En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Les écoles de la deuxième chance ne chôment pas

Beaucoup de jeunes restent sans formation. Il existe pourtant des structures gratuites qui permettent de bâtir un vrai projet professionnel.

Elles s’appellent « écoles », alors qu’on n’y trouve ni tableau noir ni amphis. Elles ne dépendent pas de l’Education nationale, n’ont pas de maîtres, mais des formateurs, qui jouent les tuteurs et suivent chaque « élève » de façon on ne peut plus personnelle. Ceux qui les fréquentent, six à huit mois en moyenne, parfois seize, ont justement abandonné, souvent depuis des années, les bancs des établissements scolaires traditionnels… Ce sont les écoles de la deuxième chance, objets d’un colloque aujourd’hui à Paris.

Les élèves ont 18, 22 ou 25 ans. Ils sont issus, pour moitié, de régions ou quartiers socialement défavorisés. Filles et garçons en égale proportion, ayant décroché au collège ou au lycée, ils ont grossi les rangs de ces 150000 jeunes qui sortent chaque année du système sans diplôme. A force de galères pour trouver du travail, ils reviennent dans ces écoles bien particulières, qui offrent « tout le contraire du système scolaire », comme le souligne Alexandre Shajer, président du réseau. Leur objectif : rattraper le temps perdu, grâce à une remise à niveau des fondamentaux, et surtout un suivi personnalisé d’un projet professionnel, construit sur toutes leurs compétences, pas seulement les savoirs académiques, et en alternance. Quelques semaines à l’école, quelques semaines en stage, pour découvrir et trouver « leur » métier.

Lancées sur une initiative européenne il y a dix ans, elles mettent aujourd’hui en avant, lors de leur colloque parisien, 150 jeunes issus des nombreuses promotions, venus témoigner de leurs parcours, tenter de convaincre les entreprises des bienfaits de la formation en alternance, même en temps de crise, et même avec des jeunes. Puisqu’ils apprennent aussi à devenir « fiables », laisser tomber les piercings, se lever et être à l’heure le matin…
Depuis le lancement de la première expérience, à Marseille en 1997, le réseau, essentiellement financé par les collectivités locales, s’étoffe à toute vitesse. Fin 2008, l’ensemble des écoles, dispersées sur le territoire national, offrait 4700 places tremplins à ces jeunes. Aujourd’hui on comptabilise 7800 places dans 63 écoles de 14 régions et 33 départements. Vu les projets en cours, depuis que l’Etat a décidé l’an dernier de participer au financement, à la fin de l’année, le réseau comptera autour de 85 écoles, et 9300 places… Autre chiffre éloquent, 60% des élèves trouvent une solution professionnelle en sortant. « Ils sont nos meilleurs ambassadeurs auprès des autres jeunes », sourit la responsable du centre de Meaux.

CLAUDINE PROUST
Paru dans le Parisien - 26/10/2010 p.11


Réagir sur le Forum Ecoles

Pierre Antoine
21.01.2011

Retour au dossier écoles
écoles : Les écoles de la deuxième chance ne chôment pas
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

C’est parti ! Le Classement des associations est de retour pour sa 6e édition !

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Le Parisien - Aujourd’hui en France publie la version 2017 de son Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce. Post-prépa, post-bac... comment se positionnent les établissements les uns par rapport aux autres ?

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Les écoles de commerce coûtent cher, sans compter le loyer à payer et les frais de transport. Quelques pistes, pour alléger le budget de ses parents

Ces écoles qui jouent la complémentarité des savoirs

Ces écoles qui jouent la complémentarité des savoirs

Afin de créer des synergies avec le monde de l’entreprise et pour stimuler la créativité et l’innovation de leurs élèves, des écoles choisissent de réunir leurs compétences.

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.