », juge Gabriel Gutmann, co-fondateur de Que la ferme, qui commercialise un yaourt à tartiner issu de la tradition islandaise (où Gabriel a effectué son stage).
Parfois, c’est l’école qui inspire. C’est le cas pour Erwan, en master 2 à l’école de commerce PSB. Il veut répondre à une question centrale de la vie étudiante : À quelle soirée vont les gens ? Et il crée Campus – le nom de son appli – pour apporter des solutions. Il veut créer des liens entre les écoles. « Nous sommes en phase de lancement : nous avons commencé par une autre école que la nôtre, EDC Paris, car les étudiants sont un peu moins nombreux », explique Erwan. Car, comme il l’a appris, atteindre une taille critique est essentiel pour qu’une appli décolle. Prochaine étape, l’Essca, mais c’est promis : « Une fois cette phase d’amélioration terminée, nous la lancerons à PSB ! »

Désir et coup de foudre


Chez certains, l’idée a germé plus tard, plus loin de leur cocon. Pour Thibaut Lugagne, diplômé de Neoma BS en 2013, l’idée est partie de Madagascar. Après une expérience avortée dans une start-up, il décide de faire un VIE (volontariat international en entreprise) pour le groupe Casino. « Là, je me suis vraiment épanoui. Mon job était de monter des magasins de proximité à Madagascar, où il n’y en avait pas vraiment. » À partir de zéro, il monte 25 magasins en 18 mois et se retrouve à manager 200 personnes. La réussite, donc… Mais le désir d’entreprendre est plus fort ! Sur l’île, il rencontre un producteur de miel et c’est le déclic : « Cet homme vendait son miel en vrac alors qu’il était juste extraordinaire ! » Thibaut a « le coup de foudre » et décide de trouver un modèle pour ce miel qui prévoit aussi un réinvestissement local de l’argent. La Compagnie du miel est créée, incubée à Neoma. Apparemment, il n’est pas le seul à avoir craqué pour ses miels : ses premiers clients sont des épiceries fines et des chefs étoilés.


« Travailler en équipe, nourrir un écosystème : voilà notre credo »


3 questions à...Julien de Freyman Responsable du département Innovation, entrepreneuriat et stratégie ESC Troyes

Apprendre l’entrepreneuriat, ça veut dire quoi ?

C’est d’abord en avoir une vision large. On réduit l’entrepreneuriat à la création d’entreprise, mais c’est un état d’esprit !
N’oublions pas, par exemple, l’intrapreneuriat, qui est un immense créateur de valeur dans les entreprises. Notre mission est d’insuffler cet état d’esprit. C’est un travail qui se mesure difficilement, car nos étudiants mettront peut-être des années avant de monter leur entreprise. Certains ont ça dans le sang, d’autres attendent le bon moment, qui ne vient pas toujours tout de suite.

Comment les aidez-vous à concrétiser leurs projets ?
Depuis 10 ans, nous mettons l’accent sur la pluridisciplinarité. Rassembler des profils et compétences divers est un facteur clé. Nous sommes par exemple associés à des écoles d’ingénieurs, de tourisme ou de design. Travailler en équipe, nourrir un écosystème : voilà notre credo. Selon une étude effectuée auprès de 120 000 étudiants, 22 % d’entre eux sont engagés dans un projet d’entreprise, dont 82 % à plusieurs. C’est un réflexe naturel de se regrouper !

Quels outils avez-vous mis en place ?
Nous travaillons dans une ville, Troyes, dans l’Aube, qui regorge de possibilités dans beaucoup de secteurs. Créer des points de rencontre est notre sujet numéro un : ESC Troyes veut être ce tiers-lieu ouvert à tous les talents. Nous sommes ensuite directement connectés à un incubateur, le YEC (Young Entrepreneurs Center). D’une manière générale, il s’agit de sensibiliser les étudiants par la pratique, adopter une pédagogie par l’action. Entreprendre, c’est réfléchir ensemble, galérer ensemble. Et rebondir ensemble.


Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce - Le Parisien Etudiant


Tendances 2018

Classement 2018 des Ecoles de Commerce de Grade Master : Notre classement annuel pour s'y retrouver.
→ Classements thématiques : Top 10 des écoles pour l'international, Top 10 des écoles Investissements, Top 10 Excellence académique, Top 10 : relations entreprises.
→ Prestige, pédagogie, conseils de profs... comment choisissez-vous votre école ?
→ Ecoles de commerce : après les fusions, les rapprochements stratégiques...
→ Rapprochements d'écoles : explications de Peter Todd, directeur général de HEC
→ International. Les écoles de commerce françaises ont la cote dans le monde
Frais de scolarité des écoles : jusqu'où grimperont-ils ?
Pégagogie :
→ Fini le cloisonnement. ingénieur-manager, le mix gagnant
→ Amphi et pédagogie : à quand la fin des cours ?
→ Gros investissement personnel et gros budgets : indispensables associations étudiantes
English first : on les appelle désormais Business Schools et ce n’est pas un hasard
Alternance et écoles de commerce : une formule très économique
Insertion pro :
Insertion professionnelle des diplômés : les voyants sont au vert
→ Déjà patrons, les étudiants à fond dans la création d’entreprise
Reconversions. Ils ont craqué ! Portraits de créateurs surprenants et talentueux.
Rencontre avec Michel-Edouard Leclerc, président du conseil d'administration de NEOMA Business School

LE PARISIEN

LE PARISIEN
16.05.2018

Retour au dossier écoles
écoles : Ecoles de commerce : déjà patrons, les étudiants à fond dans la création d'entreprise
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

12e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

12e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Quels sont les atouts des écoles pour séduire toujours plus d'étudiants, quels sont les impact de la crise du Covid19 sur l'organisation des cours, les parcours des étudiants...

Ecole des Mines Nancy : « 80% de nos étudiant plébiscitent nos cours à distance »

Ecole des Mines Nancy : « 80% de nos étudiant plébiscitent nos cours à distance »

Depuis le début du confinement, l’école Mines Nancy a mis en place un baromètre afin d’évaluer les conditions de travail des étudiants (matériel informatique, impact des cours à distance, satisfaction des apprenants, etc.)

VIDÉO. Examens surveillés à la maison...  comment ça marche ?

VIDÉO. Examens surveillés à la maison... comment ça marche ?

Plusieures écoles et universités souhaitent ou utilisent déjà de la télésurveillance d'examens réalisé à distance... comment ça marche ? Quelles sont les limites ?

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Rencontre avec Jean-Marc Loeser, directeur des relations entreprises et du développement de l’ESIEA, école d’ingénieurs spécialisée dans le numérique.

Coronavirus. La pédagogie inversée fait partie des innovations pour surmonter la crise

Coronavirus. La pédagogie inversée fait partie des innovations pour surmonter la crise

On poursuit nos rencontres avec les responsables de l’enseignement supérieur pour savoir comment se déroule la vie en cette période de crise avec pour chacun leur analyse. Rencontre avec Anne-Françoise Stasser, directrice de Sup de Pub (INSEEC U).

Etudier à distance, entre galères et bonnes surprises

Etudier à distance, entre galères et bonnes surprises

A la fac, en classe prépa, dans les grandes écoles, après plus d’un mois de cours à distance, quel est le bilan des étudiants ?

Ecoles à la Une

L'Ecole Multimedia
Les métiers du multimédia / digital sont au cœur des formations de L'École...
IN’TECH – Ecole supérieure d’ingénierie en informatique
Fondée en 2002, IN’TECH est une école supérieure d’Ingénierie en...
Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation




Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.