En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Emploi - Ça recrute sur les réseaux sociaux

Jobs/Stages

Emploi - Ça recrute sur les réseaux sociaux

Si internet et ses 500 sites spécialisés sont incontournables pour chercher un emploi, les réseaux sociaux le sont-ils aussi ?

15 % des recrutements se font par le biais de Twitter, Linkedin ou encore Viadeo. Les salariés en poste qui cherchent sans chercher sont la cible privilégiée des recruteurs.

Si internet et ses 500 sites spécialisés sont incontournables pour chercher un emploi, les réseaux sociaux le sont-ils aussi ? Bien sûr, et de plus en plus. En 2009, selon une étude Novamétrie-Digital Jobs, 2 % des recrutements se faisaient à travers les réseaux sociaux. Six ans plus tard, ce chiffre est évalué à près de 15 %. Les Français l’ont compris, eux qui étaient déjà 34 % en 2012 à considérer les réseaux sociaux comme une vitrine importante du CV. Qu’il s’agisse du français Viadeo, de Linkedin, de Facebook, de Twitter, voire de Copains d’avant, les réseaux sociaux, surtout les professionnels, sont avant tout des plates-formes sur lesquelles on construit son réseau personnel, comme d’autres cultivent les relations avec leurs ex-collègues, les anciens de leur école…

Cependant, si vous êtes à la recherche immédiate d’un emploi, ces réseaux ne sont peut-être pas les meilleurs outils, même s’il ne faut pas négliger les milliers d’offres qui fleurissent régulièrement sur les pages carrières des 4 millions d’entreprises présentes, par exemple, sur Linkedin. Car la cible idéale des réseaux sociaux professionnels, ce sont les salariés qui cherchent sans chercher.

Ils représentent… environ 80 % des actifs ! Un vrai vivier de chassés-chasseurs. Car, sur ces réseaux professionnels, les salariés inscrits font avant tout de la veille, guettant tranquillement la moindre occasion, tandis que les DRH, les manageurs et les chasseurs de têtes viennent de plus en plus y faire leur marché. Ils sont 22 %, selon une enquête récente de l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) à y chercher régulièrement la perle rare. Même Pôle emploi recommande de ne pas négliger les réseaux sociaux, qui agissent comme une loupe sur votre candidature, lui donnant une visibilité comme nulle part ailleurs. Il suffit de tenter l’expérience : inscrivez-vous sur un réseau social, rédigez votre CV, puis allez sur Google et tapez votre nom. Vous serez surpris de voir que les premières réponses qui sortent sont les CV que vous avez laissés sur ces réseaux.

Le recrutement sur Internet est devenu un tel enjeu que des start-up y apportent leur valeur ajoutée. Par exemple, l’américain Glassdoor propose aux salariés des fiches entreprises sur lesquelles ils peuvent laisser des commentaires, des notes et le montant des salaires. A son arrivée en France en octobre, il comptait déjà 3 000 entreprises fichées. Un bon complément aux réseaux sociaux.



Cinq conseils pour être efficace


1) Avoir un bon CV à jour
Pour être efficace sur les réseaux sociaux pro, il faut avant tout afficher un CV, voire plusieurs CV si vous recherchez plusieurs profils de poste. Ce CV doit être efficace, court et, surtout, à jour. Vous êtes sur Internet : les données périmées n’y ont pas leur place. N’hésitez pas à être présent sur plusieurs sites.

2) Surveillez, réactualisez
Surveillez votre boîte à lettres électronique : un mail envoyé qui n’a pas de réponse sous 24 heures, ça ne pardonne pas. Acceptez les invitations, participez aux groupes de discussion, regardez les contacts de vos contacts.

3) Etudiez l’entreprise
Vous hésitez entre deux fonctions ? Vous avez repéré une entreprise et vous aimeriez en savoir plus sur sa politique sociale, sa stratégie de recrutement… ? Les réseaux sociaux sont l’outil idéal. Vous pouvez facilement dénicher un salarié ou un ex-salarié de l’entreprise qui vous intéresse. Contactez-les, posez-leur vos questions sur la réalité quotidienne d’une fonction, ses contraintes, ses avantages, ses perspectives, sans oublier le salaire.

4) Suivre les bons comptes
Pour trouver un job, il faut être, aussi, un bon suiveur. Si les réseaux pro sont tous généralistes, ils ont malgré tout leurs points forts. Par exemple, sur Twitter, le monde des médias et de l’information est très présent. Sur Linkedin, ce sera plutôt l’informatique et l’ingénierie, etc. Beaucoup de conseillers en recrutement et de sociétés ont des comptes Twitter, Facebook, Viadeo… qu’il peut être intéressant de suivre. Tout comme ceux de leurs abonnés.

5) Etablir le contact
Des chercheurs ont découvert en prenant deux individus au hasard sur Facebook qu’ils n’étaient jamais séparés de plus de 4,74 personnes. Ce qui veut dire que vous n’êtes jamais loin du contact parfait pour chercher un job. Mais attention, tous les experts le disent : ne demandez pas directement un emploi. Demandez conseil, un stage… Le tout est d’établir le contact.

Daniel Rosenweg

Pour vous aider dans vos candidatures


Exemple de CV - Lettre de motivation
Comment utiliser Twitter pour trouver un emploi
5 conseils de 'PRO' pour votre profil sur Linkedin
Nos conseils pour soigner votre e-réputation

Métiers liés : Directeur des ressources humaines (DRH), Chargé du recrutement,


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

LE PARISIEN
27.03.2015

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Emploi - Ça recrute sur les réseaux sociaux
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
Étudiant et créateur d'entreprise : après le bac, créez votre start-up dans une école

Étudiant et créateur d'entreprise : après le bac, créez votre start-up dans une école

Créer sa start-up, sans passer par un cursus entrepreneurial classique tout en poursuivant des études, c’est possible. Certains dispositifs vous accompagnent dans l’aventure.

Après le bac : un job étudiant pour financer ses études

Après le bac : un job étudiant pour financer ses études

Après les résultats du Bac. Job d’appoint ou temps partiel, de plus en plus d’étudiants cumulent les études avec un emploi. Aujourd'hui, les entreprises leur proposent des contrats sur mesure.

Lettre de motivation pour être dans la même classe qu'un ami

Lettre de motivation pour être dans la même classe qu'un ami

Nos conseils de rédaction et exemple de lettre de motivation pour être dans la même classequ'un de ses amis. Une lettre / demande pour être dans la même classe : conseils et arguments à mettre en avant.

Le Top 10 des meilleurs métiers en 2017... et les pires à éviter !

Le Top 10 des meilleurs métiers en 2017... et les pires à éviter !

Niveau de salaire, stress, recrutement, carrière... quels sont les métiers les plus en vogue et ceux à éviter ? Le site américain CareerCast.com publie chaque année une étude sur 200 métiers aux états-unis en voici le Palmarès 2017.

Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Le Parisien Etudiant vous invite au plus grand rendez-vous de l'innovation et des startups. Tentez de gagner votre place pour la journée grand public, samedi 17 juin à Paris Expo Porte de Versailles !

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.