Orientation EcolesBachelor

Emploi & Bachelors. Des bac +3 très opérationnels

Le négoce, le business, le développement commercial… de très nombreux métiers sont accessibles aux bac +3. Et les recruteurs sont aux aguets.

ecoles bachelor Emploi & Bachelors. Des bac +3 très opérationnels Le négoce, le business, le développement commercial… de très nombreux métiers sont accessibles aux bac +3. Et les recruteurs sont aux aguets. bachelors, bac+3

Remise des diplômes du Bachelor ESSCA option marketing et commercialisation

Depuis plus de quinze ans qu’elle dirige l’agence Ouate, spécialisée dans l’événementiel d’entreprise, Nathalie Struk en est convaincue : « Un métier comme le nôtre s’apprend sur le terrain. » À l’heure d’une embauche, elle cherche donc particulièrement « une personnalité, un savoir-être et une connaissance globale du secteur ». Un alliage qu’elle trouve, par exemple, dans le bachelor spécialisé de l’ICD, école de commerce du Groupe IGS, à Paris et Toulouse. « Les étudiants y découvrent le large panel d’expertises qui font notre spécificité, de la logistique à la communication », détaille-t-elle. Les stages effectués détermineront en partie le poste auquel le jeune diplômé sera embauché : assistant chef de projet, chef de projet junior…

Le chiffre: 83% des bacs +3/4 sont en emploi 12 mois après leur diplôme
Source: Apec, 2019

Des fonctions variées


Ce bachelor intitulé Event Management et dispensé par l’ICD a pour directrice Patricia Théry-Hart qui observe l’engouement croissant des recruteurs pour les cursus en trois ans : « Les entreprises apprécient ces jeunes profils qui connaissent les bases du business et gardent une grande créativité », analyse-t-elle. L’école propose également deux autres bachelors : l’un en Business Development, l’autre Business Innovators, plus orienté vers la création d’entreprise. « Près de 70 % de nos diplômés choisissent de se lancer sur le marché du travail, avec un taux d’insertion professionnelle de 93 % après trois mois », précise Patricia Théry-Hart. Preuve que les recruteurs sont aux aguets.
Quels emplois pour ces diplômés ? Les fonctions sont variées. Beaucoup sont embauchés pour des missions commerciales, en achat, négoce, etc. Et certains domaines sont plus attirés par leur profil que d’autres : « La grande distribution est le parfait exemple d’un secteur en mutation profonde, qui a besoin de jeunes talents pour se transformer », décrypte la directrice de l’ICD.

Complet et efficace


De son bachelor décroché en 2011 à l’Essca School of Management d’Angers, Claire-Marine Néau Matignon garde le souvenir d’une formation très complète. Assez, en tout cas, pour ne pas pousser jusqu’à bac +5 ! « Au bout de mes trois ans d’études, j’avais effectué des stages, connu l’international et je savais ce que je voulais faire » : travailler dans le Business Development. « J’avais cette fibre, il me fallait du terrain », se souvient-elle.
Aujourd’hui, elle est responsable du développement commercial de l’agence Planète Communication et regarde d’un œil bienveillant les stagiaires de bachelor qu’elle côtoie : « Leur profil est intéressant. Leurs professeurs sont des professionnels, ils ont fait des stages… En un mot, le monde de l’entreprise leur parle », constate-t-elle. Et il les embauche, aussi.

Par Nicolas Chalon.


Quel travail selon le niveau d’études ?


C’est connu, la France est un pays de diplômes. L’importance de la formation initiale sur la carrière et ses évolutions y est cruciale, bien plus que chez nos voisins britanniques ou américains où l’expérience professionnelle prime. Et le poids du niveau d’études augmente encore.
Alors qu’en 1987, le taux de chômage des non-diplômés était 2 fois supérieur à celui des titulaires d’un bac +2 (minimum), il l’est désormais de 4 fois, selon l'Observatoire des inégalités. Quant au chômage à bac +5, il n’existe pas… ou presque, concernant moins de 5 % des actifs.
Du côté de l’enseignement supérieur, la différence entre bac +3 et bac +5 se traduit clairement sur les salaires selon les données de l'Apec (Association pour l'emploi des cadres), en 2019. Quand la rémunération des jeunes diplômés de licence ou de bachelor est de 22 800 € bruts annuels, celle des bac +5 atteint 30 000 €. Toujours selon l'Apec, les bac +3/4 mettent cependant moins de temps à trouver un premier emploi que les titulaires d'un master : 1 mois contre 2. Explication de cet écart : un niveau d’exigence supérieur (du côté des candidats comme des entreprises) et un processus de recrutement plus long lorsque les postes gagnent en responsabilité.


Palmarès des Bachelors 2020 - Le Parisien Etudiant


Le Palmarès des meilleures écoles et formations Bachelor : le classement
Diplôme Bachelor : vers le grade de licence, quels changements pour les étudiants ?
Bachelors spécialisés : une formation précise pour les besoins des entreprises
→ Etranger. S'expatrier devient LA norme
Bachelor en alternance, le cercle vertueux
→ Trois questions à Erwan Poiraud, directeur de l'école 100% alternance PPA Business School
→ Etudes ou emploi ? Quels débouchés / suites après mon bachelor...
→ Emploi & Bachelors. Des bac +3 très opérationnels
Bachelors en 3 ou 4 ans : quelle différence ?
→ En Avril : Le temps des concours d'entrée aux écoles
Futurae : nouvelle école du digital et bachelor d'un nouveau genre
→ Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans
→ Associations étudiantes. Des premiers pas de manager


LE PARISIEN

LE PARISIEN
10.03.2020

Retour au dossier Bachelor
Bachelor : Emploi & Bachelors. Des bac +3 très opérationnels
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Bachelor : consultez aussi...

Bachelor : le nouveau standard bac +3. Notre dossier et palmarès des meilleures formations

Bachelor : le nouveau standard bac +3. Notre dossier et palmarès des meilleures formations

Dossier spécial "Bachelors" ce mardi 10 mars avec Le Parisien Etudiant : disponible en kiosque et sur notre site.

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Elles ont tardé à franchir le pas mais le mouvement est bien lancé. Les filières techniques s’ouvrent largement aux diplômes en trois ans

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2020

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2020

Le classement 2020 des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Etudiant. Fondé sur des critères simples et clairs, il apporte un éclairage supplémentaire pour choisir sa future formation.

Reconnaissance du Bachelor : vers le grade de licence

Reconnaissance du Bachelor : vers le grade de licence

C’est fait. Les bachelors pourront bientôt obtenir la même reconnaissance qu’un bac +3 à l’université. Quels changements pour les étudiants ?

Etudes ou emploi ? Quelle suite après mon bachelor...

Etudes ou emploi ? Quelle suite après mon bachelor...

Poursuivre ses études au-delà des 3 ans reste l’option la plus suivie par les diplômés. Mais ils ont toutes leurs chances s’ils veulent intégrer une entreprise.

Un bachelor du troisième type mélant techno, langues et management

Un bachelor du troisième type mélant techno, langues et management

À la rentrée 2020, un nouveau double diplôme sera proposé aux étudiants de l’ISIT (langues-management interculturel) et l’EFREI (ingénieurs) désireux de suivre une formation combinant techno et expertises dans les langues

Ecoles à la Une

Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
EM Normandie
Créée en 1871 au Havre, l’EM Normandie est l'une des plus anciennes écoles...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Présentation de l'école "Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation




Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.